#Beaux livres

Les capacités extraordinaires des animaux

Jill Manon Bordellay

Dès l'Antiquité, l'homme s'est considéré comme supérieur aux animaux, parce qu'il a la faculté de juger et d'agir sur son environnement. Dès lors, cette attitude lui permet de justifier les traitements les plus cruels qu'il inflige aux animaux. Or, de simples observations de bon sens montrent que le chat, par exemple, court bien plus vite que le plus grand champion de course de vitesse du monde. Des travaux scientifiques et des études éthologiques étayent que les animaux, non seulement sont des êtres sensibles mais également intelligents, et que certains utilisent des outils comme les mésanges qui percent l'opercule des bouteilles de lait ou les pies qui frappent les coquilles d'escargots avec des pierres. Charles Darwin écrivit : "L'homme dans son arrogance pense être une oeuvre, digne de l'acte d'un dieu. Plus humble et, à mon avis, plus vrai de le voir comme créé à partir des animaux". L'homme n'est-il pas au demeurant un animal qui a oublié de s'adapter à la nature ? En effet, affirmer que le sentiment de supériorité de l'homme est une pensée dominante culturelle ne va pas dans le sens de la biologie et de l'évolution. Il y a de plus en plus d'arguments aujourd'hui qui tendent à montrer qu'il est dans l'intérêt de l'homme d'améliorer la condition animale et de reconnaître leur sensibilité.

Par Jill Manon Bordellay
Chez 7 écrit Editions

0 Réactions |

Genre

Animaux, nature

04/12/2020 150 pages 16,90 €
Scannez le code barre 9791032638903
9791032638903
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Les capacités extraordinaires des animaux par Jill Manon Bordellay

Commenter ce livre