#Roman francophone

Sur un prélude, le déluge, mon refuge

Angélique Leroy

Sur un prélude de Bach, tout commença, La poésie, en pluie diluvienne, tel un déluge, Ma maison, pour seul refuge. Les mots sur des maux, en musique, sur mes " plaies listes ", je me mis à déclamer mes textes pour leur donner plus de lyrisme, une forme d'exorcisme, pour vaincre le terrorisme. Le statut de victime tue, dans le silence de la violence, en recrudescence. Tout feu, tout flamme, je revêtis la peau de la Grande Coeur Malade, en slam. Mes états d'âme, pour éviter mon naufrage ? ; les mots, mon radeau de la Méduse. La liberté guidant le peuple, munie de mon crochet. L'arbre en mille-feuille, mon deuil, sortir du cercueil, écrire mes recueils. Mon pouvoir c'est vouloir sortir de l'isoloir. Mes feux de détresse, en poétesse, mon expérience de lanceuse d'alerte. Une plaidoirie poétique pour vaincre la déprime, Les écrits restent, quand les paroles s'immolent.

Par Angélique Leroy
Chez Editions Maïa

0 Réactions | 4 Partages

Genre

Poésie

4

Partages

04/04/2022 24,00 €
Scannez le code barre 9782384410163
9782384410163
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Retrouver tous les articles sur Sur un prélude, le déluge, mon refuge par Angélique Leroy

Commenter ce livre