Recherche

girard enquete

Extraits

ActuaLitté

Non classé

L'homme qui en savait beaucoup trop ; révélations d'un agent au coeur des secrets d'Etat

Trader, guerrier, agent secret... Qui est Marc Eichinger ? Un peut toutes ces figures à la fois. Marc Eichinger est l'homme qui a mis au jour les relations entre la société douteuse Uramin, Areva et l'Etat français, un peu malgré lui.


Début 2011, Marc Eichinger dirige la société de conseil Apic lorsque la direction du patrimoine d'Areva demande à ce consultant, spécialiste des questions financières et minières, de réaliser un audit sur l'opération Uramin. Son analyse est explosive : lors du rachat d'Uramin en juin 2007, Areva aurait été victime d'une escroquerie sans doute facilitée par des complices au sein du groupe. L'homme délaisse alors son costume de consultant devient espion au sein de la société Areva. Il raconte ici son enquête, qui l'emmène en Kazakhstan, en Inde, en Russie. 4,5 milliards d'euros ont été dépensé en 2017 pour sauver Areva de la faillite. Pourquoi l'Etat a-t-il empêché la liquidation de cette société ? En quinze chapitres thématiques, il explique l'affaire Areva qui aboutira, après de nombreux procès, à la mise en examen de sa présidente Anne Lauvergeon et de Gérard Arbola. Marc Eichinger dénonce la corruption de l'administration française au sommet et soulève l'immunité accordée aux énarques.

ActuaLitté

Non classé

SAS T.167 ; polonium 210

Un ancien espion ayant travaillé pour le Royaume-Uni a été hospitalisé dimanche 6 mars 2018 en Angleterre après avoir été exposé à une substance chimique. Sergueï Skripal, ancien agent des renseignements russes devenu une "taupe" pour les services britanniques, a été hospitalisé "dans un état critique" à la suite de son empoisonnement dimanche, le Kremlin a assuré n'avoir "aucune information" a assuré à la presse un porte-parole de Vladimir Poutine. Une affaire qui en fait resurgir d'autres : Mais les révélations sur un possible empoisonnement ont fait resurgir le souvenir de l'affaire Litvinenko, du nom d'un ex-agent des services secrets russes (FSB) et opposant à Vladimir Poutine, empoisonné en 2006 à Londres au polonium-210, une substance radioactive extrêmement toxique. Souvenez-vous : 7 octobre 2006 Moscou l'influente journaliste russe Anna POLITOVSKAIA opposante au régime de Vladimir POUTINE dans le conflit tchètchène est assassinée alors qu'elle rentre chez elle à Moscou. Alexandre
LITVINENKO, ex-agent du KGB puis du FSB, affecté au service du contre-espionnage. Opposant à Vladimir POUTINE, exilé à Londres depuis les années 2000 décède le 23 novembre 2006 à l'University College Hospital de Londres empoisonné au Thalium. Ce redoutable poison se révèlera être du Polonium 210. (SAS 167) 2018 l'enquête se poursuit : Mais qui est donc Igor SETCHINE ? Celui qui murmure à l'oreille de Vladimir POUTINE Et à qui la justice britannique s'intéresse desormais... Ce rebondissement aurait fait saliver Gérard de Villiers, qui avait consacré son dernier SAS (200), paru en novembre 2013 " La Vengeance du Kremlin ", à l'affaire. Au terme de son enquête il avait lui-même conclut à un assassinat. Deux romans d'espionnage plus proche de la réalité que jamais.

05/2018

ActuaLitté

Non classé

Le Caire, toile de fond

La quatrième aventure du privé Makana, ex-flic soudanais exilé politique au Caire, démarre dix-huit mois après l'offensive américaine sur l'Irak de Saddam. La rue bruisse de colère, mais dans le milieu de l'art les trafics continuent. Un riche marchand, Aram Kasabian, s'intéresse à des tableaux escamotés par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. Une oeuvre inestimable de l'expressionniste allemand Franz Marc aurait été volée à Bagdad par le colonel irakien Khadim al-Samari. Le bruit court qu'il l'aurait introduite clandestinement en Egypte. Kasabian charge Makana de débusquer Samari, porté sur la liste des fugitifs les plus recherchés par les Américains. Makana ici opère loin des quartiers sordides habituels, sur le territoire des escrocs à grande échelle et dans les night-clubs cossus de l'establishment cairote. Jusqu'au moment où son enquête bascule : la politique s'en mêle, et quand on dit politique, on dit corruption...
traduction Gérard de Chergé

02/2018

ActuaLitté

Non classé

Un président ne devrait pas dire ça...

Ce livre est une affaire d'Etat.Cinq années passées à traquer la vérité des faits, au coeur du pouvoir suprême.Voici le récit d'une enquête sans concession, d'une confrontation inédite entre deux journalistes d'investigation et un chef d'Etat, François Hollande. Une étrange relation, émaillée d'agacements réciproques et de fortes tensions.

10/2016

ActuaLitté

psychanalyse et philosophie

Interfaces ; enquêtes sur les mondes intermédiaires

Bien que contemporaines - les dates d'exercice intellectuel de leur maître respectif, Husserl et Freud, sont à peu près identiques - la phénoménologie et la psychanalyse ne se sont guère rencontrées. Il y a certes quelques ponts éphémères, quelques velléités sans lendemain mais tout se passe comme si elles s'ignoraient, se " tournaient le dos ". Pourquoi en est-il ainsi - et d'abord en est-il vraiment ainsi?

11/1998

ActuaLitté

histoire du 20Ème siecle a nos jours

1914 ; enquete sur une guerre programmee

« Bonne année! »: c’est par ces mots traditionnels, écrits ou prononcés par des millions d’individus au même instant, que Gaston Calmette, le directeur du quotidien Le Figaro, salue l’avènement de l’année 1914 à la une de son journal. Comment pouvait-il savoir que, peu après sa brutale et tragique disparition, le monde qui l’entourait allait basculer à son tour dans les ténèbres? Pour entrer dans une nouvelle ère, engendrée par un monstrueux chaos guerrier, annonciateur des autres brisures qui hacheront le xxe siècle. Dans une puissante Europe secouée récemment par plusieurs crises localisées qui ont menacé de dégénérer, les grands acteurs – France, Russie, Grande-Bretagne, d’un côté, Allemagne et Autriche-Hongrie de l’autre – accompagnés de leurs satellites, vont finalement en découdre. Les ferments de la guerre? On peut les rattacher à diverses causes: prédominance du sentiment national, nationalismes exacerbés, rivalités économiques, financières et coloniales. Car il est certain que l’événement officiellement déclencheur du mécanisme fatal – l’attentat de Sarajevo du 28 juin 1914 – ne suffit pas à expliquer le conflit. Il convenait donc de conduire une « enquête sur une guerre programmée » que Gérard Chauvy mène ici magistralement à son terme. Un livre capital pour comprendre pourquoi l’année 1914 est restée gravée dans l’Histoire comme une « année tragique », celle de la fin d’un monde.

01/2014

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté