#Essais

Folie douce et fous enragés. Une anthropologie créole

Marlyne Dabrion

Ce parcours anthropologique illustre une réalité socio-culturelle à propos des représentations de la folie. Mais quelle en est la version créole ? En Guadeloupe, on distingue pour évoquer la folie deux catégories : la folie douce et les autres qui incluent les formes violentes et graves avec le spectre du fou enragé. C'est une hiérarchie implicite, bien enfouie dans le subconscient. En revanche, elle correspond bel et bien à une grille de lecture locale des manifestations et comportements humains déviants qui reposent sur des faits réels, où s'entremêlent les représentations collectives solidement ancrées ainsi que des éléments de la cosmogonie guadeloupéenne où le surnaturel : Kenbwa, gadèd-zafé, sorcellerie, prédomine. Cette perception se situe hors de la nomenclature scientifique des pathologies mentales, mais elle est assez bien codifiée par la doxa populaire. Si, dans l'inconscient collectif ; les sociétés créoles sont nées de la rencontre violente entre les peuples amérindiens : Arawak, Caraïbe, les colonisations portugaise, espagnole, britannique, française et la déportation d'esclaves noirs en provenance d'Afrique, peut-on retenir cette antériorité comme énonciatrice des formes de folie en Guadeloupe ? Dans le voisinage du métissage et de la créolité, la "folie douce" autant que celle du "fou enragé" nous paraissent chargées de paradoxe et d'ambiguïté avec des contours hétérodoxes, difficiles à décrypter...

Par Marlyne Dabrion
Chez Editions du Croquant

0 Réactions |

Genre

Ethnologie

09/02/2021 196 pages 15,00 €
Scannez le code barre 9782365122863
9782365122863
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Folie douce et fous enragés. Une anthropologie créole par Marlyne Dabrion

Commenter ce livre