Recherche

service public

Extraits

ActuaLitté

sciences politiques

L'économie verte expliquée à ceux qui n'y croient pas

Sympas, les écolos, mais ont-ils quelque chose à dire sur l’économie? Peut-on leur faire confiance pour créer des emplois, réduire les inégalités et la pauvreté, pratiquer un développement soutenable sans nuire à notre niveau de vie à court terme? Lors d’un week-end en Normandie, l’auteur, journaliste et président de la commission Économie et Social des Verts, est mis sur le gril par un groupe d’amis. Face au scepticisme et aux boutades, il formule des propositions concrètes. Il défend le principe d’une société de « pleine activité » et la création de centaines de milliers d’emplois grâce à la conversion écologique de l’économie. Il démontre qu’on peut contrôler la mondialisation, développer de nouveaux services publics, effectuer une réforme de l’impôt qui profite à la fois aux moins aisés et à l’environnement, améliorer la qualité de vie de chacun, en appliquant un programme réaliste, audacieux et respectueux de la planète.

ActuaLitté

communication interculturelle

Familles et institutions ; cultures, identités et imaginaires

Les intervenants du champ médico-social auprès des enfants et des adolescents en difficulté savent que les enfants de migrants constituent une part importante de la population concernée. De cette réalité, générant parfois incompréhension et sentiment d’impuissance, la question culturelle surgit, mais aussi la tentation d’y répondre comme à un phénomène sociologiquement limité et concernant les seuls migrants. Les auteurs de cet ouvrage, dans un paradoxe apparent, contribuent à élargir l’horizon de cette question, mais aussi à la porter au plus intime de chacun. Ils ouvrent des pistes concrètes et des repères pour outiller ces acteurs, désamorcer les crises et renforcer les postures, faisant dialoguer positivement identité et altérité dans les pratiques quotidiennes aussi bien éducatives, que sanitaires ou judiciaires. L’exigence éthique seule paraît en mesure de fonder une approche des phénomènes culturels débarrassée du naturalisme ethnologique, comme de conférer une efficacité véritable à des initiatives qui sans elle ne sauraient relever que d’une technicisation du social. Cet ouvrage a été constitué à partir des travaux du DERPAD (Dispositif public au service des professionnels de l’enfance et de l’adolescence en difficulté) et de ceux de l’association REGARDS (Repenser et gérer l’altérité afin de refonder la démocratie et les solidarités). Stéphane Tessier est médecin de santé publique.

ActuaLitté

droit essais

Droit et politique ; la circulation internationale des modèles en questions

Cet ouvrage retrace les travaux du colloque international organisé à Grenoble par le CERDHAP du 19 au 23 mars 2012. Cette manifestation a réuni, autour des membres du CERDHAP, un grand nombre de chercheurs français et étrangers autour d’un thème général: le transfert des modèles politiques et juridiques. Confrontant leurs analyses, juristes, politistes, historiens, philosophes et sociologues ont décliné ce thème en trois axes: - Le premier axe est consacré aux réformes de la justice, de la police et de la sécurité dans un contexte de modernisation, de recours aux nouvelles technologies et de tensions budgétaires fortes. - Le deuxième axe est consacré au processus de réforme de l’État et des services publics, tant dans leur dimension théorique que dans leur concrétisation territoriale. - Le troisième axe est consacré aux droits de l’homme (« Les droits de l’homme entre réceptions et résistances: un modèle au crible de l’histoire »). En partant de l’analyse des questions complexes soulevées par la projection du modèle de la garantie des droits au-delà du cadre étatique, les contributions réunies dans la troisième partie de l’ouvrage contribuent ainsi à l’émergence d’un champ de recherche dont l’essentiel reste encore à explorer: l’histoire des droits de l’homme

ActuaLitté

litterature francaise romans nouvelles correspondance

Mauvais garçon

« Premier de la classe le jour, bad guy la nuit. Cette dichotomie aurait de quoi rendre schizo n’importe qui. Mais Thomas a tenu bon toutes ces années, convaincu que bientôt plus rien ne l’obligerait au grand écart. Que bientôt il n’aurait plus à composer avec sa part sombre. […] Il se faisait penser à Superman quand il quitte sa tenue de héros pour revêtir les habits de Clark Kent. Sauf que sa tenue de combat à lui, c’est un jogging de caillera dealer de beuh. »Meilleur élève de sa promo et diplômé en sociologie et philosophie politique, Thomas, 23 ans, se voit refuser stages en entreprise et emplois auxquels il postule. D’autres lui passent devant, moins compétents mais mieux nés, des « fils de » qui disposent de réseaux d’entraide dont Thomas est privé. Alors, en attendant de décrocher un vrai boulot qui lui permettrait de vivre une vie décente aux côtés de sa petite amie, Thomas bricole avec les gars de la cité – deal de shit et autres matos tombés du camion – tout en aiguisant sa rancœur. Si rien ne bouge, Thomas risque de prendre perpète en HLM: « horizon lointain limité » et de crever lentement dans sa cage de béton. Jusqu’au jour où son directeur de soutenance, Louis Archambault – star médiatique des sociologues politiques – lui propose de venir l’aider à gérer Ideo, un site d’opinion qu’il dirige anonymement sur le Darknet, réseau parallèle du web où la confidentialité et l’anonymat sont de rigueur, octroyant une certaine impunité aux utilisateurs dotés de mauvaises intentions (trafic de drogue ou d’armes, manuel de terrorisme, combats clandestins, service de tueurs à gage, etc. ). Thomas. Et comprend rapidement la raison pour laquelle le professeur opère à visage masqué. Ideo propage des thèses extrémistes qu’Archambault se garde bien de soutenir en public, et qui, de prime abord, interloquent Thomas. Simplement, par-delà ses idées dangereuses et discutables, l’homme est aussi le seul à lui apporter une aide providentielle quand tous lui tournent le dos… Jusqu’où l’élève sera-t-il prêt à suivre le maître?

ActuaLitté

mondialisation ( économie politique)

Les Impasses De La Modernite ; Critique De La Marchandisation Du Monde

Nées du siècle des lumières, les idées de progrès social, de modernité et de développement ont suscité d'immenses espérances. Mais les avatars les plus récents du système mondial dissipent peu à peu l'espoir d'un développement durable au bénéfice de tous. La modernité nous conduit aujourd'hui vers une triple impasse économique, sociale et écologique. Pourquoi? Les valeurs initiales de la modernité ont été trahies, sa logique dévoyée: au nom de l'efficacité, le néolibéralisme assimile le progrès social à la marchandisation généralisée et prétend gérer la complexité du monde à l'aide d'un critère unique et simpliste: l'accumulation du profit. Une vision aussi réductionniste du monde appelle d'urgence une réflexion critique sur la nature et les limites de la relation marchande, mais aussi sur les principales conséquences de sa domination: incitation à une croissance indéfinie des productions marchandes alors même qu'elle n'est ni généralisable à toute la planète ni soutenable à long terme ; creusement continu des inégalités ; exclusion et marginalisation massives ; polarisation des relations internationales sur la seule exigence de compétitivité ; impuissance des pouvoirs publics à concevoir les dimensions non marchandes de l'intérêt général. Si le monde veut préserver l'ambition légitime du progrès social, il devra refonder la modernité sur des valeurs authentiques et remettre l'économie marchande au service des hommes.

ActuaLitté

grande-bretagne

Le naufrage britannique

La Grande-Bretagne est-elle un eldorado? Oui, selon nos élites, et la France gagnerait à s'en inspirer. Pourtant, l'Angleterre n'a pas attendu la crise financière de l'automne 2008 pour prendre l'eau. À force de vivre à crédit, sa population est la plus endettée des nations développées. Son multiculturalisme exemplaire fait place à une défiance grandissante à l'égard des immigrés. Les services publics ne sont toujours pas efficaces, et les caméras de surveillance sont présentes à chaque coin de rue. L'alcoolisme et la violence des jeunes ne cessent de gagner du terrain. Les idéologies sont en faillite et la reine apparaît comme le dernier garde-fou d'une classe politique décriée. Riche de nombreux témoignages, cette enquête approfondie montre que, au-delà des formidables avancées économiques, sociales et culturelles des années Blair, s'est construit un mythe qui, aujourd'hui commence à se lézarder.

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté