Recherche

Touche pas à ma cité

Extraits

ActuaLitté

Littérature étrangère

Le pavillon des combattantes

En pleine pandémie de grippe espagnole, l'ancien monde est en train de s'effondrer. A la maternité, des femmes luttent pour qu'un autre voie le jour. 1918. Trois jours à Dublin, ravagé par la guerre et une terrible épidémie. Trois jours aux côtés de Julia Power, infirmière dans un service réservé aux femmes enceintes touchées par la maladie. Partout, la confusion règne, et le gouvernement semble impuissant à protéger sa population. A l'aube de ses 30 ans, alors qu'à l'hôpital on manque de tout, Julia se retrouve seule pour gérer ses patientes en quarantaine. Elle ne dispose que de l'aide d'une jeune orpheline bénévole, Bridie Sweeney, et des rares mais précieux conseils du Dr Kathleen Lynn - membre du Sinn Féin recherchée par la police. Dans une salle exiguë où les âmes comme les corps sont mis à nu, toutes les trois s'acharnent dans leur défi à la mort, tandis que leurs patientes tentent de conserver les forces nécessaires pour donner la vie. Un huis clos intense et fiévreux dont Julia sortira transformée, ébranlée dans ses certitudes et ses repères.

08/2021

ActuaLitté

Romans & contes

Touche pas à ma cité

Raser la CITÉ DES ROSIERS ? Pas question ! Moi, Lili-Belle, je compte bien ruiner les plans des hommes en costume qui rôdent depuis quelques jours au pied des tours. Mais seule, cela paraît compliqué... Alors, pour être certaine d'y parvenir, j'ai décidé de m'allier aux habitants ! Même si pour cela je dois apprendre à mettre mon mauvais caractère de côté. Après tout, il y a peut- être de belles rencontres à faire aux Rosiers ? • Une collection de romans éclectiques et illustrés pour raviver l'étincelle à chaque lecture. • En unissant ses voisins, Lili-Belle veut protéger sa chère cité... L'occasion pour elle de mieux connaître ceux qui vivent près d'elle et de s'ouvrir aux autres. Et si la solidarité permettait de tout arranger ?

08/2019

ActuaLitté

Non classé

Les hauts conteurs t.4 ; treize damnés

Perdu dans un pays de glace, Roland est prisonnier de sorcières. Indomptable, il tente de percer le mystère de ses bourreaux sans perdre l'esprit, mais la folie est inlassable. Elle le dévore peu à peu, et même un Cœur de Lion ne saurait lui résister. Pourtant, les réponses aux questions qu'il s'est toujours posées sont à portée de voix... Car ses geôlières semblent tout connaître du Livre des Peurs. À Rome, Alexandrie, Bruxelles, les Haut-Conteurs cherchent Roland et Mathilde la Patiente. Tous deux se sont évaporés après leur aventure sur les terres maudites de Ravengen. La jeune Éléna, le truculent Bouche-Goulue, Salim l'Insondable et Corwyn le Flamboyant collectent des indices et progressent vers le nord de l'Europe, sur la piste des Treize damnés et des origines du Livre. Roland et ses amis sont-ils prêts à découvrir ce que nul Conteur avant eux n'avait seulement osé imaginer ? Dans la vaste cité souterraine peuplée de spectres, l'Immortel attend son heure. Voici venue l'histoire mère de toutes les histoires, voici venu le temps des révélations...

11/2011

ActuaLitté

essais et écrits divers

Eloge du paraitre

'Le paraître est du côté de la civilisation. C’est le moins qu’il puisse faire, puisque c’est lui qui l’a créée. L’homme est sorti de la barbarie le jour où il a commencé à se soucier du regard de l’autre sur lui, et de l’opinion qu’on pouvait entretenir à son sujet, en face. L’homme est sorti de la barbarie le jour où il s’est vu dans un miroir, ou dans le cours, Narcisse, d’une onde claire. L’homme est sorti de la barbarie le jour où il est sorti de l’être: il voulait voir un peu de quoi l’être avait l’air, vu de l’extérieur. Nous appellerons paraître cette légère couche de paranoïa qui a inventé la ville et même la cité, la civilité, la convention, l’art, la morale, la littérature et le geste inutile. Jeune, c’est par vanité qu’on se regarde dans les miroirs ; plus tard c’est par prudence, ensuite par politesse, et finalement par modestie. '

05/2000

ActuaLitté

essais et écrits divers

Eloge du paraitre

Le paraître est du côté de la civilisation.
C'est le moins qu'il puisse faire, puisque c'est lui qui l'a créée. L'homme est sorti de la barbarie le jour où il a commencé à se soucier du regard de l'autre sur lui, et de l'opinion qu'on pouvait entretenir à son sujet, en face. L'homme est sorti de la barbarie le jour où il s'est vu dans un miroir, ou dans le cours, Narcisse, d'une onde claire. L'homme est sorti de la barbarie le jour où il est sorti de l'être : il voulait voir un peu de quoi l'être avait l'air, vu de l'extérieur.

Nous appellerons paraître cette légère couche de paranoïa qui a inventé la ville et même la cité, la civilité, la convention, l'art, la morale, la littérature et le geste inutile.
Jeune, c'est par vanité qu'on se regarde dans les miroirs ; plus tard c'est par prudence, ensuite par politesse, et finalement par modestie.

05/2000

ActuaLitté

essais et écrits divers

Eloge du paraitre

Le paraître est du côté de la civilisation. C’est le moins qu’il puisse faire, puisque c’est lui qui l’a créée. L’homme est sorti de la barbarie le jour où il a commencé à se soucier du regard de l’autre sur lui, et de l’opinion qu’on pouvait entretenir à son sujet, en face. L’homme est sorti de la barbarie le jour où il s’est vu dans un miroir, ou dans le cours, Narcisse, d’une onde claire. L’homme est sorti de la barbarie le jour où il est sorti de l’être : il voulait voir un peu de quoi l’être avait l’air, vu de l’extérieur. Nous appellerons paraître cette légère couche de paranoïa qui a inventé la ville et même la cité, la civilité, la convention, l’art, la morale, la littérature et le geste inutile. Jeune, c’est par vanité qu’on se regarde dans les miroirs ; plus tard c’est par prudence, ensuite par politesse, et finalement par modestie.

05/2000

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté