Recherche

livre illustré enfant

Extraits

ActuaLitté

Cuisine

Mes goûters 100 pour cent faits maison ; 40 recettes inspirées de tes marques préférées !

Recréer les goûters de grandes marques du supermarché chez soi, avec de bons ingrédients et sans additifs, telle est la promesse des "Super-Goûters" ! Au menu : Prince, Savane, barquettes de Lu, Dinosaurus, Pitchs, Flambys... 40 recettes pour refaire chez soi, sans additifs ni conservateurs, les goûters préférés du supermarché : les Pimpants (Pim's), les Sergents chics (Captain Choc), l'Aïeul (Brownie Brossard), les Baroudeuses (barquettes aux fruits...) et beaucoup d'autres, illustrées par Clémence Lallemand.
 Présentation dessinée des ustensiles et des ingrédients. Infos pour les "pros du goûter" : comment faire fondre le chocolat, choisir sa farine, étaler une pâte à biscuits... 
Pour finir, un glossaire et un index par temps de préparation.
 • Les versions faites maison des goûters préférés des enfants en 40 recettes. En bonus, des trucs-astuces (comment faire ramollir du beurre, utiliser les restes) et des infos (comment peser sans balance ou bien conserver les aliments). 
• Un beau livre cartonné de 112 pages, à reliure spirale cachée, avec vernis intérieur - pour éviter les taches sur les pages pendant la cuisine ! Dans la liste des cadeaux de Noël des livres jeunesse Milan

09/2019

ActuaLitté

Documentaires

Quiquequiz animaux

Après le succès du "Quiquequiz" multithématique, la gamme "Jeux P'tits docs" s'agrandit avec un "Quiquequiz" spécial animaux en 200 questions-réponses inédites (animaux terrestres, animaux aquatiques, animaux des airs et petites bêtes). Une boîte de 150 cartes à transporter partout pour apprendre et tester ses connaissances sur les animaux en s'amusant ! 


Les questions portent sur 4 catégories d'animaux pour couvrir tous les milieux et habitats : animaux terrestres, animaux aquatiques, animaux des airs et petites bêtes.

 Pour chaque thème, l'enfant peut tester sa culture générale grâce à 3 types de questions :
 

• les questions ouvertes : Quel oiseau tient compagnie au rhinocéros ? Qui sont les demoiselles ?...


• les questions illustrées : l'enfant devine l'animal représenté par une illustration ;


• les QCM : choisir la bonne réponse parmi 3 propositions. Combien de bras une pieuvre a-t-elle ? 6, 8, 14 ?



• Contenu : une boîte de 150 cartes, facile à transporter partout, à la maison ou en voyage !

• Pour un public de primolecteurs (dès 6 ans) pour pouvoir jouer seul et à plusieurs. Dans la liste des cadeaux de Noël des livres jeunesse Milan

10/2020

ActuaLitté

Premier âge

Mon grand recueil de berceuses

Fort du succès rencontré par "Mon premier recueil de comptines", Milan propose un nouveau livre sonore grand format, qui rassemble, cette fois-ci, 20 berceuses incontournables de l'enfance. Ce livre sonore grand format, à la fabrication soignée, propose une sélection de 20 berceuses parmi les plus célèbres du patrimoine. Les berceuses sont au coeur du rituel du coucher. Elles permettent de familiariser les tout-petits avec les mots de leur langue, de favoriser leur imaginaire et de créer un moment de tendresse avec eux. 

De plus, grâce au boîtier sonore fixé sur le livre, la lecture de l'illustration et l'écoute des sons sont simultanées. Un concept simple et ludique qui constitue un premier pas vers l'autonomie de lecture. 



Enfin, le recueil est illustré par un collectif d'illustrateurs : Thierry Bedouet, Marion Cocklico, Ilaria Falorsi, Ben Newman. 4 illustrateurs aux styles tendres et colorés, bien adaptés à la tranche d'âge. Les 20 comptines du recueil : 
"Meunier, tu dors" ; "Fais dodo, Colas, mon p'tit frère" ; "Bonne nuit" ; "A la claire fontaine" ; "Au clair de la lune" ; "Brille, brille, petite étoile" ; "Ani couni" ; "Dodo dînette" ; "Dodo, l'enfant do" ;
 "Les Petits Poissons dans l'eau" ;
 "Passe la dormette" ;
"Maman, les p'tits bateaux" ;
 "C'est la cloche du vieux manoir" ; "Une petite poule grise" ; "Doucement s'en va le jour" ; "Mon petit lapin" ;
 "La Ronde de nuit" ;
 "Dodo, ti pitit manman" ;
 "Berceuse cosaque" ; "Un petit grain d'or". Dans la liste des cadeaux de Noël des livres jeunesse Milan

11/2020

ActuaLitté

violence entre conjoints

De l'emprise à la résilience

Pour comprendre l’ampleur du phénomène des violences conjugales, il suffit de constater les chiffres: sur deux ans l’Observatoire National de la Délinquance a enregistré une hausse de plus de 30 % des faits de violences volontaires sur des femmes majeures par leurs conjoints. Mais ces cas avérés ne correspondent qu’à 20% des actes de violences, le reste n’étant pas recensé. Le concept d’emprise apporte une réponse à la question du secret gardé par les femmes victimes. La résilience peut permettre spontanément, ou par l’aide de thérapeutes, de rebondir dans des situations critiques, alors que l’attachement affectif demeure. Grâce à des dispositifs analytiques innovants, qui apportent à cet ouvrage des éclairages sur les axes et contenus thérapeutiques, les victimes vont pouvoir bénéficier de cadres de soutien psychologique pour entretenir leurs ressources personnelles afin de s’extraire de la relation d’emprise. La question des enfants exposés aux violences domestiques est également traitée, tant par les instruments de dépistage que par les réponses de soutien psychologiques. Cet ouvrage, très illustré au travers de nombreux exemples, livre un message d’espoir pour l’ensemble des acteurs et témoins de ces violences.

09/2009

ActuaLitté

enfants

Les humiliations de l'exil ; la pathologie de la honte chez les enfants migrants

« Francine Rosenbaum nous donne à travers les récits de son travail, élaboré depuis de nombreuses années, la certitude que nous ne pouvons agir avec les enfants et leurs familles qu’à partir de leurs attachements multiples à des langues, des lieux, des ancêtres, des manières de faire… Les différentes parties du livre sont largement illustrées de prises en charge très détaillées, dont les récits captivants illustrent les concepts théoriques tels que la construction d’un génogramme, technique qu’elle maîtrise avec brio. Parmi les concepts analysés, elle nous parle de multiculturalité dans l’exercice de son travail thérapeutique autour du langage et de la communication, en tant que « passeur de la pensée à la parole ». Son travail de thérapeute s’épanouit dans sa capacité à traduire les données malheureuses qui bloquent la situation en une nouvelle proposition qui est le résultat de ce singulier travail de tissage entre les hétérogènes. » Claude Mesmin

01/2010

ActuaLitté

litterature francaise romans nouvelles correspondance

Si tout n'a pas péri avec mon innocence

Kim, la narratrice, grandit dans le sud de la France, au bord de la mer – qu’on voit danser de temps en temps dans ce roman. Elle est entourée d’adultes immatures, cruels et déraisonnables: affligée d’un bec-de-lièvre, sa mère se lance sur le tard dans une carrière de stripteaseuse ; son père, qui a tatoué ses cinq enfants d’une étoile bleue sur l’occiput, brille par sa faiblesse et son insignifiance ; son grand-père est un insupportable fanfaron, et sa grand-mère sombre peu à peu dans la folie avant de regagner l’Algérie fantasmatique de son enfance. Heureusement, pour l’aider à survivre à une enfance calamiteuse, Kim a l’amour inconditionnel de ses petits frères, la gymnastique rythmique, la lecture de Baudelaire, et ses nuits fauves avec son prince ardent. Sans compter qu’elle ne va pas tarder à rencontrer sa sorcière bien-aimée en la personne d’une sage-femme à la retraite – à moins qu’il ne s’agisse d’une vieille pute sur le retour? En fait de retour, on assiste aussi à celui de Charonne (déjà présente dans Hymen et surtout dans Une fille du feu) qui fait basculer (in extremis) cette histoire du côté de la beauté et de l’énergie vitale. Comme les précédents livres d’Emmanuelle Bayamack-Tam, celui-ci se propose d’illustrer quelques unes des lois ineptes de l’existence. Le titre est emprunté aux Métamorphoses d’Ovide: comme Philomèle, Kim survit aux outrages, mais contrairement à elle, on ne lui a pas coupé la langue, ce qui fait qu’elle raconte, dans une langue qu’Emmanuelle Bayamack-Tam a voulue à la fois triviale et sophistiquée, comment l’esprit vient aux filles. Or, on sait depuis longtemps qu’il leur vient par les chemins à la fois balisés et inextricables du désir charnel. Pour Kim, il empruntera aussi ceux de la poésie du XIXe, ce qui fait que Si tout n’a pas péri avec mon innocence se veut aussi récit d’une vocation d’écrivain.

01/2013

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté