Recherche

chine australie

Extraits

ActuaLitté

services de renseignements

Les services secrets chinois de Mao a nos jours

L'auteur a eu accès aux archives américaines, françaises, russes, chinoises. En Chine, à Hong Kong, au Japon, en Australie, en Europe et en Amérique du Nord, il a interviewé des dizaines de spécialistes, hommes et femmes du renseignement, diplomates, responsables de la défense, dissidents, transfuges...
Pour la première fois se profile l'étonnante histoire du renseignement chinois de Mao à nos jours. Riche en révélations, ce livre permet de comprendre comment l'Empire du Milieu compte accéder à l'état de superpuissance en s'appuyant sur des services secrets actifs dans tous les domaines. Leurs performances s'appuient à la fois sur la tradition chinoise de l'art de la guerre secrète, sur le modèle de l'espionnage soviéto-stalinien des années 1930 à 1970 et sur les nouvelles technologies héritées du capitalisme libéral, telles que l'infoguerre, la " business intelligence ", la bataille des satellites ou la guerre dans le cyberespace en 2008.

ActuaLitté

ethnologie et anthropologie

La mort et ses au-delà

La variété des conceptions de l’au-delà comme des rites funéraires révèle combien la question du trépas constitue depuis les origines l’un des fondements des sociétés humaines. Comment celles-ci s’expliquent-elles que l’humanité soit mortelle? Comment se représentent-elles l’acte même de mourir ou se comportent-elles face à celui qui agonise? À quelles nécessités sociales ou religieuses répondent l’inhumation, la crémation ou la momification des dépouilles? Quelles que soient les formes qu’elles revêtent, les funérailles témoignent toujours de la volonté de conjurer la mort et de préparer la vie du défunt dans un autre monde. C’est ce que nous confirme cet ouvrage à travers l’étude de sociétés aussi diverses que celles de la Grèce et de la Rome antiques, du Moyen Âge chrétien, de la Chine et de l’Inde contemporaines ou des aborigènes d’Australie. Il montre l’extraordinaire créativité des hommes dans leur face-à-face avec la mort et l’inconnu de l’au-delà, qu’ils soient juifs, musulmans, bouddhistes, amérindiens ou mélanésiens. Mais au-delà des imaginaires et des rites qui distinguent toutes ces cultures, un socle invariant les réunit: nulle part, la mort ne s’oppose à la vie.

04/2014

ActuaLitté

ethnologie et anthropologie

La mort et ses au-delà

La variété des conceptions de l'au-delà comme des rites funéraires révèle combien la question du trépas constitue depuis les origines l'un des fondements des sociétés humaines. Comment celles-ci s'expliquent-elles que l'humanité soit mortelle ? Comment se représentent-elles l'acte même de mourir ou se comportent-elles face à celui qui agonise ? A quelles nécessités sociales ou religieuses répondent l'inhumation, la crémation ou la momification des dépouilles ? Quelles que soient les formes qu'elles revêtent, les funérailles témoignent toujours de la volonté de conjurer la mort et de préparer la vie du défunt dans un autre monde.


C'est ce que nous confirme cet ouvrage à travers l'étude de sociétés aussi diverses que celles de la Grèce et de la Rome antiques, du Moyen Âge chrétien, de la Chine et de l'Inde contemporaines ou des aborigènes d'Australie. Il montre l'extraordinaire créativité des hommes dans leur face-à-face avec la mort et l'inconnu de l'au-delà, qu'ils soient juifs, musulmans, bouddhistes, amérindiens ou mélanésiens. Mais au-delà des imaginaires et des rites qui distinguent toutes ces cultures, un socle invariant les réunit : nulle part, la mort ne s'oppose à la vie.

04/2014

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté