Recherche

gouvernement aide

Extraits

ActuaLitté

litterature jeunesse romans / contes / fables

Pégase t.2 ; au secours de l'Olympe

Emily et Joël apportent une nouvelle fois leur aide aux dieux de l'Olympe.Grâce à Emily, la flamme de l'Olympe brûle de nouveau avec éclat, et la paix est revenue. Mais les terribles Nirads lancent une nouvelle invasion. Et le père de la jeune fille est toujours retenu prisonnier de la sinistre agence gouvernementale, le CRU, quelque part dans New York. (traduction Eric Moreau)

Kate O’Hearn est canadienne et vit à Toronto. Avant de se consacrer à l’écriture, elle a travaillé dans le milieu de la mode, puis pour la télévision et le cinéma. La série « Pégase » est aujourd’hui mondialement connue.

ActuaLitté

littÉrature anglo-saxonne

Solo ; une nouvelle aventure de James Bond

1969, James Bond vient de fêter ses 45 ans. Sa hiérarchie l'envoie au Zanzarim (Afrique occidentale), ancienne colonie britannique ravagée par une guerre civile. Sa mission : mettre un terme au conflit lié à l'énorme réserve de pétrole attisant les convoitises de l'Occident. Deux tribus s'affrontent, l'une ayant fait sécession en 1967 en créant la République démocratique de Dahum. Les Britanniques soutiennent le gouvernement officiel du Zanzarim et veulent la capitulation de Dahum, qui s'octroie les réserves de pétrole .
Arrivé au Zanzarim sous l'identité d'un journaliste, Bond rencontre son contact des services secrets, Blessing, une charmante jeune femme qui l'aide à traverser le pays et le séduit. Ils sont faits prisonniers par des mercenaires et Blessing disparaît. Bond, qui la croit morte, s'échappe, poursuit seul sa mission. Il infiltre le camp rebelle, découvre qu'une organisation caritative, AfricaKIN, a établi un pont aérien avec la capitale de Dahum, Port Dunbar, et aide le gouvernement du Zanzarim à terrasser les rebelles. Lors de l'évacuation de Port Dunbar, Blessing réapparait accompagnée d'un mercenaire : ils tirent sur Bond, le laissant pour mort.
Le récit évolue ensuite vers New York, où Bond joue solo. Il comprend que Blessing travaille pour la CIA et qu'elle s'est introduite dans le réseau d' AfricaKIN, paravent d'un vaste trafic de drogue.

ActuaLitté

espionnage américain

CIA ; une histoire politique de 1947 à nos jours

5 mars 1917, Nicolas II abdique : le tsarisme s'effondre.
Le gouvernement provisoire, qui le remplace, est balayé huit mois plus tard par la révolution d'Octobre. Ainsi commence l'épopée des Russes blancs. Un million et demi, deux millions peut-être, de monarchistes et de socialistes révolutionnaires, d'aristocrates, d'officiers et de jeunes lycéens, se retrouvent exilés dans une " Russie hors frontières ". Leur épopée se déroule en trois temps. Trois temps qui sont autant d'interrogations.
Faut-il partir ? Trois ans durant, les Russes blancs devenus " ennemis du peuple " espèrent la défaite du bolchevisme. Pendant que certains, parfois très jeunes, combattent dans les armées blanches, d'autres quittent la fournaise pour, croient-ils, mieux revenir. Mais comment revenir ? La dernière armée blanche est vaincue fin 1920. 150 000 Russes blancs vivent alors à Constantinople. Ils sont aussi, par dizaines ou centaines de milliers, en Mandchourie, à Berlin, dans les Balkans.
Beaucoup veulent, plus que jamais, en découdre avec les " Rouges ". Ils comptent sur l'Europe pour les aider, une Europe épuisée par la Première Guerre mondiale qui les regarde avec curiosité ou indifférence. Reste alors à vivre. La reconnaissance de l'URSS, en 1924, par la plupart des capitales occidentales scelle le destin de toute une communauté. " Etrangers sur la terre ", apatrides, déclassés, décidés à ne jamais renoncer, les Russes blancs s'enfoncent dans l'ombre de l'histoire.

ActuaLitté

litterature francaise romans nouvelles correspondance

United colors of crime

26 août 1951, quelque part au Texas. Chaim Chlebeck est laissé pour mort dans la poussière rouge du désert, et retrouvé par un drôle de couple: Dallas, une Indienne borgne et sauvage, mais sacrément attirante, et un certain Dirk, scientifique allemand venu se perdre dans l'immensité nord-américaine pour fuir les ambitions nucléaires de son gouvernement. "United Colors of Crime" peut-être lu tout autant comme un roman d'aventure que comme une extravagante histoire d'amour, dans un décor de western peuplé d'Indiens plutôt violents, de shérifs plutôt coulants, et d'une bande de mafieux prêts à traverser le pays pour retrouver leur poulain fugueur, Chaim. Car tuer froidement un parrain de la mafia - même si l'on en fait soi-même partie - ne passe pas inaperçu, dans les bas-fonds de Little Italy. C'est ainsi que Chaim, ancien soldat à Monte Cassino, ancien tueur à gages et protégé du caïd Lucky Luciano, s'est mis à avaler les kilomètres, jusqu'à se retrouver au beau milieu de nulle part, entre Alpine et Fort Stockton, à se reconstruire une vie à peu près normale, si ce n'était ces fantômes de New York lui courant après. De l'Europe aux States, de New York au grand sud américain, Richard Morgiève revient avec une galerie de personnages excentriques et une description acide de la société américaine marquée par le maccarthysme et la ségrégation, le pouvoir de l'argent et la violence.

01/2012

ActuaLitté

litterature francaise romans nouvelles correspondance

United colors of crime

26 août 1951, quelque part au Texas. Chaim Chlebeck est laissé pour mort dans la poussière rouge du désert, et retrouvé par un drôle de couple: Dallas, une Indienne borgne et sauvage, mais sacrément attirante, et un certain Dirk, scientifique allemand venu se perdre dans l'immensité nord-américaine pour fuir les ambitions nucléaires de son gouvernement. "United Colors of Crime" peut-être lu tout autant comme un roman d'aventure que comme une extravagante histoire d'amour, dans un décor de western peuplé d'Indiens plutôt violents, de shérifs plutôt coulants, et d'une bande de mafieux prêts à traverser le pays pour retrouver leur poulain fugueur, Chaim. Car tuer froidement un parrain de la mafia - même si l'on en fait soi-même partie - ne passe pas inaperçu, dans les bas-fonds de Little Italy. C'est ainsi que Chaim, ancien soldat à Monte Cassino, ancien tueur à gages et protégé du caïd Lucky Luciano, s'est mis à avaler les kilomètres, jusqu'à se retrouver au beau milieu de nulle part, entre Alpine et Fort Stockton, à se reconstruire une vie à peu près normale, si ce n'était ces fantômes de New York lui courant après. De l'Europe aux States, de New York au grand sud américain, Richard Morgiève revient avec une galerie de personnages excentriques et une description acide de la société américaine marquée par le maccarthysme et la ségrégation, le pouvoir de l'argent et la violence.

01/2012

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté