Recherche

bilan

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Actualité

Je ne reverrai plus le monde ; textes de prison

Ces dix-neuf textes sont écrits du fond d'une geôle. Poignants et remarquablement maîtrisés, ces aller-retours entre réflexions et sensations expriment le quotidien morne du prisonnier, écartelé entre le bilan de sa vie et de ses actions, et le vide glacial d'un avenir absent. Mais petit à petit le courage lui revient, et malgré des conditions désespérantes il se remet à écrire. Un livre de résistance exemplaire.  

09/2019

ActuaLitté

Non classé

Squatter le pouvoir ; ces rebelles qui ont pris les mairies d'Espagne

Et si c'était dans les villes que l'Europe sociale voyait le jour? Si c'étaient les maires qui faisaient advenir le projet de communauté défiguré par les banques, la troïka et de médiocres économistes? Voilà l'un des espoirs que nous donne l'Espagne d'aujourd'hui. Loin du marasme austéritaire et cravaté, des mairies indignées et rebelles ont surgi dans des dizaines de villes, dont Barcelone et Madrid.
Malgré les promesses de Podemos, la politique nationale espagnole bégaie. Mais à l'échelle municipale, des figures fortes et charismatiques, comme l'ancienne squatteuse Ada Colau et la juge antifranquiste Manuela Carmena, explorent de nouvelles façons de faire de la politique. Ludovic Lamant a rencontré des dizaines de femmes et hommes des marées citoyennes qui ont déferlé sur la péninsule ibérique.
Alternant témoignages, reportage et analyse politique, il remonte aux origines politiques, historiques et sociales du phénomène et en propose un premier bilan. Portrait de plateformes citoyennes inédites en Europe, ce récit d'un soulèvement qui perdure se révèle être aussi une boîte à idées pour les mouvements de défense des communs ailleurs dans le monde.

11/2016

ActuaLitté

Non classé

La pièce obscure

Directement inspiré par les événements de l’Espagne contemporaine, le roman La Pièce obscure raconte l’histoire d’un groupe d’amis, bien installés dans la démocratie naissante après la mort de Franco et la société de consommation qui la caractérise, qui louent un local dont ils transforment le sous-sol en pièce noire dans laquelle ils se livrent à de nouvelles formes de relations, notamment sexuelles et hédonistes, protégés par l’anonymat que leur offre l’obscurité absolue. Rapidement, la pièce obscure se transforme en refuge, en rempart dressé contre les répercussions de l’évolution de la société et la crise que ces jeunes gens n’attendaient pas. C’est la perte des illusions que raconte ce roman, à travers le bilan de quinze années qui aboliront toutes certitudes et obligeront les membres du groupe à une douloureuse réflexion sur eux-mêmes.

Jean-Marie Saint Lu (Traducteur)

09/2016

ActuaLitté

Non classé

Où sont mes lunettes ?

L’âge de la retraite… « Madame, vous avez 59 ans. Bientôt vous pourrez demander votre retraite à la Sécurité Sociale… » C’est la lettre que reçoit un jour la narratrice, surprise de cet austère constat. Elle, elle n’est pas vieille, possède encore toute son énergie, et travaille dix heures par jour. Cette lettre de sa caisse de retraite est pour la narratrice l’occasion d’un bilan. Elle ouvre une malle de cuir noir où elle remise la paperasserie d’une vie. Et toute sa vie défile devant elle. Une enfance dans un milieu aristocratique, une adolescence fauchée, un premier emploi à 17 ans comme secrétaire dans un magazine féminin. Défilent aussi ses amours: un officier italien qui lui fait un premier enfant qu’elle ne peut garder ; Jean-Louis qu’elle épouse à vingt ans et dont elle a une fille ; puis Alexandre, le grand amour, qui lui donne un fils et trente ans de bonheur. Entre-temps, un divorce, un remariage, des aventures… les années qui filent, trépidantes. Une vie avec ses difficultés et ses joies, mais toujours empreinte d’amour et d’humour.

ActuaLitté

litterature francaise romans historiques

Les malgré nous

Au cours de la deuxième guerre mondiale, trois adolescents, jeunes fuyards poursuivis l'un par la gendarmerie vichyste et l'antisémitisme français, l'autre par la milice française et le troisième par l'armée allemande se réfugient dans une cabane à l'abandon. Roger est juif, Christian est catholique, Samir est musulman. Ils forgent un lien solide en découvrant que chacun d'eux se trouve dans une précarité semblable et que leurs trois religions ont plus en commun qu'ils ne l'auraient imaginé. Ensemble ils parviennent à rejoindre la Résistance, avec laquelle ils participent jusqu'à la libération à des opérations contre les occupants. A la libération, tous trois se perdent de vue. Bien des années plus tard, au hasard d'une rencontre dans un café, deux d'entre eux se retrouvent et font le bilan de leurs expériences. Bien que ce soit un ouvrage de fiction, ce récit est basé sur des faits historiques: la mutinerie d'un bataillon musulman de Waffen SS à Villefranche de Rouergue en septembre 1943.

ActuaLitté

violence en milieu scolaire

Vivre sans violence ? dans les couples, les institutions, les écoles

Depuis la parution de cet ouvrage en 2004, les violences conjugales ont été mises sur le devant de la scène: affaire Trintignant, campagnes de communication... Ce n'est pas pour autant que les réponses à ces violences ont progressé. Malgré les lois, les circulaires qui peuvent faire penser que les violences (conjugales) sont une cause nationale, l'Etat ne cesse de se désengager - suppression de crédits aux associations de prévention et de traitement, aux centres d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) augmentation du niveau d'incohérence due au fonctionnement de la Justice... La réédition des travaux menés par une équipe de thérapeutes familiaux de Marseille s'est alors imposée, d'autant qu'elle bénéficie du bilan qu'ils ont tiré de leur expérience. Ils nous incitent à penser la complexité des phénomènes violents pour ne pas céder au manichéisme - qu'il soit individuel, familial, social, politique ou scientifique - qui engendre lui-même les violences. Micheline Christen est assistante de service social (13), Charles Heim, Michel Silvestre et Catherine Vasselier-Novelli sont psychologues (13).

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté