Recherche

Youssef Ishaghpour

Extraits

ActuaLitté

Littérature étrangère

Tombeau de Sadegh Hedayat

Hedayat est le plus grand écrivain de l'Iran moderne, né de la rencontre, inévitable et catastrophique, d'un univers visionnaire d'Images et d'une tradition lyrico-mystique de l'Amour avec les techniques, les objets et le désenchantement moderne venu de l'Occident. Lui-même sur la ligne de partage entre l'Orient et l'Occident, Youssef Ishaghpour, voit l'expérience et l'œuvre de Hedayat comme l'éclair jailli de cette rencontre, illuminant l'étendue du désastre. Esquisse de ce paysage, son hommage au grand écrivain iranien est aussi une introduction à La Chouette aveugle, le chef-d'œuvre de Hedayat, lieu, précisément, de la métamorphose du monde visionnaire ancien de l'Amour, de l'Image et du poème dans l'abîme d'une nuit sans fond, d'ombre, de miroir déformant et de regard.

05/1999

ActuaLitté

Beaux arts

Kiefer. La Ruine, au commencement

Cet essai puissant et profond interroge, à travers l'oeuvre de Kiefer, la possibilité de l'art dans un monde qui - après Auschwitz - a survécu à sa propre ruine. Né sous les bombes, Anselm Kiefer a appris le monde en jouant dans les ruines. C'est l'origine et l'horizon de son oeuvre qui s'est voulue, dès le départ, à la mesure de la grandeur auto-proclamée, auto-détruite et ravagée de l'Allemagne, et, partant de là, de celle de l'Histoire de l'humanité entière, depuis la désolation des paysages calcinés jusqu'aux décombres d'anciens temples, et même du désastre originaire de la création du monde.

12/2021

ActuaLitté

Cinéma

Kiarostami

Dans sa première rencontre avec le cinéma de Kiarostami, le public européen découvrait un Iran profond : une vision contemplative, donc à distance, célébrant l'enfance et les villages, la vie dans un présent intemporel, comme intouchée par l'existence moderne. Complexe dans cette apparente simplicité, l'oeuvre d'Abbas Kiarostami connaîtra une transformation radicale. Il n'est plus alors un réalisateur "iranien", mais un cinéaste et photographe international. Animé par l'intranquillité qui l'engage à prendre la route, il semble être partout chez lui, avec le même détachement esthétique, sa sérénité, sa disponibilité, son ouverture.

04/2021

ActuaLitté

Philosophie

Le poncif d'Adorno. Le poème après Auschwitz

" Ecrire un poème après Auschwitz est barbare. " Ce " verdict " de Theodor Adorno, cité souvent par ouï-dire et répété à tout propos, a été transformé en poncif. Utilisé comme mantra. Sans égard au sens que la proposition, métamorphosée ainsi en " sentence ", pouvait avoir pour Adorno et ce qu'elle impliquait. Il est indispensable donc d'en voir le contexte. Il faut surtout relire d'autres écrits d'Adorno consacrés à cette question fondamentale et paradoxale : l'impossibilité et, en même temps, la nécessité de l'art dons un monde qui a survécu à sa propre ruine. Poète d'un tel monde, Paul Celan a cru, à tort comme on peut le constater, que c'était lui qui avait été visé par " le verdict ". La conception paradoxale de l'art que cela impliquait a métamorphosé sa poésie. Et il attendait d'Adorno - disparu avant de pouvoir le faire - qu'il consacre un livre à ses poèmes. Ce sont des heideggériens qui ont écrit de tels livres, en faisant de Celan " le poète de Heidegger ". Tout à l'opposé donc du supposé " verdict " d'Adorno - utilisé ainsi pour le discréditer avec toute la " théorie critique " en allant jusqu'à transformer Heidegger, à cause même de ses " errances ", et parce qu'il serait seul à l'écoute de " La Poésie du monde ", " le philosophe ayant sauvé "Auschwitz " ". Ce qui exige un retour sur sa philosophie.

10/2018

ActuaLitté

Policiers

Meurtre chez les Samaritains. Une enquête d'Omar Youssef

Tout est possible en Palestine, et rien ne dit que le jeune Ishaq, le fils du prêtre des Samaritains de Naplouse, n'a pas été exécuté parce qu'il était homosexuel. Rien ne dit non plus que sa connaissance intime des caisses noires du Vieux, l'ancien président de l'Autorité palestinienne, ne lui a pas été fatale. Après Le Collaborateur de Bethléem et Une tombe à Gaza, qui ont installé Matt Rees comme l'un des maîtres du polar, cette troisième enquête d'OmarYoussef quadrille le labyrinthe de l'antique cité de Cisjordanie et explore les arcanes de l'univers des Samaritains, l'une des tribus originelles d'Israël. Omar Youssef n'a que quelques heures devant lui pour résoudre l'énigme, car si les dizaines de millions de dollars détournés ne sont pas restitués, la Banque mondiale est bien décidée à fermer le robinet de l'aide internationale. Et c'est donc, une fois de plus, le peuple lui-même qui risque de payer l'addition.

04/2009

ActuaLitté

Cinéma

Archéologie du cinéma et mémoire du siècle. Dialogue. Suivi de J.-L.G. cinéaste de la vie moderne. Le poétique dans l'historique

Histoire(s) du cinéma de Jean-Luc Godard est une oeuvre monumentale, sans équivalent au cinéma, dans l'histoire de l'art et même dans les manières d'écrire l'Histoire. Le cinéma y apparaît enfin tel qu'il est : la forme d'art majeure du XXe siècle et son centre, au-delà du spectacle divertissant pour lequel on le tient généralement et même de l'objet d'amour particulier des cinéphiles. "Le cinéma a fait exister le XXe siècle", il en a été la fabrique. A l'écoute de ce qui est à l'oeuvre dans Histoire(s) du cinéma, ce dialogue, entre le créateur et le critique, est une approche esthétique, philosophique et historique de ses conditions de possibilités : le cinéma dans le siècle et le siècle dans le cinéma, impliquant le tout de l'homme du XXe — de l'imaginaire des salles obscures, de l'horreur réelle des désastres, aux tentatives de rédemption par l'art.

06/2020

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté