Recherche

accord

Extraits

ActuaLitté

Non classé

L'homme qui en savait beaucoup trop ; révélations d'un agent au coeur des secrets d'Etat

Trader, guerrier, agent secret... Qui est Marc Eichinger ? Un peut toutes ces figures à la fois. Marc Eichinger est l'homme qui a mis au jour les relations entre la société douteuse Uramin, Areva et l'Etat français, un peu malgré lui.


Début 2011, Marc Eichinger dirige la société de conseil Apic lorsque la direction du patrimoine d'Areva demande à ce consultant, spécialiste des questions financières et minières, de réaliser un audit sur l'opération Uramin. Son analyse est explosive : lors du rachat d'Uramin en juin 2007, Areva aurait été victime d'une escroquerie sans doute facilitée par des complices au sein du groupe. L'homme délaisse alors son costume de consultant devient espion au sein de la société Areva. Il raconte ici son enquête, qui l'emmène en Kazakhstan, en Inde, en Russie. 4,5 milliards d'euros ont été dépensé en 2017 pour sauver Areva de la faillite. Pourquoi l'Etat a-t-il empêché la liquidation de cette société ? En quinze chapitres thématiques, il explique l'affaire Areva qui aboutira, après de nombreux procès, à la mise en examen de sa présidente Anne Lauvergeon et de Gérard Arbola. Marc Eichinger dénonce la corruption de l'administration française au sommet et soulève l'immunité accordée aux énarques.

ActuaLitté

Romans & contes

Miss Peregrine et les enfants particuliers T.5 ; la conférence des oiseaux

Alors que Jacob et Noor se remettent de leurs émotions après avoir échappé au clan de Léo, un nouveau danger se profile. Une sombre prophétie menace le monde des particuliers, et Noor a un rôle primordial à jouer. Jacob et les enfants particuliers vont devoir s'armer de courage afin d'empêcher le monde de sombrer dans le chaos.

Pour cela, ils partent à la recherche de mystérieux objets, qui, mis entre de mauvaises mains, pourraient se révéler funestes. Pendant ce temps-là, Noor tente d'en apprendre plus sur son passé. Pourquoi ne se souvient-elle pas de son enfance? Qui est cette énigmatique V. qui semble avoir eu une place importante dans sa vie?

Quel sera son rôle dans la prophétie des sept? Une terrible prophétie menace le monde des particuliers: une dangereuse chasse aux trésors est lancée.

• Une immersion dans le monde fantastique où la magie règne en maître: entre boucles temporelles et territoires des particuliers.

• Une menace forte et irnplacable: la prophétie des 7 annonce une guerre sans merci qui pourrait exterminer le monde des particuliers.

• Une course contre la montre haletante où Jacob et ses amis doivent retrouver de mystérieux objets (une flamme indestructible, un crâne, des scarabées...) avant qu'ils ne se retrouvent entre de mauvaises mains.

• Le même soin est accordé à la mise en page: de très belles photos ponctuent le récit. traduction Sidonie Van Den Dries Une série dont le succès n'est plus à prouver: près de 250 000 exemplaires vendus (GfK). Retrouvez la sélection Noël des livres de Bayard Editions

09/2020

ActuaLitté

Textes - critiques - essais - commentaires

Métaphysique de la conscience absolue

Suivons un instant le sens commun et admettons que tout existe : les arbres, la mer, la montagne, les sentiments, les pensées, les rêves..., l'esprit, l'âme aussi... le corporel avec l'incorporel. Quel sera alors le problème métaphysique ? De penser tout ce qui existe. De penser l'incorporel sur le plan ontologique commun de l'existant et de l'y distinguer du corporel. Toutefois, puis-je penser l'incorporel ? Mais encore : pourquoi vouloir le penser ? Car on pourrait aussi bien s'étonner de la nécessité de le penser puisqu'il existe. Et ne faudrait-il pas plutôt s'interroger sur cette obstination millénaire de vouloir concevoir ce qui manifestement existe ? Comme si cette difficulté de concevoir risquait de compromettre et mettre en doute cette existence même ? Pourquoi accorder à la pensée une importance telle qu'elle soit en mesure d'ébranler une simple évidence ? Car, par un curieux paradoxe c'est le matérialisme même qui tire sa force de cette présomption inouie de la pensée allant

07/2020

ActuaLitté

Histoire de l'europe

Une brève histoire du Brexit

Avec ses rebondissements multiples et ses coups de théâtre, le Brexit ressemble à un vaudeville dont l’issue risque d’être dramatique. Mais qui y comprend quelque chose ? Les acteurs principaux – le Royaume-Uni et l’Europe, auxquels s’ajoute l’Irlande – semblent dépassés. Tous les scénarios sont désormais possibles, d’un Brexit sans accord à la prolongation du statu quo, tandis que le compte à rebours vers la sortie se rapproche de zéro. Avec ce livre, le grand historien de l’économie mondiale Kevin O’Rourke nous propose la perspective historique indispensable pour y voir plus clair. Le Brexit est le point culminant d’une campagne menée au Royaume-Uni depuis des dizaines d’années et dont les racines remontent jusqu’au XIXe siècle. L’Europe aussi a un passé qui explique la manière dont elle réagit au défi du Brexit. Quant à l’Irlande, elle est au cœur de cet imbroglio qui pourrait – avec la question de la frontière – réanimer les vieux démons de la guerre civile. C’est ce drame complexe, dont l’issue nous concerne tous, qui est ici expliqué de manière lumineuse. Kevin O’Rourke est professeur d’histoire économique à Oxford, titulaire de la très prestigieuse Chichele Chair à l’All Souls College, et professeur invité à Sciences Po Paris. Irlandais de mère danoise, il vit à Dublin et à Saint-Pierre- d’Entremont, un village français dont il est conseiller municipal. 

10/2018

ActuaLitté

Essais

Quelle école voulons-nous ?

Avec respect, beaucoup de points d'accord mais aussi des divergences, Edgar Morin et Jean-Michel Blanquer dessinent dans ce livre les contours de l'école dont ils rêvent pour demain. Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, et le philosophe et sociologue Edgar Morin ont noué un dialogue autour de l'école et son avenir. Tous deux partagent un même idéal : celui de " l'école de la vie ". Mais qu'est-ce que cela veut dire ? L'école doit-elle préparer les enfants à affronter les épreuves de la vie ? À choisir une profession qui leurs convienne ? Doit-elle former des citoyens ? L'école peut-elle permettre de s'émanciper ou de s'épanouir par le savoir ? De ces grands idéaux découlent des questions plus concrètes : quels apprentissages fondamentaux doivent acquérir les élèves ? Quelle est la place respective des humanités (l'enseignement de l'histoire, de la littérature, des langues anciennes), des sciences, des arts ou encore de la pratique, dans le parcours des élèves ? Ces interrogations débouchent enfin sur un enjeu plus concret : comment transformer l'école ? Par le haut ou par le bas ? Par les initiatives locales et l'autonomie, ou par la loi et les grandes réformes ? Quelle place les familles, les enseignants, les chefs d'établissements ont-ils dans les transformations de l'école ? Quel est l'apport des neurosciences, ou des pédagogies actives, dans l'élaboration des programmes ? Etc., etc.. Avec respect, beaucoup de points d'accord mais aussi des divergences, le savant et le politique dessinent dans ce livre les contours de l'école dont ils rêvent pour demain. Interviews par Héloïse Lhérété et François Dortier

01/2020

ActuaLitté

essai

Arrêtons l'amateurisme au nom de l'urgence!

Ceci est un ouvrage d’alerte, voulu pour être un pavé dans la mare des mauvaises habitudes de l’humanitaire. Il est né des constats tirés de l’incendie de Notre-Dame et de la reconstruction ratée d’Haïti, complètement passée sous silence. Patrick Coulombel, architecte habité par 18 années d’expérience des catastrophes, dresse un état des lieux critique des méthodes de l’humanitaire en matière de reconstruction. Ce n’est guère brillant, comme si le modèle ayant donné naissance aux ONG du XXe siècle tournait désormais dans le vide, appliquant des méthodes techniquement dépassées, au lieu de réviser ses postulats et de faire naître les nouveaux cadres d’intervention, en accord avec les savoir-faire du XXIe siècle. Sans concession, ce texte se veut un contenu d’utilité publique à découvrir d’urgence. Patrick Coulombel a occupé la fonction de direction technique de la fondation Architectes de l’urgence, qu’il a cofondée.

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté