Recherche

sélection candidats

Extraits

ActuaLitté

Non classé

L'utopie ou la mort

La réédition d’un grand classique de l’écologie politique, plaidoyer pour la planète et le partage des richesses, avec plus de 50 000 exemplaires vendus. Plus de quarante ans après la parution de ce livre événement (1973), on peut mesurer à quel point le signal d’alarme et les analyses de René Dumont quant à la sauvegarde de la planète sont d’une redoutable et cruelle pertinence. À partir de faits concrets (épuisement des ressources naturelles, pollution, gaspillage, insuffisance de la production alimentaire, surpopulation), il déconstruit le mythe de la « révolution verte » productiviste censée nourrir toute la planète. Alertant sur le risque d’un effondrement total de notre civilisation au cours du XXIe siècle, il met au jour le lien entre la croissance exponentielle de la production pour satisfaire la société de consommation et la croissance de la misère perpétuelle dans les pays les plus démunis. René Dumont propose alors de réhabiliter des utopies et cherche à dessiner pour notre planète l’esquisse d’une société de sobriété, de préservation des ressources, de justice sociale et de redistribution équitable des richesses. René Dumont (1904-2001) Ingénieur agronome, candidat écologiste à l’élection présidentielle de 1974, il a publié une vingtaine d’ouvrages dont L’Afrique noire est mal partie (Seuil, 1962), L’Agronome de la faim (Laffont, 1974), Pour l’Afrique, j’accuse (Plon, « Terre humaine », 1986). A retrouver dans le dossier Points Terre : écologie et sauvegarde de la planète

ActuaLitté

Non classé

Révolution

Dans ce livre publié en novembre 2016, Emmanuel Macron, alors candidat à l'élection présidentielle, raconte pour la première fois son histoire personnelle, ses inspirations, sa vision de la France et de son avenir, dans un monde nouveau qui vit une " grande transformation " comme il n'en a pas connu depuis l'invention de l'imprimerie et la Renaissance. Un livre fort, singulier, qui pose les fondements d'une nouvelle société.

11/2016

ActuaLitté

policier & thriller (grand format)

Dernier verre à Manhattan

New York, 1958. Jadis, Walter Withers a bossé pour la CIA. De retour dans sa ville natale, il est devenu détective privé. Lors d’un cocktail donné à la veille de Noël par le sénateur Joe Kenneally et son épouse Madeleine, il est censé protéger celle-ci. En réalité, on le paie pour servir d’écran aux activités extra conjugales du futur candidat démocrate à l’élection présidentielle … Jusqu’au matin où la pulpeuse maîtresse du sénateur est retrouvée morte d’une overdose dans sa chambre du Plaza, réservée au nom de Withers… L’heure est venue pour l’ancien agent, s’il veut s’extraire de ce guêpier, de mettre à profit son expérience passée. Mais il n’avait pas soupçonné l’ampleur du traquenard à multiples facettes dont J. Edgar Hoover, patron du FBI, est l’un des acteurs menaçants. Élégant, sexy, d’une violence feutrée et d’un humour désenchanté, ce roman d’espions « vintage » est un magnifique hommage au Manhattan de la fin des années 50, quand les boîtes de jazz du Village battaient leur plein. Et l’on y découvre, derrière les paillettes et les coupes de champagne, l’impitoyable course au pouvoir d’un sénateur ambitieux. Né à New York en 1953, Don Winslow a fait des études universitaires d’histoire puis exercé divers métiers: acteur, gérant de cinéma, guide de safari et détective privé — le plus formateur pour l’auteur de thrillers qu’il est devenu. Parmi ses 15 romans, on compte le chef d’œuvre La Griffe du chien, et Savages, porté à l’écran par Oliver Stone. Il vit aujourd’hui à San Diego. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Philippe Loubat-Delranc

ActuaLitté

essais de sociologie

La fabrique des imposteurs

Au moment de sa déclaration de candidat à l’investiture à l’élection présidentielle, François Hollande s’est présenté sous la bannière de la "normalité" pour renouveler la démocratie en France. Mais une démocratie ou une société doit-elle être normale? L’ouvrage analyse les relations ambiguës et paradoxales que la démocratie entretient avec la norme et les processus de normalisation sociale et culturelle pour comprendre l’incroyable état de résignation du politique aujourd’hui. Résignation dont l’illustration la plus éloquente est la confiscation de la pensée critique au moyen des procédures de l’évaluation et l’emprise de la "religion du marché" au cœur de nos sociétés – et qui, en prédisposant à la dépression, fait le lit d’une société totalitaire. Par l’un de nos psychanalystes les plus importants, initiateur du fameux Appel des Appels et auteur de nombreux livres, un essai qui nous exhorte à prendre conscience du nouveau malaise de notre civilisation pour mieux le dépasser.

ActuaLitté

policier & thriller (grand format)

Dernier verre à Manhattan

New York, 1958. Jadis, Walter Withers a bossé pour la CIA. De retour dans sa ville natale, il est devenu détective privé. Lors d’un cocktail donné à la veille de Noël par le sénateur Joe Kenneally et son épouse Madeleine, il est censé protéger celle-ci. En réalité, on le paie pour servir d’écran aux activités extra conjugales du futur candidat démocrate à l’élection présidentielle … Jusqu’au matin où la pulpeuse maîtresse du sénateur est retrouvée morte d’une overdose dans sa chambre du Plaza, réservée au nom de Withers… L’heure est venue pour l’ancien agent, s’il veut s’extraire de ce guêpier, de mettre à profit son expérience passée. Mais il n’avait pas soupçonné l’ampleur du traquenard à multiples facettes dont J. Edgar Hoover, patron du FBI, est l’un des acteurs menaçants. Élégant, sexy, d’une violence feutrée et d’un humour désenchanté, ce roman d’espions « vintage » est un magnifique hommage au Manhattan de la fin des années 50, quand les boîtes de jazz du Village battaient leur plein. Et l’on y découvre, derrière les paillettes et les coupes de champagne, l’impitoyable course au pouvoir d’un sénateur ambitieux. Né à New York en 1953, Don Winslow a fait des études universitaires d’histoire puis exercé divers métiers: acteur, gérant de cinéma, guide de safari et détective privé — le plus formateur pour l’auteur de thrillers qu’il est devenu. Parmi ses 15 romans, on compte le chef d’œuvre La Griffe du chien, et Savages, porté à l’écran par Oliver Stone. Il vit aujourd’hui à San Diego. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Philippe Loubat-Delranc

10/2013

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté