Recherche

livres jeunesse genre

Extraits

ActuaLitté

litterature italienne

Le bruit de tes pas

" La Forteresse ", 1974 : une banlieue faite de poussière et de béton, investie par les plus démunis, royaume de l'exclusion et de la violence où chacun essaie de s'en sortir à sa manière - travail précaire, larcins, deals en tous genres.
C'est là que grandissent Beatrice et Alfredo : elle, issue d'une famille pauvre mais unie, qui tente de se construire une vie digne ; lui, élevé avec ses deux frères par un père alcoolique et brutal. Presque malgré eux, ils deviennent bientôt inséparables et s'influencent mutuellement au point de s'attirer le surnom de " jumeaux ".
Mais ce lien, qui les place au-dessus de leurs camarades comme des sortes de héros antiques, est à la fois leur force et leur faiblesse. Car, parallèlement à la société italienne, touchée par la violence des années de plomb, leurs caractères, leurs corps et leurs aspirations évoluent au fil des ans. Chez Beatrice, courageuse, volontaire, qui rêve de rédemption et d'exil, l'amitié initiale se transforme peu à peu en amour sauvage, exclusif. Chez Alfredo, fragile et influençable, le désespoir s'accentue.
Drames familiaux, désoeuvrement, alcool et drogue, tout semble se liguer pour détruire les deux jeunes gens. Quand l'héroïne s'insinue dans la vie d'Alfredo, Bea, tenace, ne ménage pas ses forces pour le sauver, refusant de comprendre que la partie est perdue d'avance. Le Bruit de tes pas, qui s'ouvre sur l'enterrement d'Alfredo, est le récit de ces quinze années d'amitié et d'amour indéfectibles.
Un texte intense, à la narration âpre portée par une sobre poésie.
Le bruit de tes pas est le premier roman de Valentina d'Urbano, illustratrice de livres pour la jeunesse, née en 1985 dans une banlieue de Rome dont elle a fait le décor de son livre - même si la capitale italienne n'est jamais nommée ici.
Publié après avoir gagné le concours "Io scrittore" organisé par l'éditeur depuis quelques années, remarqué par la presse, Le Bruit de tes pas a été sélectionné par plusieurs prix du premier roman.

09/2013

ActuaLitté

Albums

Le Petit Chaperon rouge

"Il était une fois une petite fille, la plus jolie que l'on eût su voir. Sa mère en était folle, sa mère-grand plus folle encore." 

Xavier Deneux revisite le conte traditionnel du Petit Chaperon rouge et nous propose cet album à la démarche artistique étonnante et audacieuse. Dans un savant jeu graphique, qui mêle illustrations, photos et ombres chinoises, il met en scène l'histoire de la fillette de manière très moderne. Les personnages, les lieux et les éléments de décor sont stylisés et représentés symboliquement. Ainsi, le Petit Chaperon rouge est une petite main d'enfant facétieuse et innocente, le loup une ombre chinoise sombre et inquiétante, etc. Cette lecture simplifiée est accessible aux plus petits. 

Dans son adaptation, Xavier Deneux s'amuse à croiser les genres : théâtre d'ombres, jeu de mimes et art photographique. Et multiplie les hommages. Tout d'abord à Charles Perrault, que l'on retrouve dans le texte court et rythmé. Puis dans le traitement graphique fort, qui rappelle le travail de l'affichiste polonais Roman Cieslewicz. 

Un bel album grand format, pour faire découvrir (ou redécouvrir) ce conte aux enfants et aux plus grands ! 


 Dans la liste des cadeaux de Noël des livres jeunesse Milan

10/2020

ActuaLitté

Premier âge

Mes chansons pour faire la fête

Une nouvelle collection « Ma p'tite playlist » avec 7 extraits de chansons en version originale. Une fabrication innovante : un joli boîtier en forme de radio avec une poignée solide pour l'attraper. Avec "Mes chansons pour faire la fête", les petits vont swinguer ! Parce qu'il n'y a pas d'âge pour découvrir des genres musicaux variés, voici une nouvelle collection de livres sonores pour faire découvrir toutes les musiques aux tout-petits. À chaque playlist correspond une ambiance musicale : festive, douce, drôle, etc. Pour démarrer en fanfare, "Mes comptines pour faire la fête" invite les petits à se trémousser au son de : "Souvenirs, souvenirs", Johnny Halliday, "La Bamba", Ritchie Valens, "Nothing's too good for my baby", Louis Prima et Keely Smith, "Papa loves mambo", par Perry Como, "Matilda", Harry Belafonte, "Mr. Lee", The Bobbettes, "Let's twist again", Chubby Cheker. Des chansons connues ou des pépites méconnues à redécouvrir, des extraits de 20 secondes qui permettent de bien se mettre dans le rythme de chaque chanson. Dans la liste des cadeaux de Noël des livres jeunesse Milan

11/2020

ActuaLitté

Non classé

Le jeu de l'amour et du théâtre

Celle qui, le 5 juillet 1934, est reçue à la Comédie-Française à l’âge de 20 ans ne vient pas d’une famille ordinaire. Musiciens – son père est compositeur, sa mère harpiste –, comédiens, peintres: ne dit-on pas que les Casadesus ont le « gène de l’art »? Gisèle Casadesus évoque ici son étincelant parcours au sein de la prestigieuse compagnie, qui la verra jouer sous la direction de metteurs en scène tels que Jacques Copeau ou Louis Jouvet, et en compagnie des meilleurs comédiens de son temps comme Pierre Fresnay, Madeleine Renaud, Jean-Louis Barrault… En 1937, elle créera le rôle principal d’Asmodée, pièce de François Mauriac, sous l’oeil de l’auteur. Son récit nous mène au coeur du Théâtre-Français, mêlant anecdotes savoureuses, description du travail de comédien et narration des voyages en paquebot qu’entreprenait la troupe, reçue triomphalement en Amérique. Elle retrace aussi sa carrière cinématographique entamée dès 1934 avec L’Aventurier de Marcel L’Herbier et poursuivie avec les plus grands: Raimu, Michel Simon, Jean Gabin… Plus près de nous, elle connaît un beau succès public avec en 2010 La tête en friche, en compagnie de Gérard Depardieu, et en 2012 Sous le figuier d’Anne-Marie Etienne. Ce livre est une traversée du siècle. Mais c’est surtout le passionnant témoignage d’une femme qui, malgré une carrière de premier plan, a réussi sa vie amoureuse – le couple heureux qu’elle a formé avec le comédien Lucien Pascal a duré… 72 ans! – et sa vie de mère de quatre enfants (dont le chef de l’orchestre de Lille, Jean-Claude Casadesus). Dernier « monstre sacré » du théâtre français, Gisèle Casadesus est aussi d’une fine lucidité sur le « jeu de l’amour et du théâtre » qui a constitué toute sa vie, et qu’elle raconte avec beaucoup d’humour, de jeunesse et d’humanité.

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté