Recherche

auteurs fête livre

Extraits

ActuaLitté

Romans & contes

La guilde des aventuriers t.1

Les meilleurs amis Zed Kagari et Brock Dunderfel vivent à Pierrefranche, l'une des dernières cités qui se dressent encore quand le reste du monde est envahi par des monstres. Tous deux espèrent un avenir brillant. Zed rêve de rejoindre la guilde des Mages, où sa nature de semi-elfe (le seul de toute la ville) pourrait enfin être un atout. Brock, lui, fils de marchand, est confiant car il sait qu'il travaillera pour la guilde de son père. Pourtant, alors que leurs vœux sont sur le point de s'accomplir, ils sont recrutés par la guilde des Aventuriers. Une offre qu'ils ne peuvent malheureusement pas refuser, car cette confrérie a le pouvoir de sélectionner qui elle veut. Seule Liza, courageuse fille de noble, se porte volontaire. Les garçons, d'abord désespérés, vont peu à peu découvrir que, derrière les murailles de la ville, tout un monde aussi dangereux que merveilleux s'ouvre à eux. Et que les Aventuriers sont la dernière ligne de défen. contre les dangers qui menacent la ville depuis que la barrière protectrice magique a été ouverte. Brock, Zed et Liza sont embarqués dans une première expédition loin de leur quotidien. Ils doivent retrouver un cristal permettant aux mages de Pierrefranche de rétablir la protection autour de la cité. Mais sur la route, des Dangers de l'outre-tombe se lèvent... Si les Aventuriers ne parviennent pas à se faire confiance, Pierrefranche sera perdue à tout jamais. Histoire liée Peu nombreux sont ceux à vouloir rejoindre la Guilde des Aventuriers: ses membres meurent souvent jeunes... • Une quête à la "Donjons et Dragons": une aventure trépidante qui entraîne le lecteur dans un univers riche, mêlant humains, elfes, voleurs, magie et sorcellerie, avec une pointe d'humour. Une belle initiation à la fantasy • L'un des auteurs a participé à la série "Animal Tatoo" et reprend les éléments qui en ont fait le succès: une écriture dynamique avec des retournements de situations inattendus, des péripéties haletantes... un vrai page-turner, • Des personnages très attachants: les adolescents issus de différents milieux forment un groupe hétéroclite, mais leurs différences se révèleront justement être leurs forces, et leur amitié, le plus puissant des pouvoirs. Retrouvez la sélection Noël des livres de Bayard Editions

09/2020

ActuaLitté

Non classé

La Mer pour aventure

INÉDIT. Neuf membres des "Ecrivains de Marine" (Sylvain Tesson, François Bellec, Loïc Finaz, Patrice Franceschi, Olivier Frébourg, Patrick Poivre d'Arvor, Emmelene Landon, Dominique Lebrun et Jean Rolin) nous livrent neuf textes sur la mer, territoire d'aventure. Une tempête à effrayer les âmes les mieux trempées, de mystérieux naufragés perdus dans les tréfonds du Pacifique oriental, la vie en milieu confiné d’un patrouilleur austral lancé sur les mers tumultueuses des 40emes rugissants, tous ces textes – et quelques autres – écrits par neuf des vingt « écrivains de marine » français, nous rappellent une chose fondamentale : la mer a toujours été, est encore, et sera longtemps pour les hommes, l’un de leurs cinq « territoires d’aventure », à l’égal de ces autres espaces naturels que sont la montagne, le désert, la jungle et le ciel. Les auteurs sont membres des Écrivains de Marine, association regroupant une vingtaine d'écrivains liés au monde de la mer et de la Marine. L'intégralité des droits d'auteur sera reversé à la Fondation de la Mer. Retrouvez ce livre dans les nouveautés poche de la collection Aventure chez Points.

ActuaLitté

Littérature

À la ligne. Feuillets d'usine

A la ligne est le premier roman de Joseph Ponthus. Il raconte l'histoire d'un narrateur lettré devenu ouvrier intérimaire qui doit embaucher dans les usines de poissons et les abattoirs de Bretagne. A la ligne est surtout un chant, une manière d'épopée. Par la magie d'une écriture simple et somptueuse, tour à tour distanciée, coléreuse, drôle, fraternelle, la vie ouvrière devient ici une Odyssée avec un Ulysse qui combat des tonnes de bulots cyclopéens ou des car- casses de boeufs promises à l'équarrissage. On est saisi d'emblée, à la lecture de cette prose scandée, de ces versets hypnotiques, par cette voix d'homme qui est capable de raconter avec une infinie précision les gestes du travail, le bruit, la fatigue, les rêves confisqués dans la répétition de rituels épuisants, la souffrance du corps épuisé. Mais il sait le faire, tou- jours, en multipliant les registres, tour à tour avec colère, humour, rage et amour. Il inventorie ainsi tout ce qui donne l'envie qu'une journée de travail se termine au plus vite. Et la transformer en texte que ce narrateur écrit comme un journal de guerre ou un livres d'heures avec ses psaumes, ses actions de grâces, ses prières pour les morts. Aller à la ligne, c'est aussi se reposer dans les blancs du texte où l'on retrouvera la femme aimée, le chien Pok Pok, la lecture des auteurs et poètes, le bonheur dominical, l'odeur de la mer. A la ligne est une revanche lyrique, un moyen de dépasser le quotidien en continuant à se souvenir, dans le bruit de l'usine et les odeurs du travail, des poètes qu'il a aimés, des écrivains qui ont baigné son enfance, son adolescence et son âge d'homme. Et ce qui est répétition devient à chaque fois unique : pendant le travail, avec les gestes machinaux, les souvenirs reviennent. Le narrateur a eu une autre vie : il se souvient de ses cours de latin, il a été mousquetaire avec Dumas, amoureux de Lou et Madeleine avec Apollinaire, nostalgique et joyeux avec les chansons de Trenet, combattant avec Marx. C'est sa victoire provisoire contre tout ce qui fait mal, tout ce qui aliène, tout ce qui pourrait empêcher son paradoxal et invincible bonheur d'être au monde, dans l'épouvante industrielle. Si A la ligne s'inscrit dans une tradition qui est celle de la littérature prolétarienne, de Henry Poulaille à Robert Linhardt, en passant par Georges Navel, Joseph Ponthus la renouvelle ici de fond en comble en lui donnant une dimension poétique qui est l'autre nom de cette espérance de changer la vie, comme le voulait Rimbaud.

01/2019

ActuaLitté

Littérature

À la ligne. Feuillets d'usine

A la ligne est le premier roman de Joseph Ponthus. Il raconte l'histoire d'un narrateur lettré devenu ouvrier intérimaire qui doit embaucher dans les usines de poissons et les abattoirs de Bretagne. A la ligne est surtout un chant, une manière d'épopée. Par la magie d'une écriture simple et somptueuse, tour à tour distanciée, coléreuse, drôle, fraternelle, la vie ouvrière devient ici une Odyssée avec un Ulysse qui combat des tonnes de bulots cyclopéens ou des car- casses de boeufs promises à l'équarrissage. On est saisi d'emblée, à la lecture de cette prose scandée, de ces versets hypnotiques, par cette voix d'homme qui est capable de raconter avec une infinie précision les gestes du travail, le bruit, la fatigue, les rêves confisqués dans la répétition de rituels épuisants, la souffrance du corps épuisé. Mais il sait le faire, tou- jours, en multipliant les registres, tour à tour avec co- lère, humour, rage et amour. Il inventorie ainsi tout ce qui donne l'envie qu'une journée de travail se termine au plus vite. Et la transfor- mer en texte que ce narrateur écrit comme un journal de guerre ou un livres d'heures avec ses psaumes, ses actions de grâces, ses prières pour les morts. Aller à la ligne, c'est aussi se reposer dans les blancs du texte où l'on retrouvera la femme aimée, le chien Pok Pok, la lecture des auteurs et poètes, le bonheur dominical, l'odeur de la mer. A la ligne est une revanche lyrique, un moyen de dé- passer le quotidien en continuant à se souvenir, dans le bruit de l'usine et les odeurs du travail, des poètes qu'il a aimés, des écrivains qui ont baigné son enfance, son adolescence et son âge d'homme. Et ce qui est répéti- tion devient à chaque fois unique : pendant le travail, avec les gestes machinaux, les souvenirs reviennent. Le narrateur a eu une autre vie : il se souvient de ses cours de latin, il a été mousquetaire avec Dumas, amoureux de Lou et Madeleine avec Apollinaire, nos- talgique et joyeux avec les chansons de Trenet, combat- tant avec Marx. C'est sa victoire provisoire contre tout ce qui fait mal, tout ce qui aliène, tout ce qui pourrait empêcher son paradoxal et invincible bonheur d'être au monde, dans l'épouvante industrielle. Si A la ligne s'inscrit dans une tradition qui est celle de la littérature prolétarienne, de Henry Poulaille à Robert Linhardt, en passant par Georges Navel, Joseph Ponthus la renouvelle ici de fond en comble en lui donnant une dimension poétique qui est l'autre nom de cette espérance de changer la vie, comme le voulait Rimbaud.

01/2019

ActuaLitté

essais de sociologie

Bienvenue ! 34 auteurs pour les réfugiés

Bienvenue !' c'est le projet solidaire de 34 auteurs et illustrateurs sur le sujet de l'exil et des réfugiés. Tous les bénéfices réalisés par les éditions Points seront reversés au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés.

Les mobilisations collectives et les prises de position citoyennes ont été aussi nombreuses en cette longue année 2015 que l’actualité a été terrible. La récente image d’un enfant échoué sur une plage a soulevé un haut-le-cœur international et accéléré la prise de conscience. Après la sidération, il nous a semblé urgent de donner la parole à des personnalités publiques afin de constituer un recueil de textes et de dessins sur le thème de l’asile et de ceux qu’on appelle désormais les réfugiés et les migrants. Le livre regroupe des textes de fiction et des témoignages, ponctués de dessins... Pour diffuser un message de tolérance et d’ouverture le plus largement possible.

ActuaLitté

Non classé

La boîte à outils philosophie ; les notions, les sujets, les citations

Comment faire pour réviser efficacement l’épreuve la plus redoutée du baccalauréat? Cette question hante les esprits de tous les élèves de terminales qui assimilent régulièrement l’épreuve de philosophie à une grande roulette russe. Cette boîte à outils a été pensée et rédigée par Olivier Dhilly, professeur agrégé de Philosophie au prestigieux lycée de la Légion d’honneur. Il livre ici tous ses secrets et techniques qui permettent d’aborder sereinement l’examen en évitant les deux principaux écueils: la lecture improbable des textes intégraux et l’ingurgitation trop rapide de fiches techniques de dernière minute qui poussent souvent à la confusion et à l’approximation. Olivier Dhilly vous offre donc une boîte à outils pratique et efficace pour construire et structurer votre travail et vos révisions. Rien ne manque! Citations incontournables des principaux sujets de dissertation donnés au baccalauréat, définitions des notions majeures, étude croisée des grandes thématiques philosophiques et bien sûr glossaire des auteurs incontournables… Ce livre complet et structuré est à la fois un cours, un mémo, un florilège d’annales et un dictionnaire philosophique couvrant le programme de toutes les séries de terminales… Avec cette boîte à outils, quel que soit votre niveau en philosophie, vous avez toutes les cartes en main pour arriver bien préparé le jour « J ».

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté