Recherche

Vie, mort, résurrection

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

2021, commémoration des 700 ans de la mort de Dante Alighieri

Né le 21 mai 1265, Dante Alighieri, mythique poète italien, écrivain, mais également homme politique ayant vécu à Florence, est mort le 14 septembre 1321, laissant derrière lui La Divine Comédie. Considéré comme le père de la langue italienne, il compose avec Boccace et Pétrarque cette trinité littéraire par laquelle le toscan s’imposa dans le pays. En cette année 2021, le 700e anniversaire de sa mort est commémoré, partout dans le monde.

ActuaLitté

Dossier

Essai littéraire : interroger le monde, en écrivain et écrivant

Il n’y a – fort heureusement – pas que la littérature dans la vie : on trouve des essais aussi. Des ouvrages qui pensent la société, s'appuyant sur les théories de la sociologie, de la philosophie, sur l'Histoire, l'ethnologie ou encore la psychanalyse, ils explorent un sujet avec une approche bien spécifique. Que serait Don Quichotte sans Lydie Salvayre pour redonner une énième vie à l'Hidalgo ?

ActuaLitté

Dossier

Le prix unique des frais de port du livre, une saga législative

40 ans après la loi sur le prix unique du livre, un nouveau texte législatif entend restaurer une certaine forme d'équilibre pour la vente du livre, mais cette fois sur internet. Le développement de différentes plateformes, Amazon en tête, aura en effet popularisé la gratuité — ou presque — des frais de port, au détriment des libraires indépendants. La facturation de frais de port minimaux suffira-t-elle à restaurer l'équilibre ?

ActuaLitté

Dossier

Midam et Kid Paddle : l'appel du blork plus fort que tout

Savez-vous capturer un Blork ? Utiliser au mieux un copy 2000 ? Ce que devient l'argent une fois glissé dans le fente d'un bouffe-fric ? Kid Paddle est là pour répondre à toutes ces importantes questions existentielles, à une époque où jeux vidéo, ordinateurs et autres CD-ROM dirigent les loisirs des enfants... et des adultes.

ActuaLitté

Dossier

Atlas historique mondial : l'histoire de l'humanité vue du 21e sièce

Depuis 40 ans, aucun projet d'atlas historique généraliste n'avait été réalisé. Les Arènes et la revue L'Histoire relèvent ce défi en donnant naissance au premier grand atlas historique mondial, sous la direction de Grantaloup et Patrick Boucheron. A partir de ses 500 cartes inédites, l'l’Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie (APHG) et l'éditeur réaliseront conjointement une série de vidéos autour de thématiques spécifiques. 

ActuaLitté

Dossier

“Être soi-même ne devrait jamais poser problème”

Liberté d’expression, discrimination positive, morale : Vitaly Malkin décortique les grands enjeux de notre temps. Né en URSS, il a vécu mille vies : ingénieur, physicien, banquier, homme politique, philanthrope. Ici, il livre son regard lucide sur le monde et, indéniablement, vise juste !  

Extraits

ActuaLitté

Religion

Vie, mort, résurrection

Quel est le sens de la vie ? Pourquoi la mort ? Quel est le destin de l'homme, cet être en devenir de Dieu ? Par sa vie, sa mort et sa résurrection, Jésus répond à cet incessant questionnement en nous révélant l'insondable amour de Dieu : la Passion du Christ est une passion pour l'homme. Il lui faut sauver l'humanité, car l'homme est le sanctuaire de Dieu. Nous participons à ce plan de salut quand nous sauvons Dieu de nous-mêmes, de nos projections, car Dieu, que nous sommes tellement prompts à imaginer à l'instar des puissances humaines, sera éternellement crucifié tant qu'il y aura un seul être qui dira "non" . Voilà un avant-goût du message que livrait Maurice Zundel à l'occasion d'une série de conférences sur la Passion du Christ Pénétré de l'Esprit Saint, ce prédicateur était en avance sur son époque, et sa spiritualité, des plus actuelles, laisse entrevoir la vérité du chemin de notre salut qui passe par le Lavement des pieds pour vivre l'Eucharistie dans sa plénitude.

09/2002

ActuaLitté

Poésie

Vie, mort, morts symboliques

Ancien déporté d'Auschwitz, Isaac, philosophe de métier, s'installe dans un petit village ignorant qu'il est composé d'ex-résistants et collaborateurs dans la Deuxième Guerre mondiale. Trahi par le numéro gravé dans son bras, il est, à son insu, à l'origine du retour des "vieux démons" entre les habitants... A la demande du professeur de l'école et du maire, il accepte de témoigner de son vécu dans le camp de la mort et de répondre aux questions des élèves et des adultes. Malgré les hostilités qu'il suscite autour de lui, il devient, grâce à son expérience et son savoir, le personnage central des lieux. Dès son arrivée, en parlant de la vie, de la mort et des morts symboliques, il ne cesse de répandre l'esprit de tolérance et de fraternité. Pour lui, les "morts symboliques" représentent la pierre angulaire du développement de l'humain. Sans elles, ce dernier resterait fixé à "l'animalité" .

05/2022

ActuaLitté

Religion

La résurrection des morts

La résurrection des morts..." Je crois en la résurrection des morts..." Que signifie aujourd'hui cet article de foi que les chrétiens confessent depuis 2000 ans ? Ne vaut-il pas mieux croire en la réincarnation ? Sur quels fondements crédibles repose le pari de la résurrection ? Théologienne, Isabelle Chareire a choisi de partir des questions et croyances actuelles sur la mort pour présenter l'originalité de la proposition chrétienne. La foi en la résurrection des morts ne permet d'échapper ni à la réalité de la mort, ni à la détresse qu'elle suscite. La foi propose de miser, à la suite du Christ, sur la confiance offerte à chacun par Dieu. Cet ouvrage très en prise avec les interrogations contemporaines, présente la résurrection comme une expérience à vivre dès à présent, un dépassement qui préfigure la vie en Dieu par-delà la mort.

01/1999

ActuaLitté

Poches Littérature internation

La Vie, la mort et la résurrection de Socrate-Marie Gripotard

Dans seize mille années d'ici, un écrivain de la race des Surhommes écrira le roman des origines de son espèce. Etant donné que le premier Surhomme est né en France, en 1919, cet écrivain puisera sa documentation dans le cerveau d'un de nos auteurs contemporains, M Pierre Gripari, pour ne pas le nommer. Malheureusement, M Pierre Gripari lui communiquera, non seulement son savoir, non seulement ses idées, mais aussi ses passions, ses désirs, ses phobies et ses rêves. Le résultat, c'est un roman devenu fou, c'est une chronique délirante, où l'on trouvera la Grande Régression russe d'Octobre, un Juif nommé Hitler, le procès de Khroutchtchov, l'enlèvement de la belle Caroline, des histoires de vampires, et surtout la pitié, la grand'pitié de l'Europe au XXe siècle de notre ère.

10/1984

ActuaLitté

Religion

Mort au cléricalisme ou résurrection du sacrifice humain

Par cet ouvrage, publié initialement en 1877, Mgr Gaume traverse les siècles et les peuples, pour nous faire entendre ce cri de guerre, ce cri sanguinaire " mort au cléricalisme " - terme qui signifie d'ailleurs catholicisme, mais employé pour le salir et le mépriser -, et qui retentit aux quatre vents. L'adoration du Veau d'Or, commença lorsque Satan, en singe de Dieu, voulut ses propres sacrifices. Haine du Christ, Adoration du Démon. Cette révolte contre Dieu, cette haine formelle du Verbe, cette malignité spirituelle réintroduite, véritable actualisation du péché originel, loin d'être éteinte avec les 3000 hommes d'Exode XXXII, 28, a entrainé les nations dans la barbarie, favorisant directement les sacrifices humains par immolation, égorgement, carnage, et même anthropophagie, etc., en l'honneur de divinités fausses et d'idoles malfaisantes et pernicieuses. L'histoire démontre que le sacrifice humain est une affaire de culte. Il a toujours existé et il est partout. Le seul sacrifice qui peut abolir le sacrifice des victimes humaines c'est le sacrifice (indirect) d'une victime divine. Dieu lui-même s'est sacrifié pour mettre fin à ces cruautés. Et parmi les peuples où le catholicisme a été enseigné, les sacrifices humains ont cessé. " Le catholicisme c'est la grande charte de l'humanité, nous dit Mgr Gaume ; c'est l'unique raison du pouvoir et du devoir ; c'est la religion descendue du ciel, la reine de la vérité, la mère de la vertu, la sauvegarde de tous les droits, la bienfaitrice de l'univers ". Cette réédition, devenue aujourd'hui nécessaire, permettra à chacun de méditer quant à l'actualité de notre monde. Et qu'y verra-t-il ? Un retour au paganisme, des chrétiens traqués, des églises brûlées, des prêtres attaqués et tués, etc. Car un retour au sacrifice humain n'est pas une éventualité, il est déjà une réalité. Un sacrifice aujourd'hui sans statue, sans idole, sans temple mais simplement en pensées par ces sacrificateurs du XXIème siècle. Sans une réforme radicalement chrétienne de l'éducation sur la jeunesse prônée par Mgr Gaume, et comme il le pressentait déjà au XIXème siècle, le passé est-il la prophétie de l'avenir ? Si le sacrifice divin venait à disparaître, alors le sacrifice humain recommencerait-il ? Sylvain Durain, dans sa préface, retrace les études traditionnelles sur la question du sacrifice et montre - par le lignage allant de Mgr Gaume à René Girard, en passant par Joseph de Maistre – que la modernité est bien le temps du retour du sacrifice sanglant. La religion du Progrès ramène l'humanité aux temps archaïques.

09/2021

ActuaLitté

Religion

Dieu en France. Mort et résurrection du catholicisme

Pourquoi la France, hier " fille aînée " de l'Église, ne compte-t-elle plus de grands intellectuels catholiques ? Pourquoi l'Église, qui a formé des générations de militants pour la politique ou le syndicalisme, a-t-elle perdu ses grands mouvements de jeunes et d'adultes qui voulaient, à la fois, changer la France et rechristianiser le pays ? Pourquoi la France n'ordonne plus qu'une centaine de prêtres par an, au lieu de mille avant les années soixante ? Henri Tincq retrace l'histoire des quarante dernières années du catholicisme français : crise des intellectuels, crise des militants, crise du clergé, crise des fidèles, crise du dogme et de la norme, les crises du catholicisme sont les symptômes d'une société française également malade. Les religions peinent à y trouver leur place. Les " absolus " religieux irritent. On ne retient du discours de l'Église que les interdits sur la contraception, le préservatif, l'avortement... L'Église connaît une traversée du désert qui risque de durer longtemps. Comment retrouver une crédibilité intellectuelle, renouer le dialogue avec le monde politique, artistique, médiatique, scientifique ? Comment être davantage présente au monde, audible et pertinente ? L'Église n'a d'avenir que si elle redevient une force de proposition, d'accueil et de tolérance dans notre monde actuel de violences et de conflits.

05/2003

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté