Recherche

concepts philosophiques

Extraits

ActuaLitté

philosophie textes / critiques / essais / commentaires

Derrida

Écrire la vie de Jacques Derrida (1930-2004), c’est raconter l’histoire d’un petit Juif d’Alger, exclu de l’école à douze ans, qui devint le philosophe français le plus traduit dans le monde, l’histoire d’un homme fragile et tourmenté qui, jusqu’au bout, continua de se percevoir comme un « mal aimé » de l’université française. C’est faire revivre des mondes aussi différents que l’Algérie d’avant l’Indépendance, le microcosme de l’École normale supérieure, la nébuleuse structuraliste, les turbulences de l’après-68. C’est évoquer une exceptionnelle série d’amitiés avec des écrivains et philosophes de premier plan, de Louis Althusser à Maurice Blanchot, de Jean Genet à Hélène Cixous, en passant par Emmanuel Levinas et Jean-Luc Nancy. C’est reconstituer une non moins longue série de polémiques, riches en enjeux mais souvent brutales, avec des penseurs comme Claude Lévi-Strauss, Michel Foucault, Jacques Lacan, John R. Searle ou Jürgen Habermas, ainsi que plusieurs affaires qui débordèrent largement les cercles académiques, dont les plus fameuses concernèrent Heidegger et Paul de Man. C’est retracer une série d’engagements politiques courageux, en faveur de Nelson Mandela, des sans-papiers ou du mariage gay. C’est relater la fortune d’un concept la déconstruction – et son extraordinaire influence, bien au-delà du monde philosophique, sur les études littéraires, l’architecture, le droit, la théologie, le féminisme, les queer ou les postcolonial studies. Pour écrire cette biographie passionnante et riche en surprises, Benoît Peeters a interrogé plus d’une centaine de témoins. Il est aussi le premier à avoir pris connaissance de l’immense archive personnelle accumulée par Jacques Derrida tout au long de sa vie ainsi que de nombreuses correspondances. Son livre renouvelle en profondeur notre vision de celui qui restera sans doute comme le philosophe majeur de la seconde moitié du XXe siècle.

Cahier photo papier et numérique
Couverture: Jacques Derrida, 1991 © Horst Tappe / Fondation Horst Tappe / Roger-Viollet

ActuaLitté

philosophie textes / critiques / essais / commentaires

A toutes voiles vers la verite ; une autre histoire de la philosophie au temps des lumieres

Au lieu de considérer que, dans l'expression " histoire de la philosophie ", l'histoire est propriété de la philosophie, ce livre veut montrer qu'une autre histoire intellectuelle est possible. Au coeur de l'enquête : non pas les idées et les concepts, mais l'activité philosophique. En prenant au sérieux les revendications de " nouveauté ", de " recherche de la vérité ", de " totalisation des savoirs " qui sont celles des acteurs de la rupture philosophique des XVIIe et XVIIIe siècles, en interrogeant l'étonnante omniprésence de la philosophie au XVIIIe siècle, l'auteur adopte une approche pragmatique des savoirs philosophiques de l'âge classique aux Lumières. Que fabrique le philosophe, lorsqu'il fait de la philosophie sous l'Ancien Régime ? Est-il un professionnel ? Quel rôle pour les amateurs, les cafés, les salons, les académies savantes ? Comment les idées et les savoirs circulent-ils concrètement ? Quelle part y tient l'amitié ? Autant de questions concrètes qui dessinent un paysage complètement neuf des Lumières européennes.

02/2014

ActuaLitté

logos (philosophie)

Amplitudes Du Logo Comme Verbe Fait Chair ; Essai Sur L'Extance De L'Alterite Et De La Vie Partagee

En une modeste synthèse de la culture philosophique, des cultures traditionnelles et du vécu contemporain, l'auteur revisite dans ce livre le "sens de l'humanité" et de la "modernité" à travers les amplitudes de vie de celles-ci en tant "qu'extances d'un logos vivant de l'homme comme verbe fait chair reposant sur l'altérité", et non sur la seule dimension de la rationalité abstraite ou marchande. Le concept moderne et bachelardien d'"ex-tance" remplace ici celui de "subs-tance" de la métaphysique classique.

04/2009

ActuaLitté

Non classé

Matiere Et Memoire

Publié en 1896, Matière et mémoire est le livre qui imposa Bergson comme un philosophe de premier plan. Il y aborde une question philosophique essentielle, celle des relations du corps et de l’esprit. Par le choix de sa méthode, il fait dialoguer d’une manière singulière la métaphysique et la psychologie, l’analyse des concepts et les apports de la science, alors en plein renouvellement. Pour lui, pas de connaissance de l’esprit sans connaissance de la mémoire et de ses défaillances, que psychologues et neurologues ont commencé à appréhender ; pas de connaissance du corps sans une interrogation sur la matière, qui doit rencontrer celle des physiciens. Si Bergson, en soutenant que la vie mentale ne se réduit pas à la vie cérébrale, s’inscrit dans le débat intellectuel de son temps, la portée générale de l’ouvrage invite à réexaminer des questions qui, plus d’un siècle plus tard, sont toujours les nôtres. Illustration de couverture: Virginie Berthemet © Flammarion

ActuaLitté

Non classé

Matiere Et Memoire

Publié en 1896, Matière et mémoire est le livre qui imposa Bergson comme un philosophe de premier plan. Il y aborde une question philosophique essentielle, celle des relations du corps et de l’esprit. Par le choix de sa méthode, il fait dialoguer d’une manière singulière la métaphysique et la psychologie, l’analyse des concepts et les apports de la science, alors en plein renouvellement. Pour lui, pas de connaissance de l’esprit sans connaissance de la mémoire et de ses défaillances, que psychologues et neurologues ont commencé à appréhender ; pas de connaissance du corps sans une interrogation sur la matière, qui doit rencontrer celle des physiciens. Si Bergson, en soutenant que la vie mentale ne se réduit pas à la vie cérébrale, s’inscrit dans le débat intellectuel de son temps, la portée générale de l’ouvrage invite à réexaminer des questions qui, plus d’un siècle plus tard, sont toujours les nôtres. Illustration de couverture: Virginie Berthemet © Flammarion

ActuaLitté

poche philosophie

Matiere Et Memoire

Publié en 1896, Matière et mémoire est le livre qui imposa Bergson comme un philosophe de premier plan. Il y aborde une question philosophique essentielle, celle des relations du corps et de l¿esprit.
Par le choix de sa méthode, il fait dialoguer d'une manière singulière la métaphysique et la psychologie, l'analyse des concepts et les apports de la science, alors en plein renouvellement. Pour lui, pas de connaissance de l'esprit sans connaissance de la mémoire et de ses défaillances, que psychologues et neurologues ont commencé à appréhender ; pas de connaissance du corps sans une interrogation sur la matière, qui doit rencontrer celle des physiciens.
Si Bergson, en soutenant que la vie mentale ne se réduit pas à la vie cérébrale, s'inscrit dans le débat intellectuel de son temps, la portée générale de l'ouvrage invite à réexaminer des questions qui, plus d'un siècle plus tard, sont toujours les nôtres.

01/2012

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté