#Roman étranger

José Maria Blanco white. El espanol et l'indépendance de l'Amérique hispanique

Juan Goytisolo

Le projet de cet ouvrage de Juan Goytisolo est double : faire le portrait d'un grand intellectuel espagnol, José Maria Blanco White, pour mieux comprendre à travers lui l'histoire de l'Espagne et de l'Amérique latine depuis deux siècles, et se trouver un précurseur à sa taille. Blanco White (1775-1841) vit et écrit en Angleterre, mais pense et examine l'Espagne et ses possessions américaines, alors que l'immense empire hispanique entre en crise et en rébellion. Déplacé, expatrié, excentré, l'écrivain en exil se positionne de plus en plus fermement en faveur des partisans de l'indépendance. La première partie du livre, de la main de Juan Goytisolo, est un véritable plaidoyer, qui ouvre ensuite sur une anthologie d'un écrivain en qui il reconnaît une figure tutélaire, par sa modernité, sa clairvoyance et son indépendance. Dans le choix même que Juan Goytisolo a opéré dans la considérable oeuvre journalistique de Blanco, à partir des articles publiés dans le journal El Espanol entre 1810 et 1814, se lit la démonstration de la profonde fraternité politique et esthétique des deux auteurs.

Par Juan Goytisolo
Chez Presses Universitaires de Lyon

0 Réactions |

Genre

Littérature étrangère

trad. Philippe Dessommes
08/09/2016 370 pages 22,00 €
Scannez le code barre 9782729709068
9782729709068
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur José Maria Blanco white. El espanol et l'indépendance de l'Amérique hispanique par Juan Goytisolo

Commenter ce livre