Recherche

dormir

Extraits

ActuaLitté

Littérature

Et la peur continue

C'est avec Héloïse qu'elle avait construit le premier foyer, l'originel, celui qu'incessamment on imite. La chambre rouge ; les animaux des fables de La Fontaine au mur, toile de Jouy rouge et blanche ; les deux lits jumeaux, barreaux en cuivre, draps brodés aux initiales de sa grand-mère.

Après s'être brossé les dents dans le lavabo en faïence où seule l'eau froide coulait, puis les pieds dans le bidet - il y en avait dans chaque salle de bains - à l'aide d'une brosse souple pour enlever les grains de sable et petits cailloux ramenés des plages de la Dordogne, après avoir enfilé les chemises de nuit cousues par la grand-mère, elles ouvraient grand les draps et commençaient par faire semblant de dormir pour éloigner les adultes.

Une fois les lumières éteintes, des mains se cherchaient, c'était le signal. Lucie fouillait alors sous l'oreiller, entre le matelas et les barreaux en cuivre, la lampe de poche qui y était cachée.

01/2021

ActuaLitté

Non classé

Le prince à la petite tasse

Un jour, j'ai dit : " Ils sont des milliers à dormir dehors. Quelqu'un pourrait habiter chez nous, peut-être ? " Et Fabrice a dit : " Oui, il faudra juste acheter un lit. " Et notre fils Marius a dit : " Faudra apprendre sa langue avant qu'il arrive. " Et son petit frère Noé a ajouté : " Faudra surtout lui apprendre à jouer aux cartes, parce qu'on adore jouer aux cartes, nous ! " Pendant neuf mois, Emilie, Fabrice et leurs deux enfants ont accueilli dans leur appartement parisien Reza, un jeune Afghan qui a fui son pays en guerre à l'âge de douze ans. Ce journal lumineux retrace la formidable aventure de ces mois passés à se découvrir et à retrouver ce qu'on avait égaré en chemin : l'espoir et la fraternité.

08/2018

ActuaLitté

Non classé

Très vite ou jamais

Jan et Nils ont vingt et un ans et sont amis depuis toujours. Ils sont entourés, heureux, et l'avenir leur sourit. Jusqu'à ce jour de février, où Nils rate un virage à moto et sombre dans un coma profond. Son pronostic vital est engagé.Chaque jour, pendant un an, Jan rend visite à son ami, guettant le moindre signe d’amélioration. Entre ses visites, il lui écrit des lettres dans lesquelles il lui confie ses espoirs, ses angoisses, tout ce qu'il vit sans lui. Ces lettres, il a l’intention de les remettre à Nils lorsque celui-ci sortira de l’hôpital, afin qu’il lui reste une trace de tout de temps qu'il aura passé à dormir. Mais l’état de Nils ne s’améliore pas. Pour ses parents, ses amis, son amoureuse, le voir végéter devient de plus en plus insupportable. Peu à peu, tous espacent leurs visites, obligés de prendre leurs distances pour continuer à vivre. Seul Jan continue à y croire.Rita Falk livre un récit touchant et plein d'humour sur la maladie, la mort et le deuil, qui se meut au fil des pages en un hymne à la force de la jeunesse, à la beauté de la vie.
traduction Florence Quillet

04/2016

ActuaLitté

Non classé

Cauchemars

Charlie Laird, 12 ans, doit faire face à plusieurs problèmes :
1. Son père vient de se marier avec une femme étrange (il est sûr que c'est une sorcière !).
2. Il a dû déménager dans un vieux manoir inhabité depuis des années (l'endroit le plus terrifiant qu'il connaisse).
3. Dès qu'il ferme les yeux, une sorcière tente de l'entraîner vers le monde des Ténèbres (depuis, il refuse de dormir).
4. Charlie est certain que ses cauchemars sont réels et qu'il est " vraiment " en danger.
Quand la sorcière de ses rêves enlève son petit-frère Jack, Charlie part aussitôt à sa recherche. Il va alors basculer dans une autre dimension, entre cauchemar et réalité. Mais pour affronter ses peurs et naviguer dans ce monde inconnu, Charlie va avoir besoin d'aide. Et vite...
(traduction Marion Roman)

03/2017

ActuaLitté

Non classé

De rêves et de papiers ; 547 jours avec les mineurs isolés étrangers

" Je implore toi s'il vous plaît dormir couloir. " Ces mots, Mirjet ne me les dit pas. Il les écrit en albanais sur l'ordinateur et c'est Google Traduction qui me les dit. C'est plutôt marrant d'habitude, les traductions déformées par le logiciel. Là, ce n'est pas drôle du tout. Mirjet dit avoir dix-sept ans, mais tant qu'il n'est pas reconnu mineur isolé étranger, je ne peux pas lui trouver un hébergement.

01/2017

ActuaLitté

litterature francaise romans nouvelles correspondance

Bronson

« Je n’aurais pas dû regarder cette vieille série B avec Charles Bronson.
À l’écran, un homme prépare un attentat dans une chambre d’hôtel minable. Longtemps, il observe par la fenêtre l’appartement qu’il fera sauter à la nuit tombée. Un quart d’heure passe sans qu’un mot soit prononcé.
Ce quart d’heure a occupé les dernières années de ma vie. Cinq ans à tenter de comprendre comment cet acteur “au sourire de pierre” pouvait produire un tel silence. Pourquoi ce film m’obsède-t-il autant ? Pourquoi creuser dans la carapace d’une vedette défunte ?
Un jour, j’ai lu cette phrase : Si les morts pouvaient parler, ils auraient sans doute la voix de Charles Bronson. Je commençais à comprendre : comme moi, il vivait entouré de cadavres et devait se couvrir les yeux pour dormir. Et comme chacun de nous, dès que l’écran s’éteint, l’enfant qu’il a cessé d’être a peur. »

08/2016

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté