Recherche

Xavier Grall

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Critique littéraire

Ici commence la musique du monde. Sur les pas de Xavier Grall

L'oeuvre de Xavier Grall a marqué toute une génération de jeunes Bretons comme le souligne Pierre Tanguy dans ce livre. Témoin lui-même de ces années qui ont signé le renouveau culturel breton, il nous livre ici son approche de l'oeuvre du grand poète et journaliste breton. Ce livre est aussi une invitation à lire et relire les oeuvres de Xavier Grall, à assumer, plus que jamais, son héritage. Celui d'un homme que "l'inconnu" dévorait et qui avait profondément au coeur un pays où, disait-il, "commence le monde et la musique du monde.

08/2021

ActuaLitté

Littérature française

Xavier et Alexandre

Mai 1968. Alors que la capitale s'agite, que les mœurs se libèrent, que l'on prône de faire l'amour, pas la guerre, la France rurale reste embourbée dans les tabous. La nouvelle ère tant espérée se fera longtemps attendre... À travers la relation unissant un abbé et un jeune paumé en réinsertion, ce sont quarante années de non-dits, d'humiliations, de combats, mais aussi de victoires que retrace avec justesse Philippe de Condey. Au-delà de l'étude de mœurs, sensible et nuancée, il livre une fresque sociale saisissante sur le droit à l'amour homosexuel. Mai 1968. Alors que la capitale s'agite, que les mœurs se libèrent, que l'on prône de faire l'amour, pas la guerre, la France rurale reste embourbée dans les tabous. La nouvelle ère tant espérée se fera longtemps attendre... À travers la relation unissant un abbé et un jeune paumé en réinsertion, ce sont quarante années de non-dits, d'humiliations, de combats, mais aussi de victoires que retrace avec justesse Philippe de Condey. Au-delà de l'étude de mœurs, sensible et nuancée, il livre une fresque sociale saisissante sur le droit à l'amour homosexuel.

08/2014

ActuaLitté

Littérature française

Félicité Grall

" Je l'avais plutôt imaginée sandalettes, et jupe longue, chemisier brodé, Emily Brontë en moins caractérielle, c'était du moins à espérer. J'avais reniflé l'enveloppe, qui sentait encore l'encre fraîche et violette, forcément violette, puis j'avais lu la lettre. Le contenu, ne nous y trompons pas, était purement formel... Félicité Grall, ce nom-là me disait quelque chose. J'avais répondu par l'affirmative. Assez laconiquement du reste. Un homme de ma trempe avait appris à se méfier comme de la peste de ces filles par trop sentimentales qui tombent amoureuses quinze fois par jour et vous infligent une scène de tous les diables si vous avez le malheur d'oublier la Saint Valentin. Elles sévissaient encore un peu partout à travers le pays. À contre-courant, certes, mais le danger était latent. Et j'avais déjà assez d'emmerdements comme ça ".

03/2011

ActuaLitté

Littérature française

Barde imaginé

A peine quelques dizaines de pages. Denses, brûlantes. Qui disent : Basta ! Rien ne sera plus comme avant. Dans l'oeuvre de Xavier Grall, Barde Imaginé a une place à part. Ce récit possède le parfum capiteux qui barbouillait les printemps à la fin des années 1960. Il dit la suffocation dans les villes, la vacuité de nos vies passées à consommer jusqu'au ras de la gueule. Il annonce le retour aux sources, ouvre la période bretonne. Et de quelle manière ! Il faut lire et relire Barde Imaginé, cette histoire de souffle, de peine, de mauvais temps et d'éclaircies. Cette promesse de soleils rouges qui glissent dans l'Iroise les soirs d'été, de chemins tièdes qui rêvent du monde, de rafales qui hurlent dans les cheminées et de bruines qui nous iront toujours si bien au teint et à l'âme. Ne pas reculer. Ne reculer jamais... En route.

05/2010

ActuaLitté

Littérature française

La Fête de nuit

Un barde : Arzel ; Une femme énigmatique et redoutable : Mona ; Une mère humiliée : Maria ; Et des amis de grande bohème : Glen, Kerouac... Tels sont les personnages de La Fête de nuit. Mais il ressort très site que le véritable héros de ce livre n'est autre que ce pays qui convoque Arzel, malgré sa maladie et ses effroyables faiblesses, à la colère, à l'abnégation, au sacrifice et, finalement, à la mort. Et, ainsi, comme l'écrit Bernard Berrou dans sa préface " La Fête de nuit plonge le lecteur dans une poétique totale, intempestive, libérée de toutes les contraintes qui gouvernent l'humanité frileuse, apathique et ordonnée. Xavier Grall fustige l'argent, les systèmes, les prof, les militaires, les prêtres, les flics, toutes sortes d'oppressions et d'impérialismes... Il rêve d'un " socialisme lyrique " qui présiderait les hommes. dans un projet oecuménique mondial où " la patrie serait ouverte à tout philosophe, qu'il soit d'Orient ou d'Occident ". " Par un langage dune puissance lyrique rarement égalée, Xavier Grall élève ici la Bretagne au rang d'un royaume prodigieux, tout en abolissant la distance entre le régionalisme et l'universel. "

10/2010

ActuaLitté

Littérature française

L'inconnu me dévore

"Je fus souvent dans ma famille un sujet d'étonnement. Ca continue. Quand, cet été, ma mère m'interrogeait sur mes projets de livres, je lui fis l'aveu que j'aimerais écrire un ouvrage mystique qui pourrait s'appeler "Lettre à mes filles sur l'amour de Dieu". La surprise passée, il y eut dans ses yeux une larme de joie. Et ma hantise me poursuit. Le temps est venu de transmettre à mes filles un héritage secret. J'aimerais ouvrir mes portes. Raviver les lampes. Indiquer les points fixes sur l'obscurité de la mer. J'ai pris chez moi un vieux paroissien. J'y ai trouvé les prières que nous recitions naguère chaque soir, agenouillés autour de la table. Il en est d'admirables. Il m'a suffi de lire les premiers mots. Tout le reste est revenu sur mes lèvres. Toute cette tendresse dorerait dans mon souvenir. À présent, il va falloir me mettre au travail, tisonner ce feu intérieur, avec un mélange de détresse et de joie. Je dirai tout. Je vais ouvrir le bief. Mes filles, pas trop de bruit. J'ai besoin de silence car l'inconnu me dévore" - Xavier Grall.

11/2011

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté