#Essais

Maurice Blanchot ou l'autonomie littéraire

Hadrien Buclin

En conjuguant les méthodes de l'histoire littéraire, de la sociologie des champs et de l'analyse littéraire, cette étude se penche sur l'élaboration de la "posture" de Maurice Blanchot dans l'immédiat après-guerre (1944-1948). ? Le passé de Blanchot, marqué par des positions politiques d'extrême droite dans les années 1930, et dans une certaine mesure encore sous l'Occupation, le conduit à se repositionner dans le champ littéraire de la Libération, marqué par l'épuration des écrivains collaborateurs. Il élabore une "posture" de l'écrivain en retrait, qui manifeste une autonomie littéraire radicale. ? Cette posture du retrait demeure pourtant une forme de participation au monde des lettres et Blanchot se trouve amené à réélaborer ses postulats critiques ainsi que sa production littéraire proprement dite (Le très-haut, L'arrêt de mort), en interaction avec les nouvelles forces dominant les milieux littéraires à la Libération. Il est conduit à se positionner face à la nouvelle avant-garde issue de la Résistance, emmenée par Sartre et ses Temps Modernes, qui promeut le modèle de l'écrivain engagé.

Par Hadrien Buclin
Chez Antipodes

0 Réactions |

Editeur

Antipodes

Genre

Critique littéraire

01/03/2011 125 pages 17,00 €
Scannez le code barre 9782889010585
9782889010585
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Maurice Blanchot ou l'autonomie littéraire par Hadrien Buclin

Commenter ce livre