Recherche

parents lecture enfants

Extraits

ActuaLitté

Non classé

La nuit passera quand même

La famille prit la direction de la mer le premier matin d’août. Ce fut un grand déménagement. Chacun muni d’une valise, d’un chapeau ou d’une casquette se vit également doté d’un attirail spécial à porter : un parasol, confectionné par Martha pour éviter d’en acheter un « les yeux de la tête » près de la plage, une canne à pêche, deux épuisettes et une bouée qu’on avait déjà gonflée pour être sûr qu’elle n’était pas percée mais qu’on n’osait plus dégonfler de peur d’endommager le système. La famille au complet sortit de l’appartement en short et en sandales. On n’avait d’ailleurs pas pris le temps de tester ces dernières et elles firent mal aux pieds avant même d’atteindre la bouche de métro. Tout le monde savait ce qu’il devait faire mais chacun criait à l’autre de faire quelque chose. Le casse-croûte fut donc scrupuleusement oublié sur la toile cirée élégante du salon.



Dans la famille Bernstein, Squatsh est le deuxième des trois enfants : avant lui il y a Ludovic, après lui Marie. Ses parents se nomment Simon et Martha. Ils tiennent une boutique, La Vie moderne, située au 393, rue des Pyrénées à Paris. Outre une famille, Squatsh Bernstein a des principes, comme de s'enfermer aux toilettes pour réfléchir ou de ne jamais porter d'imprimé fleuri. Il fait de la boxe et aime la danse. Pour le reste, il possède peu de choses : un scarabée dans une boîte en carton, des livres, une solide réputation et, quelque part, nichée dans un creux, la mélancolie des gens qui se cognent au monde.

Émilie Houssa est cinéphile et historienne de l’art. Elle a la chance de faire de ses passions un métier, elle enseigne donc les deux au cycle supérieur. Considérant que son troisième amour est la lecture, elle ne pouvait pas ne pas écrire.

ActuaLitté

Écoles parallèles

Écoles différentes

On parle beaucoup d’écoles alternatives, d’écoles à pédagogies différentes, d’écoles expérimentales... On cite pêle-mêle des noms tels Montessori, Steiner, Freinet... Mais comment s’y retrouver? Les parents, surtout lorsqu'il s'agit de leur premier enfant, ont souvent peur de la transition brutale entre le cocon familial et les classes de maternelle fréquemment chargées. Ils craignent que l'endroit se révèle plus une garderie qu'un réel lieu d'apprentissage et que le rythme de leur enfant, son épanouissement et son évolution ne soient pas, ou insuffisamment, pris en compte. En primaire, ils évoquent les grèves à répétition, les polémiques autour de l'apprentissage de la lecture, les acquis insuffisants lors de l'entrée en sixième, bref, l'échec du système scolaire actuel et son nivellement par le bas. Autant de raisons qui les poussent à se tourner vers un autre type d'enseignement. On parle beaucoup d'écoles alternatives, d'écoles à pédagogies différentes, d'écoles expérimentales... On cite pêle-mêle des noms tels Montessori, Steiner, Freinet... Mais comment s'y retrouver?

08/2010

ActuaLitté

litterature nordique

La vie parfaite de William Sidis

Dans son deuxième roman, Morten Brask retrace le destin passionnant et tragique de William James Sidis (1898-1944), considéré comme l'un des plus grands surdoués de tous les temps. C'est en 1910 à Harvard que William Sidis donne sa première conférence devant un parterre composé de quelques-uns des professeurs et chercheurs américains les plus éminents. Alors âgé de 11 ans, il est déjà étudiant de cette prestigieuse université. Le lendemain, tous les journaux titrent sur le " phénomène " Sidis: lecture du New York Times à 18 mois, maîtrise du latin et du grec – qu'il a appris seul – à 3 ans, rédaction d'ouvrages de grammaire, d'astronomie et d'anatomie à 8 ans, âge auquel il avait même déjà inventé une langue, le Vendergood. D'aucuns prédisent qu'il sera le prochain Newton ou Euclide. Alors pourquoi l'histoire n'a-t-elle pas retenu le nom de Sidis? Qu'est-il arrivé à cet enfant prodige que ses parents n'ont cessé de pousser?

06/2013

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté