Recherche

séduction

Extraits

ActuaLitté

Actualités

Président cambrioleur

« Les Français ne savent pas qui je suis. » Emmanuel Macron se plaint souvent de ne pas être compris. Ce livre est une enquête critique au coeur de sa personnalité, de son parcours, de sa manière de gouverner. Le huitième président de la Ve République s'est construit sur la transgression personnelle, familiale et politique. Son audace, son courage, son goût du risque peuvent fasciner. Ce président cambrioleur, on l'admire plus qu'on ne l'aime. On le hait plus qu'on ne le déteste.

Son goût de la séduction jette un doute sur son authenticité. Macron prend la couleur du bain où il est plongé, il est l'homme de sincérités successives, contradictoires à force d'être multiples : quand est-il vrai ?

Deux crises exceptionnelles, les gilets jaunes, puis la Covid-19, bouleversent son quinquennat. En révèlent les manques. Il tente de les combler, sans renier ses intentions d'origine, sans reconnaître qu'il est surpris, toujours dans la rationalisation a posteriori : au fond, ces choses-là, il les avait bien senties...

Les crises sont pourtant un juge impitoyable et soulignent une faiblesse de ce président : sa difficulté à faire les choses. Elles lui offrent une scène où peut s'épanouir sa nature théâtrale. La normalité n'existe pas dans le métier de président, une bonne dose d'ego est indispensable à son exercice. A la condition de l'efficacité pour le pays.

A la fois récit de l'intérieur, biographie, portrait, ce livre raconte le président. Il approche de près la réalité d'un homme qui verrouille son intimité. Fait inédit, la plupart des protagonistes de cette histoire romanesque, mais vraie, ont accepté de livrer leur témoignage : Emmanuel Macron, Brigitte Macron, leurs proches, le premier cercle du pouvoir, et tous ceux qui ont croisé, combattu, affronté ce président a-normal. Séduits ou déçus.

11/2020

ActuaLitté

Biographies historiques

Ian Fleming

La biographie de référence du créateur de James BondAlors qu'un nouveau volet des aventures de James Bond sortira en avril 2020, l'intérêt autour de son créateur, Ian Fleming (1908-1964), n'a cessé de grandir, porté par une question lancinante : a-t-il été lui-même un des modèles de 007? Né dans une famille écossaise fortunée, entouré de personnalités au caractère bien affirmé, Fleming, après une éducation des plus classiques, va longtemps chercher sa voie : un début de carrière militaire avorté, un passage très important chez Reuters, où il apprend à écrire simplement et rapidement, quelques années dans la banque... il est voué semble-t-il à un avenir relativement médiocre, dont le préservent d'une certaine façon ses succès féminins, qui en feront une sorte de roué. La guerre est le vrai déclic : Fleming rejoint le renseignement naval, où il imagine les plans les plus audacieux et se fait remarquer par sa capacité à résoudre les problèmes comme par le peu de respect qu'il manifeste pour la hiérarchie. Immédiatement après-guerre, il recommence à vivoter, entre piges journalistiques et séjours à la Jamaïque où il acquiert une maison en 1946 : " Goldeneye ". Fleming entre en littérature un peu par hasard, en 1952, entamant une décennie d'intense création, livrant, coup sur coup, une dizaine d'épisodes de James Bond – le premier en 1953 : Casino Royale. Mêlant aventures exotiques, intrigues parfois absurdes, "méchants" invraisemblables, torture, sadomasochisme, séduction et sexe, le genre est totalement renouvelé et séduit un public de plus en plus nombreux. Dès la fin des années soixante, James Bond est un produit d'exportation majeur, un élément du "Soft Power" : il contribue, au même titre pourrait-on dire que la monarchie, au prestige mondial du Royaume-Uni. Son influence est telle que, dans le contexte de la guerre froide, l'on en vient à se demander s'il n'a pas même influencé la politique étrangère de l'Angleterre et des États-Unis... Christian Destremau, fort de sa grande connaissance de la culture britannique, brosse avec maestria le portrait intime de ce génie créateur dont le héros, d'épisode en épisode, continue à fasciner des millions de personnes. Sélectionné dans la liste des 30 livres pour un “avent” goût de Noël

11/2020

ActuaLitté

Littérature

La chaleur

« Oscar est mort parce que je l’ai regardé mourir, sans bouger. Il est mort étranglé par les cordes d’une balançoire. » Ainsi commence ce court et intense roman qui nous raconte la dernière journée que passe Léonard, 17 ans, dans un camping des Landes écrasé de soleil. Cet acte irréparable, il ne se l’explique pas lui-même. Rester immobile, est-ce pareil que tuer ? Dans la panique, il enterre le corps sur la plage. Et c’est le lendemain, alors qu’il s’attend chaque instant à être découvert, qu’il rencontre une fille. Ce roman est l’histoire d’un adolescent étranger au monde qui l’entoure, un adolescent qui ne sait pas jouer le jeu, celui de la séduction, de la fête, des vacances, et qui s’oppose, passivement mais de toutes ses forces, à cette injonction au bonheur que déversent les haut-parleurs du camping. Prix de la vocation littéraire 2019 - Prix Femina des lycéens 2019

08/2019

ActuaLitté

Littérature anglo-saxonne

Conversations entre amis

Dublin, de nos jours. Frances et Bobbi, deux anciennes amantes devenues amies intimes, se produisent dans la jeune scène artistique irlandaise comme poètes-performeuses. Un soir, lors d'une lecture, elles rencontrent Melissa, une photographe plus âgée qu'elles, mariée à Nick, un acteur. Ensemble, ils discutent, refont le monde, critiquent le capitalisme comme les personnages de Joyce pouvaient, en leur temps, critiquer la religion. Ils font des photographies, ils écrivent, ils vivent. C'est le début d'une histoire d'amitié, d'une histoire de séduction menant à un " mariage à quatre " où la confusion des sentiments fait rage : quand Frances tombe follement amoureuse de Nick et vit avec lui une liaison torride, elle menace soudainement l'équilibre global de leur amitié. Mais Conversations entre amis n'est pas qu'une banale histoire d'adultère : c'est avant tout le portrait attachant, empathique, des jeunes gens contemporains, ces millenials qui ne parviennent pas à trouver leur place dans le monde que leur ont laissé leurs aînés. La voix de Frances, poétique, désinvolte, parfois naïve, d'une extraordinaire fraîcheur est, par de multiples aspects, celle de sa génération. traduction Laetitia Devaux

09/2019

ActuaLitté

Non classé

Animaux homos ; histoire naturelle de l'homosexualité

« Pseudo-copulation dans la nature chez un lézard unisexuel, comportement sexuel aberrant chez l'autruche sud-africaine, ou anormal chez la femelle du hérisson à grandes oreilles, abaissement apparent des standards moraux chez les lépidoptères »..., autant d'expressions fantaisistes utilisées par les scientifiques pour qualifier l'homosexualité animale, longtemps considérée comme étant « contre nature ». S'attaquant à cette idée reçue, Fleur Daugey retrace l'histoire de l'observation et de l'interprétation de ce comportement par les savants, de l'Antiquité à nos jours. Encore taboue dans la communauté scientifique, et très peu connue du grand public, l'homosexualité des animaux a pourtant été observée chez près de 500 espèces.
Plaisir, jeux de séduction, câlins, caresses, fidélité et routine de la vie de couple, protection de la progéniture : en s'appuyant sur des recherches éthologiques et comportementales, Fleur Daugey nous fait découvrir les multiples facettes, parfois bien surprenantes, de la sexualité animale, qui n'est pas que tournée vers la reproduction, et en dégage la signification au regard de l'évolution des espèces.

02/2018

ActuaLitté

Non classé

Une dose de douleur nécessaire

« Mais je suis quoi pour toi, elle lui demande. Je suis quoi, elle insiste, un bonus ? Ta petite dose de douleur nécessaire ? »
C’est un drôle de ballet qui se joue à Bruxelles. Elle est jeune, songeuse, tout à lui. Il a une vie ailleurs et le double de son âge. Rencontre insolite, séduction musicale, retrouvailles fugaces… Mais quand l’amour en vase clos ne suffit plus, les tensions s’avivent. Et la douceur devient douleur.
Au fil d’instantanés amoureux alliant la sensibilité de Marguerite Duras à la fantaisie de Michel Gondry, Une dose de douleur nécessaire nous emporte dans une passion singulière.

08/2017

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté