#Essais

Vivre sans ennemis

André Cognard

Aujourd'hui âgé de quatre-vingts ans, Paul Chytelman est. une mémoire vivante de l'Holocauste : face à l'horreur, face à la barbarie à visage humain, il témoigne de sa déportation à Auschwitz avec un souffle sans cesse porteur d'espoir. Comme l'expriment si bien Beate et Serge Klarsfeld dans leur préface : la lecture de ce livre est hallucinante ! Nous accompagnons Paul à chaque étape de son calvaire qu'il franchit avec la rage de vivre : son arrestation dans un village de France où il a rencontré l'amour, son bref passage à Drancy, le transport vers le camp d'Auschwitz, ses kapos, la dégradation des internés et les gestes de dévouement héroïque, la lutte pour la vie, le travail inhumain, le jeune homme qui se suicide pour échapper aux ordres du kapo inverti, la faim, les maladies, les pendaisons, janvier 1945 et la longue marche de l'évacuation d'Auschwitz, en plein hiver, quand s'arrêter raie marcher jour et nuit dans la neige signifiait l'exécution immédiate.
Puis la débâcle allemande, et enfin la libération.

Par André Cognard
Chez Le Relié

0 Réactions |

Editeur

Le Relié

Genre

Sports

18/10/2004 167 pages 14,20 €
Scannez le code barre 9782914916448
9782914916448
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Vivre sans ennemis par André Cognard

Commenter ce livre