Recherche

Une fille trouvée (sur les carnets de l'Académicien encore)

Rédacteurs

Dossiers

ActuaLitté

Dossier

Prix des lecteurs de la ville de Lausanne 2022 : une récompense mondiale

Du 15 janvier au 15 mars 2022, les cinq romans en lice pour le Prix des lecteurs de la Ville de Lausanne 2022 vous sont offerts en lecture libre. Découvrez, lisez, votez !
 

ActuaLitté

Dossier

Une loi pour entériner les missions des bibliothèques

Déposée auprès de la présidence du Sénat en février dernier, la proposition de loi de la sénatrice d'Ille-et-Vilaine Sylvie Robert relative aux bibliothèques et à la lecture publique a pour ambition d'inscrire les missions des bibliothèques dans la loi.

ActuaLitté

Dossier

Le prix unique des frais de port du livre, une saga législative

40 ans après la loi sur le prix unique du livre, un nouveau texte législatif entend restaurer une certaine forme d'équilibre pour la vente du livre, mais cette fois sur internet. Le développement de différentes plateformes, Amazon en tête, aura en effet popularisé la gratuité — ou presque — des frais de port, au détriment des libraires indépendants. La facturation de frais de port minimaux suffira-t-elle à restaurer l'équilibre ?

ActuaLitté

Dossier

Le Syndicat national de l'édition (SNE)

Créé en 1874, le syndicat rassemblant les éditeurs de livres français devient le Syndicat national de l'édition à la sortie de la Seconde Guerre mondiale, en 1947, et réunit rapidement plusieurs centaines de maisons d'édition. La structure permet d'organiser l'action collective, notamment auprès des pouvoirs publics, mais aussi de mettre en œuvre des campagnes de promotion du livre et de la lecture au niveau national.

ActuaLitté

Dossier

Essai littéraire : interroger le monde, en écrivain et écrivant

Il n’y a – fort heureusement – pas que la littérature dans la vie : on trouve des essais aussi. Des ouvrages qui pensent la société, s'appuyant sur les théories de la sociologie, de la philosophie, sur l'Histoire, l'ethnologie ou encore la psychanalyse, ils explorent un sujet avec une approche bien spécifique. Que serait Don Quichotte sans Lydie Salvayre pour redonner une énième vie à l'Hidalgo ?

ActuaLitté

Dossier

Littératures européennes de Cognac 2019 : Lille, Bruxelles et Amsterdam

Littératures européennes de Cognac 2019 : Lille, Bruxelles et Amsterdam

Extraits

ActuaLitté

Littérature française

Une fille trouvée (sur les carnets de l'Académicien encore)

Le «je» de ces carnets intimes n'est pas André Wurmser. Il est riche, au contraire, ce qui n'est pas rien, et même académicien. Sceptique, il ne se soucie guère de politique, mais c'est, bien entendu, au Figaro qu'il donne, mensuellement, une chronique. L'académicien a deux filles, mariées à un ambassadeur et à un financier et si dénuées d'intérêt qu'elles ont déçu ce cynique. Il lui en pousse une troisième, illégitime et fatalement clandestine, une petite employée de banque de rien du tout, domiciliée à Soissons, qui, âgée de vingt ans et mariée à un représentant de commerce, lui échoit, par la révélation posthume et apparemment irréfutable de sa première maîtresse. D'où ce roman d'amour paternel. Mais justement : qu'est-ce que l'académicien va faire de cette enfant trouvée ? Sa vraie fille ? Un tel fossé, ça se comble ?

09/1977

ActuaLitté

Critique littéraire

Les académiciens de mon temps

De Jules Barbey d'Aurevilly à Alphonse Daudet, de nombreux textes consacrés à l'Académie française ont trouvé leur inspiration dans le ressentiment de leur auteur à l'égard de l'institution. Mais ces écrits dus à des plumes brillantes et acérées n'épuisent pas, loin de là, l'inventaire de la littérature "académicienne", à commencer par celle que les pensionnaires de la Coupole ont consacrée à leur propre maison. Elu le 26 février 1880, Maxime Du Camp offre avec Les Académiciens de mon temps, rédigé entre 1882 et 1893, une galerie de portraits qui tourne à la biographie collective, découpant une tranche de vie académique et permettant de saisir, de l'intérieur, les dynamiques et les logiques qui commandent l'existence d'une institution essentiellement tendue vers sa propre reproduction. Maxime Du Camp (1822-1894), "homme de lettres" et polygraphe, mêle dans ces Académiciens de mon temps ses talents d'historien et ses dons d'observateur de la vie littéraire française, prolongeant ainsi ses Souvenirs littéraires de 1883. Baudelaire, Gautier ou Flaubert n'en sont évidemment pas : les héros du jour se nomment ici Barbier, de Laprade ou, pour les plus jeunes, Vogüé, Brunetière et Loti. Issu du fonds Du Camp de la Bibliothèque de l'Institut, ce texte inédit est une importante contribution à l'histoire littéraire de la France du XIXe siècle.

08/2021

ActuaLitté

Musique, danse

De l'encre sur les doigts

Je suis une fragile équation; né de l'improbable rencontre d'un Prince Mathématique et d'une Orpheline tibétaine, aux confins de l'Indochine coloniale de 1942. Exilé à l'âge de 7 ans avec ma mère en terre de France, j'y découvre Marseille, pour une enfance solitaire et une turbulente adolescence marquées par l'absence de mon père, et la révélation, par Jacques Brel sur une scène minable de Casino de province, de ma vocation musicale. Tout auréolé de mon baccalauréat, rythmé par ma guitare, j'arrive à Paris pour rencontrer H.E.C., mais c'est Henri Mahé que je rencontre: un artiste peintre, dit "Biton la barbouille", ami de Céline, grâce à qui je me retrouve avec le contrat pour enregistrer mon premier disque...! Au-delà de la carrière musicale que l'on connaît, ce livre est l'histoire riche et tourmentée de ma vie; avec ses sommets et ses abysses, ses rencontres, ses amours, et les différents aspects de ma création. De la musique, aux "fractures", cette encre qui, depuis toujours, tache mes doigts, est celle de la vie en train de s'écrire, telle que j'essaie de la transmettre par mes traces et mes signes. On y trouve des S.O.S., des éclats de rire, des drames et des joies, une grave maladie à combattre et à vaincre: presque la vie de chacun et de tout le monde, à ce détail près que c'est la mienne... Je vous la livre ici, avec toute ma tendresse.

05/2012

ActuaLitté

Policiers

Trouver la faille

Dan est ingénieur en informatique dans le Massachusetts. Malheureusement, la start-up qui l'employait a mis la clé sous la porte et il n'a toujours pas retrouvé de travail. Il est aux abois et, dans un monde qui considère le salarié comme un ennemi, il ne voit qu'une solution pour s'en sortir : prendre l'argent là il se trouve, dans les banques. Dan connaît le système de sécurité d'une agence pour laquelle il a effectué une mission. Il sait que ce système informatique comporte d'énormes failles dans lesquelles il est possible de s'engouffrer. Il convainc trois collègues, eux aussi chômeurs, de monter un cambriolage avec lui. Mais réussir un casse est une chose, y survivre en est une autre...

10/2013

ActuaLitté

Littérature étrangère

Encore une nuit de merde dans cette ville pourrie

" J'ai travaillé auprès des sans-abri de 1984 à 1990. En 1987, mon père s'est trouvé à la rue, est resté sans-abri près de cinq ans. " Nick Flynn n'avait pas connu son père. Ce dernier, écrivain sans œuvre un brin mythomane, menait une vie de bohème et de petits trafics, tandis que son fils, lui-même apprenti poète, traversait une jeunesse instable et ponctuée de drames. Jusqu'à leur rencontre dans un asile pour SDF de Boston. Les souvenirs affluent alors, en désordre, à l'image d'un roman familial chaotique. Pour autant, ce livre ne se réduit ni à un document social sur la misère urbaine, ni à un simple récit autobiographique. S'il rend dignité et parole à toute une humanité souffrante, il s'agit avant tout d'une méditation de poète sur la filiation, hantée par le spectre du roi Lear et les échos de Beckett. Sans apitoiement, dans une langue fulgurante, Nick Flynn use tour à tour de toutes les formes littéraires pour cerner enfin la mythique figure paternelle, dans l'espoir de donner ordre et sens à sa propre vie. Cette entreprise héroïque, à la portée universelle, devient ainsi un acte de foi dans la grandeur de la littérature.

03/2006

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Encore une nuit de merde dans cette ville pourrie

Nick Flynn n'avait pas connu son père. Ce dernier, écrivain sans œuvre un brin mythomane. menait une vie de bohème, tandis que son fils, lui-même apprenti poète, traversait une jeunesse instable. Jusqu'à leur rencontre dans un asile pour SDF de Boston. Les souvenirs affluent alors, en désordre, à l'image d'un roman familial chaotique mais aussi d'une méditation poétique sur la filiation. Sans apitoiement, dans une langue fulgurante, Nick Flynn use tour à tour de toutes les formes littéraires pour cerner enfin la mythique figure paternelle, dans l'espoir de donner ordre et sens à sa propre vie. Cette entreprise héroïque, à la portée universelle, devient ainsi un acte de foi dans la grandeur de la littérature.

09/2007

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté