Recherche

etude bien etre livres publies

Extraits

ActuaLitté

gauche (science politique)

La gauche devant l'histoire

Depuis le choc du 21 avril 2002, la gauche en général et les socialistes en particulier s’avèrent de moins en moins capables d’exister politiquement. En témoignent aujourd’hui leur impuissance face au pouvoir de Nicolas Sarkozy et leur désarroi devant la montée d’une gauche radicale. Pourtant, leur histoire nous enseigne l’importance des combats démocratiques qui furent menés depuis la fin du XIXe siècle et leur contribution décisive à l’avènement des libertés modernes. L’étude de ces engagements oblige à regarder bien au-delà des récits conventionnels et à saisir la pensée critique de l’histoire et de la politique qui émergea des luttes civiques. Retrouver ces héritages cachés, c’est reconquérir la conscience politique qui manque à la gauche française. Et comprendre la valeur de l’histoire politique. Vincent Duclert, professeur agrégé à l’École des hautes études en sciences sociales, travaille sur l’histoire de la démocratie contemporaine. Il a consacré une biographie monumentale à Alfred Dreyfus (Fayard) et codirigé le Dictionnaire critique de la République (Flammarion). Il a publié au Seuil, en 2008, La France, une identité démocratique. Les textes fondateurs. NB: L'OURS, mensuel socialiste de critique littéraire culturelle artistique, consacre un dossier spécial au livre de Vincent Duclert, dans son numéro 388, en vente le 11 mai.

ActuaLitté

herméneutique

Écrits et conférences t.2 ; herméneutique

La contribution de Paul Ricœur à la théorie de l’interprétation, ou herméneutique, est considérable. Il figure parmi les maîtres de cette discipline, aux côtés de Schleiermacher, Dilthey, Heidegger et Gadamer. En marge des grands livres que sont Le Conflit des interprétations et Du texte à l’action, il a rédigé divers articles et contributions qui méritent d’être découverts ou redécouverts. Ils permettent de saisir sur le vif l’avancement de sa recherche à un moment précis. Certains textes analysent la métaphore, d’autres guident le lecteur à travers les divers enjeux du « problème herméneutique », du symbole au texte, puis du texte à l’action, considérée à travers ses implications éthiques. On y découvre aussi la volonté de Ricœur de s’interroger sur le devenir de l’herméneutique, et son souci de confronter celle-ci à la philosophie analytique. Sa contribution à l’herméneutique biblique a été décisive. Il s’est penché en philosophe sur la Bible, donc sur ce qu’elle « donne à penser ». Deux études magistrales rendent compte de cet effort – sans équivalent dans la philosophie française – pour explorer les relations entre révélation et vérité d’une part, mythes du salut et raison d’autre part. Ce livre, préparé et annoté par Daniel Frey et Nicola Stricker, est le second volume de la série « Écrits et conférences », publiée sous les auspices du Fonds Ricœur. Paul Ricœur (1913-2005). Écrits et conférences 2 rassemble des textes du philosophe parus entre 1972 et 2006.

ActuaLitté

religion, théologie

Luther et la reforme ; de commentaire de l'epitre aux romains a la messe allemande

L'homme Luther, ses inquiétudes et son désir de refondation avaient fait l'objet, de la part de Lucien Febvre, d'une étude de référence, suivie d'autres analyses du temps long des Réformes. Il manquait encore en français un ouvrage envisageant la formation de la nouvelle doctrine dans ses dimensions simultanément religieuses et institutionnelles, sociales et culturelles. à cette fin, des spécialistes de la recherche historique et théologique, de l'humanisme, du livre et de la médiatisation, de l'iconographie, des lettres et des arts se sont attachés, sur une durée courte (1516-1526), à réinsérer Luther dans le Saint Empire de l'époque, à le réinscrire dans le monde universitaire, à le confronter, à des degrés divers, à d'autres acteurs majeurs des grands bouleversements — Charles Quint et Léon X, érasme et Eck, Hutten et Müntzer, Mélanchthon et Latomus. Cet effort fait aussi apparaître en pleine lumière des textes du Réformateur (le traité Sur les bonnes œuvres, le corpus des lettres, les « sermons »), trop longtemps négligés. Jean-Marie Valentin, Professeur à la Sorbonne et à l'Institut Universitaire de France, membre de la Deutsche Akademie für Sprache und Dichtung, est spécialiste de l'Histoire culturelle du monde germanique, en particulier des rapports entre religion, politique et productions esthétiques en contextes confessionnels. Du même auteur, nous avons publié l'étude sur Les jésuites et le théâtre (2001), consacrée à l'espace catholique du Saint Empire aux XVIe et XVIIe siècles.

ActuaLitté

philosophie textes / critiques / essais / commentaires

Toute Histoire Est Histoire D'Une Pensee ; Autobiographie D'Un Philosophe Archeologue

Robin George Collingwood est peu connu du public français, alors qu’il fait depuis longtemps partie des classiques dans le monde anglo-saxon. Professeur de philosophie dans l’un des Colleges les plus réputés d’Oxford, il s’est révélé dans le même temps l’un des maîtres de l’histoire de la Roman Britain, cette Angleterre occupée pendant des siècles par Rome. D’un côté, il se trouvait donc enseigner la philosophie aussi bien ancienne que moderne ; de l’autre, il menait des fouilles pour construire un savoir historique cohérent sur une époque où les données textuelles sont plus que rares. Ce double mouvement l’a amené à des réflexions sur la nature de la tâche historienne qu’il n’a guère livrées que vers la fin de sa vie (relativement brève: il meurt en 1943, à cinquante quatre ans). Ainsi publie-t-il d’abord des ouvrages sur l’art, la religion, l’histoire de la philosophe, avant de se lancer dans des éclaircissements sur sa conception de l’histoire dans lesquels il stigmatise ce qu’il appelle « l’histoire ciseaux-pot-de-colle », désignant par là ces historiens qui ne connaissent que leurs « sources » textuelles, qu’ils découpent et recollent à leur guise. Le travail de l’archéologue, remarque-t-il, ne consiste pas à creuser là où il pense qu’il y a quelque chose à trouver, mais à se poser des questions à partir de son savoir lacunaire, et à chercher ce qui lui manque pour arriver à un minimum de consistance rationnelle. Collingwood part donc de l’idée qu’on ne trouve, pour peu qu’on soit chanceux, que ce qu’on cherche, quitte à ce que d’heureuses surprises viennent troubler ce plan de base. En philosophe, il généralise les leçons de cet apprentissage pour considérer qu’une proposition, quelle qu’elle soit, n’a de sens que relativement à la question, au problème, à l’aporie qu’elle entend solutionner. Ce qui revient à privilégier l’histoire dans l’étude même de la philosophie puisqu’un énoncé ne sera désormais reçu qu’au prix d’avoir été ramené, non seulement à son « contexte », mais aussi à ce qui depuis longtemps risque de s’être complètement dissipé et qu’il faut donc reconstruire, à savoir la question à laquelle il doit le jour. Dans cette Autobiographie, qu’il écrit rapidement en sachant que les années lui sont comptées, il livre, sous une forme libre et souvent drôle, les étapes de sa vie intellectuelle qui l’ont conduit de l’Oxford realism de sa jeunesse (devenue sa bête noire dès l’âge mur) à une vision de l’historien qui alimente encore aujourd’hui de nombreux débats en langue anglaise.

ActuaLitté

enfants maltraités

Les oubliés ; enfants maltraités en France et par la France

"Des procès retentissants attirent l’attention sur des cas d’enfants maltraités. Ils cachent cependant une méconnaissance de l’ampleur réelle du phénomène et de ses causes. Dans cette étude passionnante, Anne Tursz propose un état des lieux approfondi, montrant que la maltraitance envers les enfants en France est un véritable problème de société et de santé publique, très largement sous-estimé et qui touche probablement entre 5 et 10 % des enfants, dans toutes les classes sociales. Ses conséquences sont redoutables, la plus effroyable d'entre elles étant le cercle vicieux de la transmission transgénérationnelle de la violence. Face à de tels méfaits, le repérage précoce des enfants maltraités est essentiel. Mais le système de santé apparaît démuni: manque de formation des médecins, crainte du signalement des cas de maltraitance… et surtout effondrement actuel du système de prévention dédié à l’enfant, en particulier la médecine scolaire. Or si les auteurs des mauvais traitements sont les parents dans la quasi-totalité des cas, une véritable maltraitance d’État est récemment venue s’y ajouter, dénoncée notamment par le Comité des droits de l'enfant des Nations unies. Par sa richesse en informations, la force des histoires vécues qu’il rapporte, ce livre veut apporter au public une image authentique de la maltraitance et alerter les responsables politiques sur l’urgence de la situation. "

Non classé

Le Toboggan des images

Première étude d’ensemble consacrée au « laboratoire » d’écriture de Jean-Marc Lovay, ce petit livre parcourt les fictions publiées par l’écrivain jusqu’à ce jour en privilégiant quelques nœuds symboliques toujours émergents. Images et passages, itinéraires d’individus pris dans leur « vertige » intérieur, énigmes en paroles, tous témoignent d’un sens à la fois recherché et déjoué par un langage ennemi des routines logiques. Ce bref essai souhaite engager à la lecture de Lovay en portant au jour des stratégies de communication romanesque qui excèdent les cadres du récit traditionnel. Ni mode d’emploi, ni guide de lecture, il se veut au contraire une invite à poursuivre le travail du sens, sous ses formes les plus actuelles.

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté