Recherche

etats bleus etats rouges

Extraits

ActuaLitté

Romans & Contes

Burn

En 1957, dans la petite ville de Frome, aux Etats-Unis, le père de Sarah doit se résoudre à embaucher un dragon bleu, pour l'aider à la ferme. Si les Bleus sont rares, ils ont mauvaise réputation, bien plus que les Rouges. Sarah doit s'en méfier... Pourtant, fait exceptionnel, le dragon lui apprend son nom : Kazimir. Il la sauve même des mains d'un policier violent. Pourquoi s'intéresse-t-il tant à elle ?
Selon le dragon bleu, Sarah serait la clé d'une prophétie au coeur des conflits entre humains et dragons. Kazimir serait là pour la protéger. Si ce dragon étrange et fascinant dit vrai, l'avenir du monde entier est en jeu.

10/2020

ActuaLitté

litterature francaise romans nouvelles correspondance

Chambre 2

La naissance: le plus beau moment de la vie et pourtant... Lorsqu'elle ouvre les chambres de la maternité où elle travaille comme puéricultrice, Béatrice doute de l'existence qu'elle a choisie. Julie Bonnie a reçu pour Chambre 2 le prix du Roman Fnac 2013 Travailler en maternité: du bonheur à l'état pur? Pas tout à fait. Manque de temps, hiérarchie, commérages, discours hospitalier fragilisent Béatrice, auxiliaire de puériculture hypersensible, confrontée toute la journée à un tsunami d'émotions. À mesure qu'elle ouvre les chambres sur telle patiente assignée à résidence, tel pédiatre acariâtre, tel déni de grossesse, telle femme en morceaux ou telle mère épanouie s'ouvrent les portes de sa mémoire. Et apparaît le théâtre fantôme de son existence passée: celle d'une danseuse nue s'épanouissant sur les routes dans la lumière des projecteurs et dans le regard des autres, au son de violons à la musique tenace. Ainsi réapparaissent Gabor, Paolo, Pierre le bleu et Pierre le rouge, tous les compagnons d'une vie à laquelle Béatrice a renoncé pour devenir normale. Une vie à fleur de peau, charnelle, qui résonne étrangement avec l'expérience singulière de chacune des femmes des chambres 2, 4 ou encore 7. Jusqu'à ce que Béatrice ne puisse plus se satisfaire d'un corps enfermé dans une blouse. Un hommage poignant au corps des femmes, à l'enfantement, à la nudité, et qui orchestre avec virtuosité toute la gamme des émotions et initiations que nous impose la vie.

08/2013

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté