#Essais

Revue germanique internationale N° 35 : La psychologie des peuples de Wilhelm Wundt

Michel Espagne, Annika Hass

Professeur de psychologie à l'université de Leipzig, Wilhelm Wundt (1832-1920) n'a pas seulement dirigé la thèse d'innombrables étudiants qui ont fondé, sur son modèle, des instituts de psychologie expérimentale à travers le monde. Figure centrale de l'histoire des sciences humaines et sociales au tournant du XIXe et du XXe siècle, il a aussi contribué par sa Psychologie des peuples, à l'émergence de l'anthropologie comme discipline. Si le présent volume n'a pas l'ambition d'épuiser un champ de recherche essentiel pour la compréhension du développement des sciences humaines en Europe, il vise à explorer le rôle controversé de la psychologie des peuples, les liens qu'elle entretient, entre autres, avec la psychologie expérimentale, l'ethno-anthropologie, les sciences historiques, l'histoire des mythes et des religions. Auteur d'une oeuvre gigantesque complétée par un ensemble de manuscrits encore peu étudiés, Wilhelm Wundt a autant marqué de son empreinte la sociologie française (Durkheim) que l'ethnologie américaine (Franz Boas). Le souci de s'en démarquer (Husserl) était à tout le moins le signe d'une lecture attentive. Il a su démontrer, parfois à son corps défendant, que l'histoire des sciences ne saurait être enfermée dans des cadres nationaux.

Par Michel Espagne, Annika Hass
Chez CNRS

0 Réactions | 5 Partages

Editeur

CNRS

Genre

Critique littéraire

5

Partages

30/06/2022 228 pages 30,00 €
Scannez le code barre 9782271140418
9782271140418
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Revue germanique internationale N° 35 : La psychologie des peuples de Wilhelm Wundt par Michel Espagne, Annika Hass

Commenter ce livre