Recherche

spirou

Extraits

ActuaLitté

poésie

Beau voir

«Cette fois, c'est autour d'un bestiaire que le "poste d'observation des regards" s'est constitué – en miroir, donc. Mais bien qu'il débute par un lion et qu'il ordonne ensuite classiquement les animaux en fonction de leur degré de sauvagerie et de leur taille, il s'inscrit davantage dans une vision profane du genre que dans sa visée chrétienne. Pas de vertu particulière à mettre en scène, pas de dindon de la farce, pas de fable à raconter ; juste la tentative, à chaque fois, de mieux cerner "l'animal que donc je suis", pour reprendre la dernière grande formule de Jacques Derrida. Par différence avec lui, ou plutôt par différence avec chacun d'entre eux, à l'infini de la Création. Sébastien Smirou s'inflitre, donne à voir des images denses, irréductibles, éclatantes. Il s'agit avec elles d'absorber et de concentrer le regard sur un plan défini plutôt que de le laisser se diluer dans une profondeur in(dé)terminable. Comme si au lieu de revenir à lui-même en boomerang après avoir atteint sa cible, ce regard venait s'écraser au retour, à mi-distance, contre un miroir sans tain apparu par miracle. Toute la matière dont il s'était chargé viendrait alors s'étaler par diffraction sur l'ensemble de la surface, dans une lumière inédite, et dans l'oubli de sa destination première. C'est ce tableau rêvé que cherche à produire chaque poème de Beau voir, avec les outils de l'écrivain.

ActuaLitté

poesie grand format

Un temps pour s'étreindre

À l’origine, un travail thérapeutique avec des enfants, et le sandwich de la pause, une commande pour une anthologie de poésie destinée à la jeunesse, une lettre cryptée de Sand à Musset dans laquelle elle mixe une prose d’amour très chaste et un billet plein de fougue érotique (il suffit pour le voir apparaître de ne lire qu’une ligne sur deux: les lignes les plus crues sont comme prises 'en sandwich' par les autres). Mais Sébastien Smirou a renforcé la contrainte initiale, en créant un 'sandwich double': le poème intégral y dissimule non pas un mais deux autres textes: celui que forment seuls ses vers impairs, puis celui que forment ses seuls vers pairs. Au final le sandwich double est donc triple... On peut estimer que cette forme de poème, contraignante par nature, dépasse le cadre traditionnel du 'jeu d’enfant'. Mais faut-il considérer comme simples les jeux d’enfants, la poésie – et notamment la question de l’articulation vers/prose, qui est l’autre moteur de ce livre.

05/2011

ActuaLitté

poesie grand format

Un temps pour s'étreindre

À l’origine, un travail thérapeutique avec des enfants, et le sandwich de la pause, une commande pour une anthologie de poésie destinée à la jeunesse, une lettre cryptée de Sand à Musset dans laquelle elle mixe une prose d’amour très chaste et un billet plein de fougue érotique (il suffit pour le voir apparaître de ne lire qu’une ligne sur deux: les lignes les plus crues sont comme prises 'en sandwich' par les autres). Mais Sébastien Smirou a renforcé la contrainte initiale, en créant un 'sandwich double': le poème intégral y dissimule non pas un mais deux autres textes: celui que forment seuls ses vers impairs, puis celui que forment ses seuls vers pairs. Au final le sandwich double est donc triple... On peut estimer que cette forme de poème, contraignante par nature, dépasse le cadre traditionnel du 'jeu d’enfant'. Mais faut-il considérer comme simples les jeux d’enfants, la poésie – et notamment la question de l’articulation vers/prose, qui est l’autre moteur de ce livre.

05/2011

ActuaLitté

poesie grand format

Un temps pour s'étreindre

A l'origine, un travail thérapeutique avec des enfants, et le sandwich de la pause, une commande pour une anthologie de poésie destinée à la jeunesse, une lettre cryptée de Sand à Musset dans laquelle elle mixe une prose d'amour très chaste et un billet plein de fougue érotique (il suffit pour le voir apparaître de ne lire qu'une ligne sur deux : les lignes les plus crues sont comme prises " en sandwich " par les autres). Mais Sébastien Smirou a renforcé la contrainte initiale, en créant un " sandwich double " : le poème intégral y dissimule non pas un mais deux autres textes : celui que forment seuls ses vers impairs, puis celui que forment ses seuls vers pairs. Au final le sandwich double est donc triple...

05/2011

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté