Recherche

twitter

Extraits

ActuaLitté

pamphlets politiques, faits de societe, actualite, temoignages, biographies

J'aime pas le sarkozysme culturel

J’aime pas le sarkozysme culturel. Est-ce une idéologie? Une attitude? Un opportunisme? Mon intuition première, c’est que le sarkozysme culturel est d’abord un système. Ce système, qui n’a encore jamais été décrit dans sa complexité, englobe les médias et la communication, les intellectuels et l’école, Internet, et bien sûr cette culture « middlebrow », à la fois populiste et élitiste, caractéristique du chef de l’État. En cela, la culture est le péché originel du sarkozysme. Mais aujourd’hui, il ne s’agit plus seulement de raconter le sarkozysme culturel, il faut aussi le combattre. Le président-sortant risque d’être réélu. Comment? Grâce à la bataille des idées, à un plan de communication redoutablement efficace et à une guerre culturelle minutieusement préparée. Pourtant, je fais l’hypothèse que, si Sarkozy est battu culturellement, il sera aussi battu politiquement. Couverture: © Studio Flammarion Ce livre continue chaque jour sur Twitter: @martelf et #sarkozysmeculturel et sur le blog: www. sarkozysmeculturel. com

12/2011

ActuaLitté

pamphlets politiques, faits de societe, actualite, temoignages, biographies

Twittus politicus ; decryptage d'un nouveau media explosif

Qu’est-ce que Twitter? Comment ça marche? Quels en sont les codes? Si vous n'y connaissez rien, rassurez-vous, ce livre commence par une sorte de "Twitter pour les nuls", petit glossaire des mots-clés et explication rapide du fonctionnement. On y découvre les ténors, les seconds couteaux, les tweets les plus mémorables ou les plus scandaleux, mais aussi le rappel des scoops, quand Twitter grille la politesse aux médias traditionnels, par exemple lors de l'affaire DSK ou lors des révolutions arabes. Par son instantanéité et du fait que ce sont souvent des acteurs de la vie politique (Eric Besson, Nadine Moreno, Valérie Trierweiler) qui twittent, ce nouveau média grille la politesse aux télévisions et agences de presse, qui sont désormais, pour le meilleur ou pour le pire, obligées de courir derrière l'info. Mais c'est aussi un espace politique différent, où l'humour prend sa place et où la langue de bois n'est pas de mise. Rappel de quelques moments forts: Le soir du premier tour de la Présidentielle, des messages codés ont fleuri sur la timeline Twitter, donnant le résultat avant le 20h fatidique, sous forme de Tweets codés #radiolondres, en hommage à la célèbre radio de la Résistance française. « Les talonnettes sont dans les cartons, je répète, les talonnettes sont dans les cartons »« Un nain s’est pris la gueule dans un pédalo, je répète, un nain s’est pris la gueule dans un pédalo »« Le gouda dame le pion au camembert dans le Dom Tom »Et puis il y a bien sûr ce Tweet devenu historique: « Courage à Olivier Falorni qui n'a pas démérité, qui se bat aux côtés des Rochelais depuis tant d'années dans un engagement désintéressé », signé Valérie Trierweiler, avec les répercussions que l'on sait. Un livre passionnant et instructif.

01/2013

ActuaLitté

essais de sociologie

J'aime pas le sarkozysme culturel

J’aime pas le sarkozysme culturel. Est-ce une idéologie? Une attitude? Un opportunisme? Mon intuition première, c’est que le sarkozysme culturel est d’abord un système. Ce système, qui n’a encore jamais été décrit dans sa complexité, englobe les médias et la communication, les intellectuels et l’école, Internet, et bien sûr cette culture « middlebrow », à la fois populiste et élitiste, caractéristique du chef de l’État. En cela, la culture est le péché originel du sarkozysme. Mais aujourd’hui, il ne s’agit plus seulement de raconter le sarkozysme culturel, il faut aussi le combattre. Le président-sortant risque d’être réélu. Comment? Grâce à la bataille des idées, à un plan de communication redoutablement efficace et à une guerre culturelle minutieusement préparée. Pourtant, je fais l’hypothèse que, si Sarkozy est battu culturellement, il sera aussi battu politiquement. Couverture: © Studio Flammarion Ce livre continue chaque jour sur Twitter: @martelf et #sarkozysmeculturel et sur le blog: www. sarkozysmeculturel. com

12/2011

ActuaLitté

pamphlets politiques, faits de societe, actualite, temoignages, biographies

Twittus politicus ; décryptage d'un nouveau média explosif

Qu’est-ce que Twitter? Comment ça marche? Quels en sont les codes? Si vous n'y connaissez rien, rassurez-vous, ce livre commence par une sorte de "Twitter pour les nuls", petit glossaire des mots-clés et explication rapide du fonctionnement. On y découvre les ténors, les seconds couteaux, les tweets les plus mémorables ou les plus scandaleux, mais aussi le rappel des scoops, quand Twitter grille la politesse aux médias traditionnels, par exemple lors de l'affaire DSK ou lors des révolutions arabes. Par son instantanéité et du fait que ce sont souvent des acteurs de la vie politique (Eric Besson, Nadine Moreno, Valérie Trierweiler) qui twittent, ce nouveau média grille la politesse aux télévisions et agences de presse, qui sont désormais, pour le meilleur ou pour le pire, obligées de courir derrière l'info. Mais c'est aussi un espace politique différent, où l'humour prend sa place et où la langue de bois n'est pas de mise. Rappel de quelques moments forts: Le soir du premier tour de la Présidentielle, des messages codés ont fleuri sur la timeline Twitter, donnant le résultat avant le 20h fatidique, sous forme de Tweets codés #radiolondres, en hommage à la célèbre radio de la Résistance française. « Les talonnettes sont dans les cartons, je répète, les talonnettes sont dans les cartons »« Un nain s’est pris la gueule dans un pédalo, je répète, un nain s’est pris la gueule dans un pédalo »« Le gouda dame le pion au camembert dans le Dom Tom »Et puis il y a bien sûr ce Tweet devenu historique: « Courage à Olivier Falorni qui n'a pas démérité, qui se bat aux côtés des Rochelais depuis tant d'années dans un engagement désintéressé », signé Valérie Trierweiler, avec les répercussions que l'on sait. Un livre passionnant et instructif.

01/2013

ActuaLitté

marketing, commercial, publicite

Opération boomerang ; 360 idées pour faire revenir vos clients à l'heure d'internet

1986 n'est pas 2013. Internet, Google, Facebook, Twitter et l'iPhone ont changé nos vies pour toujours. Nous avons pris le pouvoir en tant que client, et faisons la pluie et le beau temps sur les marques et les entreprises, grâce aux réseaux sociaux auxquels nous appartenons. Nous zappons en permanence, comparons tout, tout le temps, exigeons de payer toujours moins cher pour plus de services. Mais une chose n'a pas changé : nous sommes toujours sensibles à un sourire, une ambiance, une attention personnelle, un mot gentil. Et nous exigeons désormais que ceux qui nous servent soient traités avec dignité et respect par ceux qui les dirigent.

Opération Boomerang se lit lentement. Un peu chaque jour, en picorant des idées au gré de ses envies ou des besoins de son entreprise.

09/2013

ActuaLitté

essais de sociologie

J'aime pas le sarkozysme culturel

J’aime pas le sarkozysme culturel. Est-ce une idéologie ? Une attitude ? Un opportunisme ? Mon intuition première, c’est que le sarkozysme culturel est d’abord un système. Ce système, qui n’a encore jamais été décrit dans sa complexité, englobe les médias et la communication, les intellectuels et l’école, Internet, et bien sûr cette culture « middlebrow », à la fois populiste et élitiste, caractéristique du chef de l’État. En cela, la culture est le péché originel du sarkozysme. Mais aujourd’hui, il ne s’agit plus seulement de raconter le sarkozysme culturel, il faut aussi le combattre. Le président-sortant risque d’être réélu. Comment ? Grâce à la bataille des idées, à un plan de communication redoutablement efficace et à une guerre culturelle minutieusement préparée. Pourtant, je fais l’hypothèse que, si Sarkozy est battu culturellement, il sera aussi battu politiquement. Couverture : © Studio Flammarion Ce livre continue chaque jour sur Twitter : @martelf et #sarkozysmeculturel et sur le blog : www.sarkozysmeculturel.com

12/2011

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté