Recherche

Une histoire sociale et culturelle du politique en Algérie et au Maghreb. Etudes offertes à Omar Carlier

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Livres, actualités : tout sur Albert Camus

Né en 1913 en Algérie, Albert Camus fait ses études à Alger, où il profite de ma bienveillance d'un de ses instituteurs, Louis Germain, pour lequel il conservera une reconnaissance intacte. Fréquentant un temps le Parti communiste algérien, il s'en éloigne rapidement et, en 1940, il quitte l'Algérie pour s'installer à Paris avec Francine Faure. Deux ans plus tard parait L'Étranger, premier roman et immense succès d'Albert Camus.

ActuaLitté

Dossier

Le métier d'éditeur : mythes et légendes au pays des histoires

Comment l’industrie qui vend des romans, des albums, des récits fantastiques, terrifiants, pourrait échapper à faire elle-même l’objet d’histoires ? Pas la Grande Histoire Littéraire, que l’on invoque avec des majuscules, non. Celle des rumeurs, du qu’en-dira-t-on, entre bruits de couloirs et légendes urbaines.

ActuaLitté

Dossier

Portraits de traductrices et traducteurs du passé

« Traduire, c’est trahir », selon l’adage italien, mais sans eux, pas de livres venus d’ailleurs dans les mains des lecteurs. Traductrices et traducteurs, penchés sur des textes antiques ou des publications plus récentes, ont enrichi les bibliothèques de leurs apports. Coauteurs de ces œuvres, souvent oubliés, voici un dossier qui rend hommage à un métier essentiel.

ActuaLitté

Dossier

Alfonic : une méthode pour apprendre à lire et écrire aux plus jeunes

Originellement pensée comme une méthode simplifiant la découverte de la langue, par le linguiste André Martinet, Alfonic était appelée « graphie phonologique Martinet ». Devenu la contraction de « alphabet phonétique », ce système d’apprentissage concerne les jeunes enfants. 

ActuaLitté

Dossier

Le livre numérique fête ses 50 ans : un anniversaire, tout en histoire

Certains membres du Projet Gutenberg, célèbre plateforme dédiée à la préservation d'ouvrages du domaine public, ont décidé de sortir les bougies. L'ebook célèbre ses 50 années – né en 1971 ! – qu'il n'a effectivement pas l'air d'avoir. Si le grand public l'a découvert avec les premières liseuses, ActuaLitté, en partenariat avec ces passionnés, retrace une histoire de l'ebook. Un dossier exceptionnel.

ActuaLitté

Dossier

De Michel Glardon à Jean Richard : histoire des Éditions d'en bas

En raison de la crise sanitaire du Covid-19 et à la suite de la fermeture des librairies, sans oublier l’annulation des salons du livre, les Éditions d’en bas ont choisi la riposte. La maison, qui célèbre ses 45 ans, a souhaité partager son histoire, à travers des podcasts et des vidéos de leurs auteurs. Mais également faire découvrir des livres plus anciens à travers toutes ces années de publications.

Extraits

ActuaLitté

Histoire internationale

Une histoire sociale et culturelle du politique en Algérie et au Maghreb. Etudes offertes à Omar Carlier

Le nationalisme algérien, les cafés maures, les hammams, la gestuelle des leaders politiques, la naissance d'une jeunesse militante, les historiens contemporains du Maghreb ... Si divers soient-ils, ces thèmes ne sont que quelques-uns des terrains ouverts et sillonnés en profondeur par Omar Carlier lors de sa riche carrière universitaire en Algérie, au Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle d'Oran puis à l'université Paris 1-Panthéon Sorbonne et à l'université Paris Diderot. Plus qu'une série d'hommages, cet ouvrage – conçu en étroite concertation avec Omar Carlier – réunit les travaux récents d'historiens de l'Algérie et du Maghreb des deux rives de la Méditerranée, profondément influencés par les questionnements novateurs qu'il a façonnés.

08/2018

ActuaLitté

Histoire internationale

Histoire de l'Algérie et du Maghreb. Etudes et documents (1939-1977)

Marcel Emerit (1889-1985) est à l'histoire sociale de l'Algérie coloniale ce que Charles-Robert Ageron a été à l'histoire politique et institutionnelle de l'Algérie. Et cela tant par l'ampleur de l'oeuvre, son acuité interprétative, que par son audace pour soulever des questions et exhumer des archives négligées par ses pairs : du mouvement des opinions publiques, aux cercles fermés des groupes de pression, en passant par les associations locales et les sociétés secrètes. Pourquoi donc l'oeuvre de Marcel Emerit a-t-elle été si peu lue de son vivant ? C'est que son histoire sociale n'avait rien à voir avec celle mise à la mode par l'Ecole des Annales et moins encore avec celle alors pratiquée par les historiens marxistes. Ce que nous propose Marcel Emerit c'est une histoire sociale des idées, des rêves, des utopies et des fantasmes qui ont informé et accompagné les pratiques des différents acteurs de l'histoire coloniale. On ne trouvera donc pas dans cet ouvrage, des statistiques et des graphiques, moins encore des considérations théoriques, mais une évaluation précise et circonstanciée des effets des idées sur le réel - tant au plan des luttes sociales et politiques que sur le plan diplomatique, économique ou imaginaire. A rebours de la perspective courante qui n'envisage les représentations des acteurs qu'en termes d'idéologie - c'est-à-dire de représentations destinées à justifier des pratiques honteuses d'elles-mêmes - cet ouvrage réunissant les principaux articles de Marcel Emerit permet mieux qu'aucun autre de prendre la mesure de la ferveur, de la sincérité et de l'hétérogénéité des idées, des croyances, des rêves et des fantasmes à travers lesquels une multiplicité d'acteurs ont fait l'histoire coloniale de l'Algérie.

12/2015

ActuaLitté

Beaux arts

Restitutions . Une histoire culturelle et politique

Prise de guerre, pillage, spoliation, saisie, confiscation⦠nombreux sont les mots pour désigner le déplacement des Åuvres d'art dont l'histoire est émaillée depuis l'Antiquité jusqu'à l'actuel trafic illicite des biens culturels, en passant par les guerres et la colonisation des territoires. Cet ouvrage aborde, pour la première fois, frontalement et analytiquement les restitutions. Après une mise au point linguistique, historique et juridique de la restitution, un nécessaire état des lieux contemporains permet de décrire et analyser les nouvelles formes de revendications et leurs enjeux. Enfin, un épilogue interroge la portée d'une nouvelle conception politique des retours et la nécessité d'une nouvelle culture des restitutions pour comprendre ce que le patrimoine et l'histoire ont à gagner et à perdre. Docteur en droit et historien de l'art, Pierre Noual enseigne dans diverses universités et collabore régulièrement avec plusieurs revues culturelles et juridiques.

10/2021

ActuaLitté

Sociologie

Pratiques du travail social en France et au Maghreb

Cet ouvrage traite des pratiques professionnelles du travail social en France et au Maghreb, de la Tunisie à l'Algérie et au Maroc. Les textes de chercheurs, enseignants et praticiens proposent trois approches. - L'acteur. Des travailleurs sociaux, psychologues et opérateurs de terrains évoquent leurs outils et leurs stratégies au quotidien pour faire face aux situations de délinquance, d'accompagnement des jeunes ou des femmes en situations marginalisées, de crise migratoire ou de travail des enfants. - La formation. Les témoignages démontrent que le travailleur social se caractérise par ses compétences d'adaptation. Un tour d'horizon des dispositifs institutionnels éclairera le lecteur sur les différences sociétales : l'émiettement des formations à la française, l'inadéquation marocaine entre qualifications et besoins, la dévalorisation publique du travail social en Algérie, les avancées de l'université tunisienne sur les référentiels de compétences. - Les perspectives de l'action sociale. Les auteurs discutent les forces et faiblesses des outils périphériques au travail social : le micro-crédit et la lutte contre la pauvreté, l'économie sociale et solidaire entre insertion et création d'emploi, la dimension ethnique du recrutement des travailleurs sociaux, les figures de la dévotion sociale autour de la bonne et du Chaouch. L'originalité de l'ouvrage réside in fine dans sa double réflexion sur les pratiques et compétences des métiers du social, et sur l'approche comparative franco et intra maghrébine.

