#Beaux livres

Quand j'ai commencé à broder, les haricots avaient encore des fils

Philippe Bouvard

S'il existe autant de spécialités journalistiques que d'activités humaines, je ne distingue que deux catégories de confrères : ceux qui recueillent l'opinion d'interlocuteurs qu'ils estiment plus qualifiés qu'eux, et ceux auxquels on offre le grand luxe de ne donner que leur avis et lui seul. Après des débuts chez les premiers, j'ai rejoint depuis plus d'un demi-siècle les seconds. Quand j'ai commencé à broder sur l'actualité, les haricots verts avaient encore des fils, les plateformes ne se situaient qu'à l'arrière des autobus et pas sur Internet, les gens qui monologuaient dans la rue ne connaissaient pas le téléphone portable. La chronique a été mon bâton de maréchal. De 1983 à 2019, j'ai tenté, alors que je n'ai jamais touché un ballon rond de ma vie, de rebondir chaque semaine dans la tribune privilégiée que m'offrait Le Figaro Magazine. J'ai surfé, sans plus d'expérience sportive, sur les chambardements politiques, sur les phénomènes de société, sur les vrais talents et sur les fausses gloires. A aucun moment, je n'ai manqué de matière première. Souvent, le choix était délicat entre tourner en ridicule les gouvernants et sublimer le dérisoire. Je me suis efforcé d'accorder la priorité aux contemporains les plus imaginatifs ou les moins futés en ratissant très large dans les univers des affaires et de la culture. Au total, des centaines de chroniques remplissant trois mille pages dont j'ai sélectionné la quintessence et qui doivent à l'attention des lecteurs et au courrier qu'ils m'ont adressé autant qu'à mon inspiration. Un grand merci !

Par Philippe Bouvard
Chez Plon

0 Réactions |

Editeur

Plon

Genre

Cinéma

24/10/2019 624 pages 24,90 €
Scannez le code barre 9782259280549
9782259280549
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Quand j'ai commencé à broder, les haricots avaient encore des fils par Philippe Bouvard

Commenter ce livre