Recherche

grasset

Extraits

ActuaLitté

Littérature anglo-saxonne

Exit west

Quelque part au Moyen-Orient. Les militants prennent petit à petit le pouvoir dans la ville où vivent Saïd et Nadia, réduisant la liberté des jeunes amoureux à néant. Saïd et Nadia décident de partir et d'emprunter une de ces portes magiques qui ouvrent le chemin vers l'Occident. Ils arrivent ainsi à Mykonos où ils tentent de survivre loin de la foule des autres immigrants qui ont envahi l'île, puis ils empruntent une autre porte et se retrouvent à Londres. Ils ne sont pas en sécurité pour autant, car la métropole britannique est submergée de réfugiés, tous s'organisant en des communautés concurrentes. Quand la réaction de ceux qui voudraient mettre fin à toute immigration dans le pays se fait plus musclée, la guerre civile menace, et Saïd et Nadia constatent que cette vie commence à affecter leur relation. Ils repartent encore, cette fois en Californie. Mais leur amour encore fragile, tout juste né quand ils ont pris la décision de prendre la route de l'exil, n'aura peut-être pas résisté

01/2018

ActuaLitté

Littérature

Du ressentiment ; l'envie

« L’envie est, avec l’orgueil, l’un des péchés du diable. En suivant la carrière du Mal à travers les siècles, on comprend que l’envie se soit muée en ressentiment. Cet affect caractérise aujourd’hui l’ère d’uniformisation mondiale à laquelle la modernité donne lieu. Comme l’ont pressenti Nietzsche, Bernanos ou Robert Bresson, chacun envie désormais les autres pour ce qu’ils ont, pour ce qu’ils font ou même pour ce qu’ils sont. Et, paradoxe diabolique, c’est bien à cette condition ressentimentale que le monde suit sa course à l’indifférenciation. » 

L’envie étant avec l’orgueil l’un des deux péchés qui hantent le Démon en personne. C’est la médiocrité intime de Satan qu’explore ce livre fulgurant, ramené de l’abîme où se consument ses émules, les 
possédés de la possession rongés par la même féroce avidité, toujours insatiable et toujours insatisfaite. Mais la singularité majeure de ce vif traité sur une passion triste consiste à décrire en quoi le ressentiment est la forme moderne et ô combien actuelle de l’envie.

Il permet de comprendre comment notre époque a fait de lui un mal ordinaire, la condition paradoxale du quotidien dans les sociétés égalitaires du monde globalisé. Notre humanité commune se résumerait-elle à convoiter pour soi les vanités de l’autre ? 

Lauréat de la bourse Cioran, Mathieu Terence est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages, récits ou essais, salués chaque fois par la critique et distingués par l’Académie française. Il publie habituellement aux éditions Grasset. 

02/2021

ActuaLitté

Littérature

Regardez-moi jongler ; l'orgueil

Il fallait un écrivain, Laurent Nunez, pour dire le fol orgueil des écrivains. Sautant de genre en genre, de la nouvelle réaliste au poème lyrique, du journal intime au traité moqueur, et convoquant Racine, Baudelaire, Duras, Homère (et même un préfet de police...), ce livre déjoue malicieusement la tentation de la gloriole à laquelle s’expose quiconque croit qu’aligner les mots suffit à maîtriser le destin...

Un tour de prestidigitation follement drôle, savant et ironique, passionné et lucide. 

Écrivain, et tour à tour professeur, critique, journaliste, éditeur, Laurent Nunez est l’auteur d’une œuvre passionnée et passionnante sur les pouvoirs de la littérature, remarquée par les grands jurys, dont le Goncourt et le Femina. Il publie habituellement aux éditions Grasset. 

02/2021

ActuaLitté

Littérature

Pour l'amour des livres

"  Nous naissons, nous grandissons, le plus souvent sans même en prendre la mesure, dans le bruissement des milliers de récits, de romans, de poèmes, qui nous ont précédés. Sans eux, sans leur musique en nous pour nous guider, nous resterions tels des enfants perdus dans les forêts obscures. N'étaient-ils pas déjà là qui nous attendaient, jalons laissés par d'autres en chemin, dessinant peu à peu un visage à l'inconnu du monde,  jusqu'à le rendre habitable  ? Ils nous sont, si  l'on y réfléchit, notre première et notre véritable demeure. Notre miroir, aussi. Car dans le foisonnement de ces histoires, il en est une, à nous seuls destinée, de cela, nous serions prêt à en jurer dans l'instant où nous nous y sommes reconnus  et c'était comme si, par privilège, s'ouvrait alors la porte des merveilles.

01/2019

ActuaLitté

Littérature

L'ami arménien

Ce roman d'une amitié de jeunesse révèle un épisode crucial de la vie d'Andrei Makine. Le narrateur, qui vit dans un orphelinat de Sibérie, devient le garde du corps d'un garçon de son âge, Vardan, persécuté par les autres en raison de sa pureté et de sa santé fragile.

En suivant ces deux adolescents, nous arrivons dans un quartier déshérité, le Bout du diable, où réside une petite communauté d'Arméniens venus soutenir leurs proches emprisonnés à 5 000 kilomètres de leur patrie.

Nul n'oubliera plus les magnifiques figures de ce "royaume d'Arménie" ouvert aux déracinés "qui n'ont pour biographie que la géographie de leurs errances" - ces humbles "copeaux humains sacrifiés sous la hache des faiseurs de l'Histoire". Dans la lumière d'une double nostalgie -. celle des Arméniens pour leur pays natal et celle de l'auteur pour son ami disparu - ce roman s'impose d'évidence comme un grand classique.

01/2021

ActuaLitté

Littérature italienne

Le colibri

Marco Carrera est le " colibri ". Comme l'oiseau, il emploie toute son énergie à rester au même endroit, à tenir bon malgré les drames qui ponctuent son existence. Alors que s'ouvre le roman, toutes les certitudes de cet ophtalmologue renommé, père et heureux en ménage, vont être balayées par une étrange visite au sujet de son épouse, et les événements de l'été 1981 ne cesseront d'être ravivés à sa mémoire.

Cadet d'une fratrie de trois, Marco vit une enfance heureuse à Florence. L'été, lui et sa famille s'établissent dans leur maison de Bolgheri, nichée au sein d'une pinède de la côte Toscane. Cette propriété, qui devait symboliser le bonheur familial, est pourtant le lieu où va se jouer le drame dont aucun membre de la famille Carrera ne se relèvera tout à fait.

En cet été 1981, celui de ses vingt-deux ans, se cristallisent les craintes et les espoirs de Marco qui devra affronter la perte d'un être cher et connaîtra un amour si absolu qu'il ne le quittera plus.

01/2021

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté