Recherche

roman nathan

Extraits

ActuaLitté

Non classé

Perdre la Terre ; une histoire de notre temps

La décennie où nous avons failli arrêter le changement climatique et pourquoi nous n’avons rien fait. Le Livre noir du climat. 1979. À peu près tout ce que nous comprenons à l’heure actuelle du réchauffement climatique était compris. Et même mieux compris, sans doute. Les principaux aspects du problème étaient tranchés, sans débat possible, et les spécialistes, loin de se disputer sur l'établissement des faits, travaillaient à en affiner les conséquences. Il y a trente ans, nous aurions pu sauver la Terre. Pourtant nous n’avons rien fait. Après des années d’enquête et plus de cent interviews réalisées avec le soutien de la Fondation Pulitzer, Nathaniel Rich retrace comment la planète a raté son rendez-vous avec le climat, comment malgré les efforts de plusieurs lanceurs d’alerte, d’intérêts parfois concordants, souvent contradictoires, y compris de l’industrie pétrolière, rien n’a été fait pour stopper le changement climatique. Implacable et passionnant, Perdre la Terre est un document pour l’histoire. Notre histoire. (trad. David Fauquemberg) Le roman impitoyable d’occasions historiques manquées – et de ce que nous pouvons et devons faire avant qu’il soit vraiment trop tard. Un récit fascinant qui restitue dans le détail les mécanismes à l’œuvre pour expliquer l’imminence de la catastrophe (silences coupables, déni, atermoiements de la conscience, force de l’inertie et des renoncements). Né en 1980, Nathaniel Rich vit à la Nouvelle-Orléans. Journaliste au long cours, il est fasciné par l’attraction paradoxale qu’exercent les catastrophes sur la société contemporaine et interroge la manière dont le monde et la littérature s’accommodent du désastre. Son roman Paris sur l’avenir a été publié par les Éditions du sous-sol (Livre de Poche, 2017). A retrouver dans le dossier Points Terre : écologie et sauvegarde de la planète

ActuaLitté

Non classé

Les fantômes du vieux pays

Scandale aux Etats-Unis : le gouverneur Packer, candidat à la présidentielle, a été agressé en public. Son assaillante est une femme d'âge mûr : Faye Andresen-Anderson. Les médias s'emparent de son histoire et la surnomment Calamity Packer. Seul Samuel Anderson, professeur d'anglais à l'Université de Chicago, passe à côté du fait divers, tout occupé qu'il est à jouer en ligne au Monde d'Elfscape. Pourtant, Calamity Packer n'est autre que sa mère, qui l'a abandonné à l'âge de onze ans. Et voilà que l'éditeur de Samuel, qui lui avait versé une avance rondelette pour un roman qu'il n'a jamais écrit, menace de le poursuivre en justice. En désespoir de cause, le jeune homme lui propose un nouveau projet : un livre révélation sur sa mère qui la réduira en miettes. Samuel ne sait presque rien d'elle ; il se lance donc dans la reconstitution minutieuse de sa vie, qui dévoilera bien des surprises et réveillera son lot de fantômes.

Des émeutes de Chicago en 1968 au New York post-11-Septembre en passant par la Norvège des années quarante et le Midwest des années soixante, Nathan Hill s'empare de l'Amérique d'aujourd'hui et de ses démons et compose avec beaucoup d'humour une fresque aussi ambitieuse que captivante. (traduction Mathilde Bach)

08/2017

ActuaLitté

Non classé

Les Mystères de Larispem (Tome 1) - La sang jamais n'oublie

Larispem, 1899.
Dans cette Cité-État indépendante où les bouchers constituent la caste forte d'un régime populiste, trois destins se croisent... Liberté, la mécanicienne hors pair, Carmine, l'apprentie louchébem et Nathanaël, l'orphelin au passé mystérieux. Tandis que de grandes festivités se préparent pour célébrer le nouveau siècle, l'ombre d'une société secrète vient planer sur la ville. Et si les Frères de Sang revenaient pour mettre leur terrible vengeance à exécution?

Maraudeuses, sabotages d'automates, livre indéchiffrable: au fil des ruelles de Paris se dessine un monde rétrofuturiste captivant. Un premier tome qui révèle le talent d'un nouvel auteur.


Livre gagnant de la deuxième édition du Concours du Premier Roman Jeunesse organisé par Gallimard Jeunesse, Télérama et RTL.

04/2016

ActuaLitté

littÉrature anglo-saxonne

Les vies parallèles de Greta Wells

Traduit de l'anglais (États-Unis) par Hélène PapotNew York, Greenwich Village, 1985. Greta Wells, une photographe, est atteinte de dépression: son frère jumeau Felix est mort du sida, et son petit ami Nathan vient de la quitter. Elle entreprend un traitement par électrochocs. Le lendemain matin Greta découvre qu'elle a changé d'époque - nous sommes maintenant en 1918. Felix est bien vivant, il est fiancé à la fille d'un sénateur et a une liaison secrète avec son avocat, Alan. Mais la voilà à nouveau projetée dans le temps - en 1941, cette fois. Greta a épousé Nathan, avec qui elle a fondé une famille. Elle fréquente aussi Léo, un homme plus jeune qu'elle. ces vertigineux allers-retours sont bien plus que des changements d'époque: ce sont des mondes différents que doit affronter Greta, des vies alternatives parmi lesquelles il lui faudra, si elle en est capable, choisir celle qui lui convient. Dans le dédale du temps, une femme cherche son chemin... Après le succès international de L’Histoire d’un mariage, Andrew Sean Greer nous captive à nouveau avec ce roman magique et précis comme une montre suisse.

ActuaLitté

littÉrature anglo-saxonne

Idiopathie ; un roman d'amour, de narcissisme et de vaches en souffrance

Cynique à souhait, Katherine n’aime rien ni personne. La trentaine à Norwich, célibataire hormis quelques aventures désastreuses, elle a décidé de tirer un trait sur le bonheur en général. De son côté, Daniel, son ex, a tout pour être heureux: une jolie compagne, une maison confortable, une brillante carrière. Mais depuis quelques temps, bien que l’honnêteté ne soit pas son fort, il ne peut s’empêcher d’y regarder de plus près. Et sincèrement, tout est trop beau pour ne pas être faux. Quand Nathan, qui fut leur ami commun, ressurgit après un an et demi d’absence, il provoque les retrouvailles forcées de ce ménage à trois explosif. Lorsque rancœur, déception et culpabilité sont réunies autour d’une bière, il faut s’attendre au pire. Comédie anglaise par excellence, Idiopathie dresse le portrait impitoyable d’une génération consumée par le narcissisme, sur fond de monde qui déraille. Que faire lorsqu’on a tout mais que rien ne suffit, et que rien ne va plus? Tandis que les vaches d’Angleterre succombent à une étrange épidémie dont les symptômes en disent long sur le vague à l’âme de l’époque, il est peut-être temps de grandir. Sam Byers est né en 1979. Il vit à Norwich, dans le Norfolk. Idiopathie est son premier roman. Nicolas Richard a traduit plus de cinquante auteurs dont Thomas Pynchon, Richard Powers, Philip K. Dick, Nick Hornby, Woody Allen, Art Spiegelman, Hunter S. Thompson, Richard Brautigan, James Crumley et, pour le cinéma, Quentin Tarantino. Traduit de l'anglais (Grande-Bretagne) par Nicolas Richard

08/2013

ActuaLitté

littÉrature anglo-saxonne

Idiopathie ; un roman d'amour, de narcissisme et de vaches en souffrance

Cynique à souhait, Katherine n’aime rien ni personne. La trentaine à Norwich, célibataire hormis quelques aventures désastreuses, elle a décidé de tirer un trait sur le bonheur en général. De son côté, Daniel, son ex, a tout pour être heureux: une jolie compagne, une maison confortable, une brillante carrière. Mais depuis quelques temps, bien que l’honnêteté ne soit pas son fort, il ne peut s’empêcher d’y regarder de plus près. Et sincèrement, tout est trop beau pour ne pas être faux. Quand Nathan, qui fut leur ami commun, ressurgit après un an et demi d’absence, il provoque les retrouvailles forcées de ce ménage à trois explosif. Lorsque rancœur, déception et culpabilité sont réunies autour d’une bière, il faut s’attendre au pire. Comédie anglaise par excellence, Idiopathie dresse le portrait impitoyable d’une génération consumée par le narcissisme, sur fond de monde qui déraille. Que faire lorsqu’on a tout mais que rien ne suffit, et que rien ne va plus? Tandis que les vaches d’Angleterre succombent à une étrange épidémie dont les symptômes en disent long sur le vague à l’âme de l’époque, il est peut-être temps de grandir. Sam Byers est né en 1979. Il vit à Norwich, dans le Norfolk. Idiopathie est son premier roman. Nicolas Richard a traduit plus de cinquante auteurs dont Thomas Pynchon, Richard Powers, Philip K. Dick, Nick Hornby, Woody Allen, Art Spiegelman, Hunter S. Thompson, Richard Brautigan, James Crumley et, pour le cinéma, Quentin Tarantino. Traduit de l'anglais (Grande-Bretagne) par Nicolas Richard

08/2013

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté