Recherche

demenager

Extraits

ActuaLitté

Critiques et essais

La vie ordinaire

" D'où vient ce sentiment d'intranquillité qui nous saisit dans les moments les plus anodins ? Tout allait bien, la journée suivait son cours, et soudain, quelque chose se brise. Quelque chose d'infime, ni de l'angoisse, ni même de l'inquiétude, mais un sentiment doux et tenace, une forme d'intense lassitude qui n'exclut pas le bonheur, ni même l'amour de la vie. Le sursaut d'un homme qui se rappelle qu'il est en vie et qu'il doit, coûte que coûte, continuer. Pas de tristesse, ni de rage. Rien de dramatique. Juste l'intranquillité ordinaire. Difficile de savoir quoi faire de cette expérience, de cet écart qui nous sépare de la vie ordinaire. Comment mettre des mots sur un sentiment aussi fugace que précis ? Pour Pessoa, ce sentiment porte un nom, c'est l'intranquillité. Pour Sartre, c'est la nausée. Pour Montaigne, ce sont les épines domestiques "La vie ordinaire n'a jamais été un objet étude. La regarder bien en face exige un travail d'écriture et de lucidité douloureuse. Et si c'était le prix à payer pour atteindre une sagesse ultime, celle d'une réconciliation avec notre finitude, seule voie d'accès vers une jouissance de l'existence ? "C'est un texte de réflexion sur l'ordinaire : " A rebours des éloges de la vie quotidienne, l'ordinaire est vécu comme un problème. L'insatisfaction du quotidien peut donner envie de changer de vie : déménager, divorcer, modifier mon nom, retoucher mon visage. Mais l'ordinaire, c'est ce qui reste quand on a tout changé. Qui que je sois, où que je sois, quel que soit la personne avec qui je vis, je ne pourrai jamais me soustraire à la répétition des jours et des nuits, et cette dimension la plus ordinaire de mon existence m'est insupportable, au point que toute ma vie est organisée de manière à la fuir, soit en cherchant l'extraordinaire, soit, de manière plus sournoise, en la recouvrant du masque du quotidien. " Le thème de la vie ordinaire a rarement été étudié dans le champ de la philosophie en France et c'est ce qui fait l'intérêt et l'originalité de ce projet qui emprunte la forme du récit pour se déployer.

06/2020

ActuaLitté

Jeunesse

Hanté. La Maison sans sommeil

« Il crut que son coeur allait s’arrêter. Dans la fissure, des doigts s’agitaient – des doigts sans ongles et blancs, comme des vers, qui se tortillaient pour le prendre par le cou. » Paul, un collégien de 11 ans, vient de déménager dans une maison aux murs de pierre imposants et froids. Loin de ses anciens amis, voyant ses parents toujours occupés, Paul se sent seul... et la nuit, il commence à faire des crises de somnambulisme. Chaque fois, il se réveille au plus profond de la maison, devant la porte de la cave. Derrière cette porte se cache une chose terrifiante, qui fait vibrer toute la tuyauterie, qui vient gratter derrière les murs... Qui l’attend…

01/2016

ActuaLitté

Littérature

Propriété privée

Il était temps de devenir propriétaires. Soucieux de notre empreinte environnementale, nous voulions une construction peu énergivore, bâtie en beaux matériaux durables. Aux confins de la ville se tramaient des écoquartiers. Notre choix s'est porté sur une petite commune en pleine essor. Nous étions sûrs de réaliser un bon investissement. Plusieurs mois avant de déménager, nous avons mesuré nos meubles, découpé des bouts de papier pour les représenter à l'échelle. Sur la table de la cuisine, nous déroulions les plans des architectes, et nous jouions à déplacer la bibliothèque, le canapé, à la recherche des emplacements les plus astucieux. Nous étions impatients de vivre enfin chez nous. Et peut-être aurions-nous réalisé notre rêve si, une semaine après notre installation, les Lecoq n'avaient emménagé de l'autre côté du mur mitoyen.

09/2019

ActuaLitté

Littérature

Le Ghetto intérieur

Buenos-Aires, 1940. Des amis juifs, exilés, se retrouvent au café. Une question : que se passe-t-il dans cette Europe qu'ils ont fuie quelques années plus tôt en bateau ? Difficile d'interpréter les rares nouvelles. Vicente Rosenberg est l'un d'entre eux, il a épousé Rosita en Argentine. Ils auront deux enfants. Mais Vicente pense surtout à sa mère qui est restée en Pologne, à Varsovie. Que devient- elle ? Elle lui écrit une petite dizaine de lettres auxquelles il ne répond pas toujours. Dans l'une d'elle, il peut lire : " Tu as peut-être entendu parler du grand mur que les Allemands ont construit. Heureusement la rue Sienna est restée à l'intérieur, ce qui est une chance, car sinon on aurait été obligés de déménager. " Ce sera le ghetto de Varsovie. Elle mourra déportée dans le camp de Tre- blinka II - " ce camp où en un an, les nazis avaient réussi à éliminer près d'un million de personnes. " C'était l'arrière-grand-mère de l'auteur. Santiago Amigorena écrit le roman du silence, celui de sa famille partie en Argentine pour fuir le nazisme. Il raconte surtout le " ghetto intérieur " de l'exil. La vie mélancolique d'un homme qui crée une famille, s'invente une vie à l'étranger, tout en devinant puis comprenant la destruction de sa famille en cours, et de millions de personnes. Vicente et Rosita étaient les grands-parents de l'auteur qui écrit aujourd'hui : " Il y a vingt-cinq ans, j'ai commencé un livre pour combattre le silence qui m'étouffe depuis que je suis né ". Ce roman est l'histoire de l'origine de ce silence. Vicente Rosenberg est arrivé en Argentine en 1928. Il a rencontré Rosita Szapire cinq ans plus tard. Vicente et Rosita se sont aimés et ils ont eu trois enfants. Mais lorsque Vicente a su que sa mère allait mourir dans le ghetto de Varsovie, il a décidé de se taire. Ce roman raconte l’histoire de ce silence – qui est devenu le mien.

08/2019

ActuaLitté

Non classé

Kaleidoscope

Quand la clé des merveilles tient au creux de la main...

Pour Naomi, adolescente timide et réservée, rien ne va plus : elle est obligée de déménager pour suivre sa mère et son copain à Dijon ! Au programme : maison délabrée, beau-père insupportable... et nouveau collège.
Comment se refaire des amis quand on n'ose pas parler ? La vie perd toutes ses couleurs pour Naomi, jusqu'au jour où sa grand-mère lui offre un kaléidoscope peu ordinaire... Lorsqu'elle regarde à travers, la jeune fille voit des portes s'ouvrir sur des mondes inconnus et fabuleux, qui lui promettent des heures d'évasion. Arbres aux mille secrets, créatures cruelles et merveilleuses, nature changeante aux décors inconnus...
A force de fuir la réalité, Naomi ne risque-t-elle pas de se perdre un peu plus... ?

05/2019

ActuaLitté

Non classé

Cauchemars

Charlie Laird, 12 ans, doit faire face à plusieurs problèmes :
1. Son père vient de se marier avec une femme étrange (il est sûr que c'est une sorcière !).
2. Il a dû déménager dans un vieux manoir inhabité depuis des années (l'endroit le plus terrifiant qu'il connaisse).
3. Dès qu'il ferme les yeux, une sorcière tente de l'entraîner vers le monde des Ténèbres (depuis, il refuse de dormir).
4. Charlie est certain que ses cauchemars sont réels et qu'il est " vraiment " en danger.
Quand la sorcière de ses rêves enlève son petit-frère Jack, Charlie part aussitôt à sa recherche. Il va alors basculer dans une autre dimension, entre cauchemar et réalité. Mais pour affronter ses peurs et naviguer dans ce monde inconnu, Charlie va avoir besoin d'aide. Et vite...
(traduction Marion Roman)

03/2017

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté