#Essais

La force de l'imaginaire. Contre les bien-pensants

Michel Maffesoli

J'ai souvent indiqué que la postmodernité, en son moment naissant, s'exprimait pour le meilleur et pour le pire. Le pire, ce sont les parodies et autres billevesées que l'on trouve, à loisir, chez les plagiaires, les scientistes mimant l'authentique science et les militants confondant le "savant" et le "politique". Chacun d'eux rationalisant en d'ennuyeuses parénèses ou de pédantes exhortations ce ludique qu'est, on ne peut plus, l'esprit de notre temps. Tout en n'osant pas le reconnaître, ils s'amusent comme des petits fous qu'ils sont, en reprochant aux penseurs de la postmodernité leur absence de sérieux. Le meilleur, c'est qu'au-delà ou en deçà de ces amusements d'"enfants attardés", on voit resurgir ce que j'appellerais la "force invisible de l'imaginaire". Elle est en train de nettoyer le cloaque des lieux communs et autres conformismes qu'ils soient scientistes ou politistes. C'est pour comprendre ce pire et ce meilleur que tu peux picorer, ami lecteur, au gré de ton humeur dans telle ou telle page de ce pamphlet. (M. M.)

Par Michel Maffesoli
Chez Liber (Editions)

0 Réactions |

Genre

Sociologie

11/03/2019 160 pages 18,00 €
Scannez le code barre 9782895786719
9782895786719
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur La force de l'imaginaire. Contre les bien-pensants par Michel Maffesoli

Commenter ce livre