Recherche

Véronique Grisseaux, Catel

Extraits

ActuaLitté

BD tout public

Lucie s'en soucie

Lucie vient d’avoir trente ans, et pour elle, c’est l’heure du bilan : entre fonder une famille, assouvir ses passions, réussir sa vie professionnelle, sortir avec ses copines, que choisir, et doit-elle choisir ? Catel et Grisseaux décrivent avec pertinence et humour les incertitudes d’une jeune femme d’aujourd’hui.

02/2014

ActuaLitté

Littérature française

Véronique revient

Morte dans son sommeil, Véronique revient vers les lieux où elle a vécu et qu'elle a aimés, pour une vie tout aussi riche, complexe, foisonnante que sa " vie d'avant ". Passé ancien - son enfance à Marseille, Alger en guerre, l'Italie des sixties, son mariage - et passé récent - la mort de son mari, l'éditeur Matthieu Varèse, sa liaison brève et douloureuse avec Basile Brentano, sa rencontre avec Joséphine, l'étrange médium - se mêlent à l'évocation de sa nouvelle existence. Dans sa maison de Vendeuvre, elle retrouve en effet Matthieu, que la mort n'a guère changé, toujours aussi imprévisible, fuyant, instable, ainsi que sa fille Cécile, jadis muette et malade, transformée, elle, par la mort en très belle jeune fille vivant ses premières amours. Morts et vivants se croisent ainsi dans un monde " d'après " aussi mobile et indéchiffrable que le premier. Véronique osera enfin poser à un jésuite marginal, le mystérieux Emmanuel, croisé dans son existence antérieure, les questions, toujours les mêmes, qui la hantent, qui le hantent lui aussi : Dieu est-il encore loin de cette vie nouvelle ? Ne sont-ils pas en train de rêver ? where is the dream ?, comme si la mort, à l'image de la vie, était faite de la même étoffe que nos rêves.

02/2003

ActuaLitté

Littérature française

Sans Véronique

"Plusieurs secondes ont passé, durant lesquelles Bernard s'est efforcé d'ordonner les mots qu'il venait d'entendre, et qui s'enchevêtraient dans son esprit : Sousse, la Tunisie, un attentat, ce matin, Véronique - tout cela n'avait aucun sens, Monsieur, vous m'entendez ? a articulé la voix, tandis que, de l'autre côté, Bernard se mettait à trembler, écrasant sa main gauche sur la tablette du téléphone, ici les chiens, qui avaient perçu son état, se sont approchés, avant qu'une phrase enfin s'échappe de sa bouche : Qu'est-ce qui est arrivé à ma femme ?".

01/2017

ActuaLitté

Photographie

Horizon Véronique Caye

Livre d'artiste publié à l'occasion de l'exposition éponyme à la galerie Analix Forever de Genève. Autour d'une captation d'horizons de la côte atlantique (120 jours, 120 horizons) se tisse un portrait de l'artiste, avec trois contributions de Barbara Polla et Paul Ardenne : un entretien, un texte fictionnel et un texte critique.

06/2021

ActuaLitté

Théâtre

Mohamed et Véronique

Un jeune beur aux abois tente de se réfugier chez une femme d'origine occidentale, d'âge moyen. Après un face-à-face tragicomique, qui aurait pu mal tourner, elle le laisse entrer chez elle quand elle découvre qu'il est gravement blessé. Finalement elle se laissera séduire par la sensibilité particulière de son visiteur. Cette pièce nous raconte, comment un jeune homme tente d'échapper aux déterminations sociales de ses origines et de son appartenance ethnique par une mise en scène inventive où il est souvent difficile de faire la part du réel et celle de l'imaginaire.

05/2014

ActuaLitté

Policiers

Cartel

On l'appelle El Turco depuis qu'il a tenté d'établir une filière avec les trafiquants d'Istanbul, six ans plus tôt. Pour des raisons inconnues, le projet n'a pas vu le jour, mais le nom est resté. Même si le sobriquet ne l'incommode pas, on s'adresse à lui avec son vrai prénom : don Alfonso... Autour du célèbre narco-trafiquant mexicain, une faune hétéroclite s'active à faire régner sa loi, celle du cartel, guère difficile à retenir : "Tu travailles pour moi ou tu es mort ! " Or, à Ciudad Juárez, tous ne sont pas d'accord avec cette règle et, depuis, la ville est devenue l'une des plus violentes de la planète. Entouré de ses tueurs sanguinaires, tel Alejandro le taciturne, de ses hommes de confiance, tel le vieux don Juan, El Turco se sait en sécurité. Ce qui ne l'empêche pas de craindre pour sa famille — son talon d'Achille —, car pour don Alfonso, il n'y a rien de plus précieux que les enfants, dont ses trois filles, Paulina, Soledad et Maritere. Cartel : une plongée apocalyptique dans l'univers déjanté des narco-trafiquants, à la recherche de ces pathétiques parcelles d'amour et d'humanité qui résistent à la folie des hommes.

11/2018

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté