#Essais

L'homme de l'humour

Dominique Noguez

L'homme de l'humour, ce serait Socrate s'il avait été beau, saint Martin s'il avait donné la moitié non de son manteau mais de sa peau, la Joconde si elle avait vraiment porté la moustache, Descartes s'il n'avait pas inventé le cogito mais la nitroglycérine, Glenn Gould si après une fausse note il s'était coupé une main en direct à la télévision. Si l'humour était possible, ce serait la plus belle attitude humaine, plus belle encore que la sagesse, l'héroïsme ou la sainteté. Il suffirait, dans le même temps, d'adhérer absolument au monde et de s'en éloigner vertigineusement, jusqu'à presque mourir. Et de laisser jaillir, effet ou cause de cet écartèlement, l'étincelle d'un rire froid, à la fois positif et négatif. Dommage que ce soit impossible. Jacques Vaché avait retiré son " h " à " umour ", Noguez lui retire ses cinq dernières lettres.

Par Dominique Noguez
Chez Editions Gallimard

0 Réactions |

Genre

Critique littéraire

08/01/2004 101 pages 10,65 €
Scannez le code barre 9782070738670
9782070738670
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur L'homme de l'humour par Dominique Noguez

Commenter ce livre