#Essais

Le nègre de Napoléon. Joseph Serrant, seul général noir de l'Empire

Raymond Chabaud

Peut-on être martiniquais, noir, abolitionniste, officier de la Légion d'Honneur, général nommé par Napoléon sur le front et membre de l'état-major de Louis XVIII ? L'histoire de Joseph Serrant débute dans l'époque troublée de la Révolution pour s'achever dans le morne conformisme de la Restauration. Cordonnier à Saint-Pierre, il s'active dans le Club des jeunes citoyens, se bat pour l'abolition avec Louis Delgrès : tous deux participent, dès 1792, à la première abolition qui ne durera guère. Puis c'est la guerre où il peut enfin exprimer sa bravoure : Napoléon le nomme général après la victoire d'Ostrovno. Joseph Serrant est le seul métis élevé au grade de général par Napoléon, le seul métis général d'Empire. Chabin, aux Antilles, Joseph est Noir. En Europe, seul officier métis dans une armée qui n'en compte guère, il est vu comme Blanc. Aux Antilles, révolutionnaire, Joseph se prend d'une passion pour la Nation. En France, la Nation jacobine lui fera oublier la singularité antillaise. L'histoire de Joseph Serrant est une histoire moderne, une histoire d'homme déplacé qui perd ses repères et doit s'en construire de nouveaux. Personne ne sait qui il est. Comment le saurait-il lui-même ?

Par Raymond Chabaud
Chez HC Editions

0 Réactions |

Genre

Histoire de France

05/11/2015 200 pages 17,00 €
Scannez le code barre 9782357202498
9782357202498
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Le nègre de Napoléon. Joseph Serrant, seul général noir de l'Empire par Raymond Chabaud

Commenter ce livre