08/2017

ActuaLitté

Sociologie

Industries culturelles et entrepreneuriat au Maghreb

Les industries de la culture au Maghreb constituent jusqu'à présent un terrain d'étude peu défriché, sans doute parce qu'elles sont encore trop peu développées et contraintes par le contrôle sourcilleux des Etats, malgré des tendances récentes à une timide libéralisation économique. La place et le rôle de l'initiative privée en ce domaine restent par conséquent largement à interroger dans leur interaction avec les politiques étatiques. Les contributions que propose cet ouvrage, rédigées par des spécialistes des deux rives de la Méditerranée, ne prétendent pas donner des réponses exhaustives et définitives. Elles entendent plutôt proposer des éclairages sur les principaux secteurs des industries culturelles (audiovisuel, cinéma, presse, édition de livres et édition phonographique) en Algérie, en Tunisie et au Maroc, dans une dimension programmatique. C'est dire qu'elles en appellent à bien d'autres travaux, avec l'ambition, sinon d'ouvrir le débat, du moins de l'élargir en une recherche fructueuse qui rassemble des spécialistes des différentes disciplines concernées : sciences de la communication, histoire, sociologie ou encore économie. Cc premier travail de recherche est issu d'un colloque qui s'est tenu à l'Institut des hautes études commerciales (IHEC) de Carthage et qui a été organisé par le Labex "Industries culturelles et création artistique" (Labex ICCA, université Sorbonne Paris Cité), le Laboratoire des sciences de la communication (Labsic) de l'université Paris 13 et l'institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC) de Tunis, en partenariat avec l'IHEC et les Instituts français de Tunisie, d'Algérie et du Maroc.

02/2016

ActuaLitté

Sociologie

L'Etat face aux débordements du social au Maghreb. Formation, travail et protection sociale

Au Maghreb, sous l'empire de la renégociation de la dette publique et des injonctions des organismes internationaux, " l'Etat développeur " des lendemains de l'indépendance, tout à la fois moderniste, patrimonial et autoritaire, avait dû se faire " modeste " et en appeler au développement du secteur privé ainsi qu'à une implication renforcée de la " société civile ". Le succès n'a pas été au rendez-vous de ce tournant pris dans les années 1980. Bien plus, des inégalités sociales renforcées, des taux de chômage plus élevés, un système éducatif dévalorisé, une offre publique de soins dégradée ainsi que de nouvelles formes de pauvreté se sont conjugués pour mettre à mal un lien social déjà fragile. Parmi bien d'autres, des mouvements sociaux comme ceux des diplômés chômeurs ou les protestations récurrentes contre l'envolée des prix alimentaires, témoignent d'une angoisse individuelle et collective telle qu'elle s'est muée, par delà des calendriers spécifiques, en une priorité commune aux agendas politiques des trois pays du Maghreb : " sécuriser " la société en endiguant les " débordements " du social. C'est à déchiffrer ce moment particulier des mutations de l'action publique que s'attache ce livre. Ciblé sur trois activités principales - la formation, l'accès à l'emploi et la protection sociale -, l'ouvrage montre que la réforme de ces politiques se définit dans des configurations spécifiques, à la fois nationales et locales. Résolument comparatiste, la démarche s'intéresse d'abord aux trajectoires des " Etats sociaux maghrébins ", mises à l'épreuve des réformes actuelles et de mouvements protestataires. Puis, la réflexion se concentre sur les réajustements des politiques de formation et d'emploi. S'affichent les profonds déphasages entre les ambitions avancées aux débuts des années 2000 et les conditions sociales qui président, localement ou sectoriellement, à la construction des compétences professionnelles. Enfin s'échafaude une interrogation sur les devenirs des politiques sociales au Maghreb.

04/2010

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté