Recherche

femme

Extraits

ActuaLitté

Polars & Thrillers

Mon amie Adèle

Louise est une mère célibataire coincée dans un quotidien minuté. Un soir pourtant elle embrasse un homme dans un bar... sans savoir qu'il est son nouveau patron.David, psychiatre renommé, est dévoué à sa femme. Il regrette ce baiser mais ne peut s'empêcher de tomber amoureux de son assistante.Adèle, l'épouse de David, semble n'avoir aucun défaut. Si ce n'est de vouloir à tout prix devenir l'amie de Louise...Fascinée par ce couple modèle, Louise se retrouve malgré elle piégée au coeur de leur mariage. Et peu à peu, elle commence à entrevoir des failles. David est-il l'homme qu'il prétend être ? Adèle, aussi vulnérable qu'elle y paraît ? Et par quel secret inavouable sont-ils liés l'un à l'autre ?Précipitez-vous ! Télématin.Un suspense insoutenable. C'est au programme, France 2.L'auteure s'amuse à semer le doute à chaque page. Ce page turner et son dénouement imprévisible vous poursuivront longtemps. Version Femina.Traduit de l'anglais par Paul Benita.

03/2019

ActuaLitté

Non classé

Je ne suis plus inquiet

Je ne suis plus inquiet est le récit d'un homme qui après la mort de son père découvre à sa grande surprise qu'il aime son père. Et cette découverte va le transformer. Célibataire sans enfant, pétri d'inquiétudes et d'obsessions à la Pessoa, à la Nanni Moretti, le narrateur évoque un père gentil mais silencieux, parfois raciste, un grand-père égrillard et libertin, des grands-parents maternels échappés de justesse aux rafles du Vel d'Hiv, un chat adopté et confondu avec un enfant, son ex-compagne appelée "la femme que j'ai longtemps autorisée à me faire souffrir". Oscillant entre moments de la vie quotidienne hilarants et histoires d'une grande intensité émotionnelle, Je ne suis plus inquiet est le premier récit de Scali Delpeyrat. 
" C'est grâce à Actes Sud que Je ne suis plus inquiet est le livre qu'il est. Au départ, c'était un monologue intitulé « Je n'étais plus inquiet » et destiné à la scène. Claire David, inaugurant sa nouvelle collection Mu Singulier', m'a invité à considérer ma première version comme la base d'un vrai récit littéraire. Elle m'a autorisé la littérature, et fa a marché ! Ce travail passionnant a réveillé l'écrivain en l'auteur dramatique, j'ai écrit plus, j'ai écrit mieux, le résultat est Je ne suis plus inquiet, publié aujourd'hui dans cette belle collection qui se propose de faire des ponts entre littérature et scène. » Scali Delpeyrat 
"Le livre, composé de proses assez brèves, qui sont autant de petits tableaux, certains très drôles, d'autres très émouvants, entretient ce sens du hiatus, de l'intervalle énigmatique. Chaque texte semble séparé d'un autre par un suspens, une chose tue... L'humour, la dinguerie, la grâce du livre sont toujours conquis sur un affolement premier, parfois même une panique, heureusement dominés et jugulés. Ainsi avance, au fil de ces textes concis et précis, la silhouette littéraire, paradoxale, drôle et mélancolique de Scali Delpeyrat.
Denis Podalydès 

ActuaLitté

Littérature

Mon père et ma mère

C’est l’été 1938 en Europe centrale. Et comme chaque année ils sont là, sur la rive, en villégiature.

Il y a Rosa Klein, qui lit dans les lignes de la main. Mais peut-on se fier à ses prédictions ? Et Karl Koenig, l’écrivain. Pourquoi fréquente-t-il les autres vacanciers au lieu de consacrer toute son énergie au roman qu’il est en train d’écrire ? Qui sont vraiment « l’homme à la jambe coupée » et la jeune femme amoureuse que tous les Juifs appellent par l’initiale de son prénom ? Et le père et la mère d’Erwin, l’enfant si sensible à l’anxiété de ceux qui l’entourent ?

Dans ce roman magistral publié quelques années avant sa mort, Aharon Appelfeld tisse les questions intimes, littéraires et métaphysiques qui l’ont accompagné toute sa vie. Sous sa plume, ces dernières vacances avant la guerre sont le moment où l’humanité se dévoile dans ses nuances les plus infimes, à l’approche de la catastrophe que tous redoutent sans parvenir à l’envisage

10/2020

ActuaLitté

Biographies et autobiographies contemporaines

Ma vie en Algérie, 1932-1968

Jean-Marie Mojon est né le 15 août 1932 en Algérie. Marié à Colette Largillier et déjà père de 2 filles, il décida de rester en Algérie en 1962. Il continua d'y travailler, comme ingénieur agricole, pendant six ans, et il y eut deux autres enfants.
Finalement sa femme et lui décidèrent de rentrer en France en 1968 pour la scolarité de leurs enfants. C'est là que naquit leur dernier-né.

Toute sa vie il continua d'aimer l'Algérie et d'y aller régulièrement, lors des vacances, emmenant son épouse et ses cinq enfants, qui ont toujours connu son deuxième pays et partagé l'attachement qu'il n'a cessé de lui porter.

01/2021

ActuaLitté

Littérature

Trop de bonheur

Les héroïnes d'Alice Munro courent après le bonheur. Quête vaine, éperdue, étourdissante, mais qu'elles poursuivent sans relâche. Dans ce recueil de nouvelles, on croise une étudiante qui accepte les propositions indécentes d'un vieillard, une mère en deuil qui change d'identité ou une femme affrontant enfin sa part de cruauté. D'une écriture précise et sensible, Alice Munro met en évidence les forces invisibles qui guident chaque destin.

Traduit de l'anglais (Canada) par Jacqueline Huet et Jean-Pierre Carasso.

06/2014

ActuaLitté

Littérature

La fièvre

Le 24 novembre 2018, Yoann, 35 ans, est interpellé sur les Champs Elysées pour avoir lancé un pavé au cours d'une manifestation. Il sera condamné à de la prison avec sursis. Le destin de ce jeune électricien au chômage, quitté par la femme qu'il aimait, en sera changé à jamais.

Inspiré d'une tragique histoire vraie, La Fièvre c'est six mois hors du commun dans la vie de la nation française, qui auront vu le pouvoir vaciller face à un soulèvement historique que personne n'attendait. Penseurs épris de notoriété, gens de médias ébranlés, préfet de police prêt à tout pour sauver sa tête, l'histoire de Yoann croise dans le livre celle de nombreux protagonistes, connus ou inconnus, à commencer par celle d'un journaliste de sa génération, qui va s'intéresser à son parcours.

La Fièvre, c'est le roman d'une époque de décomposition morale et intellectuelle, qui aura laissé s'installer un véritable apartheid entre les classes sociales.

09/2020

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté