Recherche

expression française

Extraits

ActuaLitté

litterature francaise romans nouvelles correspondance

Correspondance, 1952-1983

'Même si vingt ans et la mer les séparent, Raúl Gustavo Aguirre, né en 1927, et René Char, né en 1907, ont entretenu une correspondance durant plus de trente ans. La publication de ces lettres inédites révèle les liens qui ont étroitement uni ces deux poètes. Raúl Gustavo Aguirre, poète argentin, crée au printemps 1950 la revue Poesía Buenos Aires. La revue aura trente numéros et publiera trente-trois livres en dix ans. Elle est l’expression d’un mouvement avant-gardiste, proclamant sa liberté de parole et le refus de toute école. C’est en 1952 qu’Aguirre écrit, en français, sa première lettre à Char pour lui exprimer toute son admiration: Depuis longtemps je me suis penché sur vos poèmes et j’y reviens continuellement. J’ai fini par ne croire qu’en vous. Un an plus tard, Aguirre traduit et publie une anthologie des poèmes parus de Char dans un numéro spécial de la revue. À cette main tendue, Char offre sa reconnaissance, son admiration et son amitié. Au fil des années d’échange, le dialogue s’intensifie. La correspondance s’enrichit d’envois réciproques, de poèmes et de traductions, de l’évocation aussi des épreuves traversées: pour l’un, la maladie, pour l’autre, l’oppression sous les différentes dictatures en Argentine. Face à cela: l’éternelle fulgurance de la poésie. Char, ému et fraternel, offre d’emblée son hospitalité à Aguirre et le convie chez lui. Cette rencontre, si attendue de part et d'autre, aura lieu en mai 1974 aux Busclats, dans la maison de Char à L’Isle-sur-la-Sorgue. Elle témoigne de la fraternité née entre les deux hommes, interrompue par la mort d’Aguirre en janvier 1983. ' Marie-Claude Char, janvier 2014.

ActuaLitté

poesie grand format

Ciel à perdre

Les poèmes d’amour sont des entreprises à risques. Beaucoup s’y essayent et s’y cassent les reins. Ceux de ce recueil, directement écrits en français par un poète bulgare, connu dans son pays et femme de surcroît, ont une puissance d’expression et une sensibilité qui évitent tous les pièges de ce genre de textes: pathos, sentimentalisme, mièvrerie. Par un jeu d’images inattendues, l’auteur renouvelle, avec beaucoup de pudeur dans l’émotion, le thème de l’amour. On passe lentement de l’embrasement amoureux à la détresse, de la fusion à la distance, de l’attente à la joie de retrouvailles. L’auteur redonne au vers libre sa jeunesse et sa plénitude. Ce faisant, elle rend un bel hommage à la langue française. Prix Apollinaire 2014

ActuaLitté

geographie atlas et dictionnaires

Atlas des inégalités

Atlas numérique optimisé pour une lecture sur tablette. Le format ePub 3 permet de profiter de toutes les fonctionnalités de la lecture interactive: zoom HD sur les cartes, indexation, recherche in texte, navigation hypertextuelle, tables des matières interactives, textes en POP-UP, environnement ergonomique personnalisable. Plus de 120 cartes et infographies pour dresser l’état des inégalités en France. • Densité démographique, mortalité, fécondité: un portrait de la population française. • Les territoires de l’inégalité: chômage, éducation, revenus. • Les facteurs déterminants de l’exclusion. • La géographie du vote: l’expression politique d’un désarroi. Les cartes inédites soulignent crûment les différences de patrimoine, d’éducation, de réseau de relations, de sexe, de mentalité, qui fabriquent l’inégalité des chances et des revenus. Un ouvrage essentiel pour comprendre la France contemporaine et envisager les moyens de son redressement. Retrouvez également sur l'AppStore l'application gratuite La cartothèque des Atlas Autrement qui propose l'achat au chapitre pour tous les titres de la collection Atlas Autrement. © Éditions Autrement, 2014

ActuaLitté

orientalisme / bouddhisme / hindouisme

Le bouddhisme engage

Si nul ne peut plus ignorer les crises économiques, sociales et écologiques qui assombrissent notre avenir, que peut signifier être bouddhiste aujourd’hui? Dans ses formes traditionnelles, le bouddhisme considère la souffrance comme la manifestation d’une angoisse existentielle. Ses enseignements et ses méthodes sont autant de propositions pour en défaire les mécanismes mentaux. Depuis plus d’un siècle cependant, influencés par les conceptions modernes de l’aliénation et de l’émancipation, de nombreux bouddhistes ont élargi leur regard aux mécanismes sociaux de la souffrance: se changer soi-même et changer le monde ne sont plus que deux facettes d’un même projet. Un bouddhiste peut – et même doit – s'engager dans la vie politique, économique ou civile afin de concrétiser un idéal de société juste et équitable, quitte, et c'est une autre nouveauté, à s’opposer aux structures établies. Incarné par des personnalités comme Thich Nhat Hanh, qui forgea l’expression « bouddhisme engagé » dans le contexte de la guerre du Viêt-Nam, ou le XIVe dalaï-lama, qui propose lui aussi un bouddhisme social, humaniste et non violent, ce courant tisse aujourd’hui une invisible toile qui transforme et modèle l’ensemble des traditions bouddhistes d’Orient et d’Occident. Éric Rommeluère présente les enjeux de ce mouvement, ses limites, ses espoirs et s’interroge sur sa signification concrète dans le monde d’aujourd’hui. Éric Rommeluère est un enseignant bouddhiste français. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages où il propose une lecture moderne des enseignements du Bouddha. Ses deux derniers livres, Les bouddhas naissent dans le feu (2007) et Le bouddhisme n’existe pas (2011) ont été publiés par les Éditions du Seuil.

ActuaLitté

litterature francaise romans nouvelles correspondance

Correspondance, 1952-1983

'Même si "vingt ans et la mer" les séparent, Raúl Gustavo Aguirre, né en 1927, et René Char, né en 1907, ont entretenu une correspondance durant plus de trente ans. La publication de ces lettres inédites révèle les liens qui ont étroitement uni ces deux poètes. Raúl Gustavo Aguirre, poète argentin, crée au printemps 1950 la revue Poesía Buenos Aires. La revue aura trente numéros et publiera trente-trois livres en dix ans. Elle est l’expression d’un mouvement avant-gardiste, proclamant sa liberté de parole et le refus de toute école. C’est en 1952 qu’Aguirre écrit, en français, sa première lettre à Char pour lui exprimer toute son admiration: "Depuis longtemps je me suis penché sur vos poèmes et j’y reviens continuellement. J’ai fini par ne croire qu’en vous. " Un an plus tard, Aguirre traduit et publie une anthologie des poèmes parus de Char dans un numéro spécial de la revue. À cette main tendue, Char offre sa reconnaissance, son admiration et son amitié. Au fil des années d’échange, le dialogue s’intensifie. La correspondance s’enrichit d’envois réciproques, de poèmes et de traductions, de l’évocation aussi des épreuves traversées: pour l’un, la maladie, pour l’autre, l’oppression sous les différentes dictatures en Argentine. Face à cela: l’éternelle fulgurance de la poésie. Char, ému et fraternel, offre d’emblée son hospitalité à Aguirre et le convie chez lui. Cette rencontre, si attendue de part et d'autre, aura lieu en mai 1974 aux Busclats, dans la maison de Char à L’Isle-sur-la-Sorgue. Elle témoigne de la fraternité née entre les deux hommes, interrompue par la mort d’Aguirre en janvier 1983. ' Marie-Claude Char, janvier 2014.

03/2014

ActuaLitté

Non classé

France plurielle : petit vademecum pour citoyens, militants et politiques

Pourquoi la 'France plurielle" est-elle l'expression d'une fierté nationale lorsque le pays remporte la Coupe du monde de football puis celle, inquiète, d'un improbable accord sur le contenu de la nationalité française? La 'France plurielle' décrit le plus souvent: les difficultés d'intégration sociale et économique des immigrés, mais on ignore qu'à conditions sociales égales leurs enfants sont autant sinon plus diplômés que la moyenne ; des quartiers censés être des 'ghettos', mais on oublie que la mobilité sociale et résidentielle s'accroît au fil de l'intégration ; le 'communautarisme' de ces populations, mais l'on nie que la République a multiplié les promesses, non tenues, de lutte contre les discriminations ordinaires ; l'ignorance de la symbolique nationale par les jeunes générations, mais s'est-on soucié de leur exclusion du récit national qui peine à faire une juste part à la contribution des minorités au devenir de la Nation? Laetitia Van Eeckhout donne ici la mesure des défis lancés à la France d'aujourd'hui et les clés pour que le pays reconnaisse la richesse de sa pluralité.

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté