Recherche

livres adaptation

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Albums

Le Petit Chaperon rouge

"Il était une fois une petite fille, la plus jolie que l'on eût su voir. Sa mère en était folle, sa mère-grand plus folle encore." 

Xavier Deneux revisite le conte traditionnel du Petit Chaperon rouge et nous propose cet album à la démarche artistique étonnante et audacieuse. Dans un savant jeu graphique, qui mêle illustrations, photos et ombres chinoises, il met en scène l'histoire de la fillette de manière très moderne. Les personnages, les lieux et les éléments de décor sont stylisés et représentés symboliquement. Ainsi, le Petit Chaperon rouge est une petite main d'enfant facétieuse et innocente, le loup une ombre chinoise sombre et inquiétante, etc. Cette lecture simplifiée est accessible aux plus petits. 

Dans son adaptation, Xavier Deneux s'amuse à croiser les genres : théâtre d'ombres, jeu de mimes et art photographique. Et multiplie les hommages. Tout d'abord à Charles Perrault, que l'on retrouve dans le texte court et rythmé. Puis dans le traitement graphique fort, qui rappelle le travail de l'affichiste polonais Roman Cieslewicz. 

Un bel album grand format, pour faire découvrir (ou redécouvrir) ce conte aux enfants et aux plus grands ! 


 Dans la liste des cadeaux de Noël des livres jeunesse Milan

10/2020

ActuaLitté

Management et ressources humaines

Libres d’obéir. Le management, du nazisme à aujourd'hui

Reinhard Höhn (1904-2000) est l’archétype de l’intellectuel technocrate au service du IIIe Reich. Juriste, il se distingue par la radicalité de ses réflexions sur la progressive disparition de l’État au profit de la 'communauté' définie par la race et son 'espace vital'. Brillant fonctionnaire de la SS – il termine la guerre comme Oberführer (général) –, il nourrit la réflexion nazie sur l’adaptation des institutions au Grand Reich à venir – quelles structures et quelles réformes? Revenu à la vie civile, il crée bientôt à Bad Harzburg un institut de formation au management qui accueille au fil des décennies l’élite économique et patronale de la République fédérale : quelque 600 000 cadres issus des principales sociétés allemandes, sans compter 100 000 inscrits en formation à distance, y ont appris, grâce à ses séminaires et à ses nombreux manuels à succès, la gestion des hommes. Ou plus exactement l’organisation hiérarchique du travail par définition d’objectifs, le producteur, pour y parvenir, demeurant libre de choisir les moyens à appliquer. Ce qui fut très exactement la politique du Reich pour se réarmer, affamer les populations slaves des territoires de l’Est, exterminer les Juifs. Passé les années 1980, d’autres modèles prendront la relève (le japonais, par exemple, moins hiérarchisé). Mais le nazisme aura été un grand moment managérial et une des matrices du management moderne.

01/2020

ActuaLitté

Non classé

Une Maison dans le ciel

Un best-seller international bientôt au cinéma !Après avoir échappé au quotidien d’une enfance difficile en se plongeant dans de vieux numéros du magazine National Geographic, la jeune Amanda Lindhout décide de partir à son tour à la découverte de ce monde qui la fait tant rêver.À 19 ans, elle travaille comme serveuse et parvient à mettre suffisamment d’argent de côté pour s’offrir de longs périples sac au dos en Amérique latine et en Asie, jusqu’à ce que son énergie et sa curiosité l’amènent à découvrir d’autres pays plus difficiles d’accès pour une femme occidentale tels que le Soudan, la Syrie ou encore le Pakistan. Enhardie par ses découvertes et ses rencontres, elle part pour l’Afghanistan et l’Irak, tous deux ravagés par la guerre, et entame une carrière de journaliste qui va la conduire en Somalie – « le pays le plus dangereux sur terre » –, où elle se fait kidnapper par un groupe d’hommes armés se réclamant d’une milice islamiste.Retenue prisonnière pendant 460 jours dans des conditions souvent effroyables, seule femme au milieu d’une dizaine d’hommes, Amanda survit en faisant appel à son intuition, à ses souvenirs et à sa force de caractère.Et, quand le désespoir la submerge, elle se prend à rêver qu’elle visite une maison dans le ciel, loin, très loin de la prison obscure dans laquelle elle risque de sombrer dans la folie ou de trouver la mort.Une adaptation cinématographique de cet ouvrage est en cours. Le film sera réalisé par Megan Allison, la productrice de Zero Dark Thirty et The Revenant, et c'est l'actrice Rooney Mara (Millénium : Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes, Carol) qui tiendra le rôle d'Amanda Lindhout.Un témoignage bouleversant élu meilleur livre de l’année 2013 au Canada !

01/2017

ActuaLitté

psychologie du travail

Refaire son métier ; essai de clinique de l'activité

Dans nombre de branches professionnelles, comme les soins en gériatrie et l’enseignement du second degré, le personnel est confronté, dans son travail quotidien, à de fortes épreuves psychologiques et à de forts enjeux sociaux qui découlent des conditions actuelles d’exercice de leur métier. Dans un tel contexte, les situations « tiennent » souvent « malgré tout ». Mais c'est généralement au prix d'un engagement individuel qui met parfois en danger l'équilibre personnel ou la santé. Les directives venues « d'en haut » imposent de « bonnes pratiques » et contraignent les professionnels à puiser toujours plus avant dans leurs ressources personnelles pour faire face aux exigences du travail. Dans l’exercice des métiers, il n'existe plus en effet de collectifs qui autorisent des échanges entre pairs autour des doutes et des difficultés pour envisager l’adaptation et la transformation des situations. Ce livre s'attache à réhabiliter cette fonction du collectif. S’appuyant sur une recherche utilisant une méthodologie de la clinique de l'activité, il révèle les étonnantes ressources dont disposent les professionnels concernés pour réorganiser ensemble leur travail et renouveler leur métier. Jean-Luc Roger est professeur agrégé de l'Université, membre de l'équipe de clinique de l'activité du CNAM.

ActuaLitté

autobiographies contemporaines anthologies/dico

Les derniers jours de Stefan Zweig

STEFAN ZWEIG Tu voudrais un enfant… à notre époque? LOTTE Je n’ai pas d’autre époque. STEFAN ZWEIG Donner le jour… au milieu des ténèbres? LOTTE Vous cherchez des excuses!... La seule chose qui vous importe c’est que votre postérité soit dans vos livres! STEFAN ZWEIG Un seul mot de ta bouche vaut plus que tous mes livres. Cette pièce est l’adaptation théâtrale par Laurent Seksik de son roman Les derniers jours de Stefan Zweig qui, traduit en douze langues, a connu un grand succès en France et à l’étranger. La pièce a été créée en septembre 2012 au Théâtre Antoine, à Paris.

09/2012

ActuaLitté

roman français

Les grands romans français

Les grands romans français: vieux souvenirs scolaires… intimidants, et que vous vous promettez de lire quand vous aurez plus de temps! Pourquoi ne pas s'y mettre aujourd"hui, en toute liberté? Ce livre fera naître l'envie de redécouvrir ce qu"on a oublié - ou de découvrir ce à côté de quoi on est passé. Il est l'occasion de retrouvailles parce qu'à l'âge adulte, la littérature prend un tout autre relief. C"est un livre généreux, qui brosse un panorama large, clair, depuis le moyen-âge jusqu’à nos jours ; un livre-carrefour, qui fixe des points de repères, trace des perspectives, vient nourrir une culture personnelle ; un livre apéritif qui donne envie d’aller vers l’oeuvre, de s’y aventurer comme dans un paysage neuf que l’on aimera pour toujours après l’avoir traversé. Dans ce panorama, chaque chapitre, centré sur un roman, donne au lecteur: Quelques clés d’analyse pour entrer dans l’oeuvre avec un regard affûté. Un large extrait du roman pour faire entendre la « voix » singulière de l’artiste. Des développements synthétiques pour situer le roman dans ses multiples contextes (Histoire, Histoire littéraire, Biographie de l’auteur, Commentaires…). Des informations pratiques sur les éditions de référence (plutôt celles en format de poche), les audio-livres disponibles, les adaptations cinématographiques, les sites web… tout ce qui peut faciliter la lecture du roman, en prolonger le plaisir.

10/2010

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté