Recherche

films franchise

Extraits

ActuaLitté

Littérature

Beyrouth entre parenthèses

" Sur les photos, les personnes en keffieh, ce sont des Palestiniens ? - Non, ma famille. - Votre famille, ce sont des Palestiniens ? - Non, des Libanais. - Pourquoi alors les avoir couverts d'un keffieh palestinien ? " Contre l'avis de sa famille, le narrateur, un jeune franco-libanais, a décidé de se rendre en Israël. Arrivé à l'aéroport de Tel-Aviv, il subit, comme il s'y attendait, un interrogatoire de plusieurs heures. Les questions fusent et se répètent. "Comment s'appelle votre mère ? Comment s'appelle votre père ? Comment s'appelle votre grand-père ? Comment vous appelez-vous ?" La succession et la répétition des questions en éveillent d'autres chez le narrateur, sur son identité. "Est-ce bien moi ce moi, qui moi et qui je ?" Dans un texte court, avec un mélange de gravité et d'humour, Sabyl Ghoussoub interroge la question de l'identité. Il est nourri par l'absurdité des conflits du Moyen-Orient, l'état de guerre entre le Liban et Israël, ces deux pays qui ne se voient pas... Né à Paris en 1988, dans une famille libanaise, Sabyl Ghoussoub a fait sa scolarité en France, a vécu à Beyrouth de 2011 à 2015 puis est revenu à Paris. Photographe et chroniqueur dans la presse libanaise et française, il a été directeur du Festival du film libanais de Beyrouth. En 2019, il a été commissaire de l'exposition à succès "C'est Beyrouth" à l'Institut des Cultures d'Islam de Paris. Son premier roman, Le nez juif, paru à l'Antilope en 2018, a été très bien accueilli.

08/2020

ActuaLitté

cinema, television, audiovisuel, presse, medias

Comédie française ; ça a débuté comme ça...

Il nous a fait redécouvrir La Fontaine, Rimbaud et Céline. Il incarne l'esprit et le panache de la langue française.
En prose, en vers et même en verlan, il a donné sa voix à d'immenses auteurs, auxquels il sait faire respirer l'air de notre temps - en racontant la fureur du Misanthrope à l'ère du téléphone portable, ou la sensualité de "La Laitière et le pot au lait" sur l'air d'une publicité pour Dim.
Il a quitté l'école à quatorze ans pour devenir apprenti coiffeur. Il est aujourd'hui l'un de nos plus grands comédiens, célébré pour ses lectures-spectacles, couronné par la Mostra de Venise pour son rôle dans son dernier film, L'Hermine.
Dans son autobiographie, Fabrice Luchini livre le récit d'une vie placée sous le signe de la littérature, à la recherche de la note parfaite.

03/2016

ActuaLitté

Non classé

Pieds nus sur les limaces

Lili ne fait que des bêtises: dépecer de petits animaux, insulter les gens, coucher avec n’importe qui. Lili est étrange, sa famille aussi. Sauf Clara, douce et raisonnable, qui s’est sacrifiée pour la folie des autres. Aujourd’hui Clara est fatiguée. Parfois, elle trouve encore la force de prendre sa sœur dans ses bras pour la serrer fort, de plus en plus fort…Fabienne Berthaud, cinéaste et romancière française, a adapté pour le cinéma son roman Pieds nus sur les limaces ; le film a été primé du Art Cinema Award à Cannes dans le cadre de la Quinzaine des réalisateurs 2010. « Fabienne Berthaud raconte avec pudeur et une inventivité artistique réjouissante le rapport entre deux sœurs. »Lire

ActuaLitté

Non classé

Au nom du père et de la fille

Et si ça vous arrivait, à vous? Si, tout à coup, comme Georges Vals, vous découvriez sur l’affiche d’un film érotique le corps superbe et intégralement nu de votre fille? Comment réagiriez-vous? Comment pensez-vous que vous réagiriez? Georges Vals, lui, est d’abord hébété ; puis en proie à la rage autant qu’à la honte, certain que son entourage va partager son sentiment et ses ressentiments. Or il n’en est rien. De toutes parts on le félicite. Pire! On l’envie! De quoi? D’avoir une fille dont on parle à la Télévision, à la Radio, dans la Presse. Est-ce si important? Manifestement oui, pour les parents et amis de Georges Vals, tous atteints par la « paraîtromania », tous prêts à n’importe quoi pour être touchés par la baguette magique de « la fée Média », tous des personnages typiques de notre civilisation audio-visuelle et qui permettent à Françoise Dorin d’exercer son sen aigu de l’observation et son humour décapant.

ActuaLitté

cinema, television, audiovisuel, presse, medias

Sympathy for the devil ; entretien avec Emmanuel Bourdeau

Sympathy for the Devil est un événement: premier livre d'entretien avec Monte Hellman en français, il célèbre le retour d'un cinéaste après vingt ans d’absence. Auteur d'une douzaine de films cultes, parmi lesquels deux westerns avec Jack Nicholson et Macadam à deux voies, chef-d'œuvre du road-movie, deux décennies se sont pourtant écoulées entre Iguana (1989) et son nouveau film Road to Nowhere, pour lequel il vient de recevoir un Lion d'Or d'honneur à la Mostra de Venise. Monte Hellman a repris la route! Il a reçu longuement Emmanuel Burdeau dans sa maison sur les collines de Los Angeles. La série d’entretiens qui a été réalisée retrace tout son parcours, mais c’est aussi un portrait du cinéaste à son image: fragmentaire, mosaïque, éclaté. Sympathy for the Devil est un ouvrage d'un genre inédit. À la fois rétrospectif et d'actualité, publié pour la sortie française de Road to Nowhere. On y trouvera de longs propos sur The Shooting, Macadam à deux voies ou Road to Nowhere. On y écoutera Monte Hellman parler de cinéma avec ses étudiants, évoquer les grands films du passé… On l'écoutera raconter des anecdotes et des plaisanteries, genre de paroles qu'il préfère à l'exposé ou au monologue. On y verra des photos et documents rares, des extraits de projets non réalisés. On y découvrira même sa recette pour la Margharita, réputée la meilleure de la côte ouest!

01/2011

ActuaLitté

cinema, television, audiovisuel, presse, medias

Sympathy for the devil ; entretien avec Emmanuel Bourdeau

Sympathy for the Devil est un événement: premier livre d'entretien avec Monte Hellman en français, il célèbre le retour d'un cinéaste après vingt ans d’absence. Auteur d'une douzaine de films cultes, parmi lesquels deux westerns avec Jack Nicholson et Macadam à deux voies, chef-d'œuvre du road-movie, deux décennies se sont pourtant écoulées entre Iguana (1989) et son nouveau film Road to Nowhere, pour lequel il vient de recevoir un Lion d'Or d'honneur à la Mostra de Venise. Monte Hellman a repris la route! Il a reçu longuement Emmanuel Burdeau dans sa maison sur les collines de Los Angeles. La série d’entretiens qui a été réalisée retrace tout son parcours, mais c’est aussi un portrait du cinéaste à son image: fragmentaire, mosaïque, éclaté. Sympathy for the Devil est un ouvrage d'un genre inédit. À la fois rétrospectif et d'actualité, publié pour la sortie française de Road to Nowhere. On y trouvera de longs propos sur The Shooting, Macadam à deux voies ou Road to Nowhere. On y écoutera Monte Hellman parler de cinéma avec ses étudiants, évoquer les grands films du passé… On l'écoutera raconter des anecdotes et des plaisanteries, genre de paroles qu'il préfère à l'exposé ou au monologue. On y verra des photos et documents rares, des extraits de projets non réalisés. On y découvrira même sa recette pour la Margharita, réputée la meilleure de la côte ouest!

01/2011

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté