Recherche

odeur vieux livres

Extraits

ActuaLitté

SF & Fantasy

Le livre des martyrs T.6 ; les osseleurs

Les derniers insurgés fanatiques se sont réfugiés dans la ville de Y'Ghatan, sous le commandement de Léoman des Fléaux. Y'Ghatan, une ville légendaire, qui a déjà goûté plus d'une fois le sang des Malazéens. La perspective d'assiéger cette ancienne forteresse inquiète justement la XIVe armée de Malaz, épuisée par le conflit. L'odeur de la mort règne, alors qu'une épidémie de peste se propage. Mais, aux quatre coins du monde, les agents d'un conflit bien plus important ont posé leurs premières pièces.

Les dieux eux-mêmes doivent choisir leur camp, car les règles ont désormais changé de manière irrévocable. Et comme souvent, ce sont les mortels qui en pâtiront les premiers. Héboric, Apsalar, Couteaux, le féroce guerrier Karsa Orlong ou les deux compagnons de route Icarium et Mappo..., chacun est à la recherche de son destin, de son passé ou de son avenir, guidé par sa propre volonté mais aussi celle de puissances supérieures.
La guerre s'annonce, dans les garennes comme sur terre. Car, une fois de plus, les dieux ne les laisseront pas tranquilles. L'enjeu ? L'existence même du monde.

Sélection de Noël, spécial imaginaire de Leha Editions

10/2020

ActuaLitté

littÉrature anglo-saxonne

Le sang des cieux

Suivant les pas d’Angel Woolsack, jeune prédicateur qui cherche sa place au sein d’un monde neuf et violent, Le Sang des cieux est une véritable épopée moderne autour du mythe de la Frontière. Kent Wascom rend compte de l’énergie et de la sauvagerie, de l’esprit pionnier et de la ferveur religieuse d’un pays en formation, où tout était possible. Récit fulgurant, sombre et puissant, ce premier roman parfaitement maîtrisé est aussi une touchante histoire d’amour. « Abordant un chapitre méconnu de l’histoire des États-Unis [la cession de la Louisiane à l’orée du XIXe siècle], ce premier roman de Wascom restitue l’esprit des pionniers et des hors-la-loi et l’atmosphère de ferveur religieuse régnant dans ces États du Sud. […] Sa peinture d’une ère sauvage, primitive, et son portrait sensible d’âmes “noyées dans le sang du paradis”, sont une réussite totale. » Publisher’s Weekly « Wascom est un véritable artisan. Chacune de ses phrases, longues et sinueuses, charrie la couleur, l’odeur du sang, des os, de la sueur, et la virtuosité archaïque de sa langue. » Boston Globe « Chaque phrase du premier roman de Kent Wascom m’a frappé, tant par la beauté que par la laideur qu’elles véhiculent. À la différence de la plupart des romans, il ne nous livre pas un aperçu de la vie. Il est la vie même. » Esquire

05/2014

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté