Recherche

Thierry Haumont

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Littérature française

Thierry

"En écrivant ces deux textes et en les proposant dans un ordre de lecture aléatoire, j'ai cherché à illustrer ce qu'à mon sens le nom propre d'un autre comprend du nom commun du monde et inversement, ou encore, tenté de montrer que c'est sur un tel nom que s'épanouit en première instance et se referme en bout de course, sans pour autant qu'il le contienne cependant qu'il en esquisse chaque fois, dans son déploiement, une forme dynamique - selon laquelle il semblerait aller d'une origine à une fin -, ce que nous évoquons, consciemment ou non et à des degrés divers de clarté et de distinction, lorsque nous invoquons, en y prêtant plus ou moins d'attention, en paroles ou en pensée, le monde".

05/2006

ActuaLitté

Sciences historiques

Chaumont

Denis Lamarre propose dans ce livre une suite de portraits de la ville de Chaumont, de son site et de son viaduc, bien sûr, mais surtout des rues, de la vie sociale, civile et militaire. 230 documents anciens, accompagnés d'un texte explicatif, servent la "mémoire de la ville" du durable et du mouvant dans le chef-lieu de la Haute-Marne, au cours de la première partie du XXe siècle. Cet ouvrage, véritable fenêtre ouverte sur une histoire pas si lointaine, vous invite maintenant à plonger au coeur d'une balade rétrospective.

02/2019

ActuaLitté

Critique littéraire

Thierry Maulnier

Né en 1909, élève de l'Ecole Normale Supérieure avec Robert Brasillach, Simone Weil et Georges Pompidou, Thierry Maulnier meurt en 1988, académicien et grand éditorialiste au Figaro. Disciple de Charles Maurras, engagé à l'Action française, il traverse les années trente ivre de connaissance, à la découverte de Malraux, Aragon, Breton, et adule Dostoïevski et Sophocle. C'est en jeune nationaliste irrigué par des préoccupations sociales et économiques qu'il participe aux manifestations de 1934. Alarmé très tôt par la montée du nazisme, refusant tout embrigadement, il ne s'abîme pas comme tant d'autres dans la collaboration. Son talent de polémiste se réveille plus tard, après la Guerre, dans le combat intellectuel mené contre le communisme et Jean-Paul Sartre. Il crée alors avec François Mauriac, La Revue de la Table ronde. Critique littéraire, homme de théâtre, moraliste et journaliste, Thierry Maulnier demeure, à la manière de Raymond Aron, la parfaite illustration, dans une certaine tradition de la droite française, d'une conscience libre et brillante, celle qui sait si bien saisir les battements de coeur d'une époque. Sa silhouette déglinguée de funambule a marqué les mémoires mais sa pensée et son oeuvre (sur la poésie du XVIe, Racine et Nietzsche) est largement oubliée : peu habile à se faire valoir, enclin à la paresse des surdoués et d'une nonchalance fiévreuse, Thierry Maulnier est également un grand esprit marqué par l'obsession métaphysique à l'ironie clairvoyante, oscillant toujours entre canular et tragédie.

04/2013

ActuaLitté

Décoration

Thierry Mugler

Livre accompagnant l'exposition présentée au musée des Arts décoratifs à Paris du 2 juin 2021 au 9 janvier 2022

09/2021

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Le conservateur des ombres

Franz Grünenwald, jeune homme boiteux et passionné de livres, est nommé bibliothécaire de la petite ville allemande de Flachsenfingen. S'appliquant à faire de la bibliothèque un lieu de travail idéal, sa méticulosité s'étend à ses lecteurs, et il entreprend dès lors de consigner tout ce qu'il sait de leurs lectures. Mais un de ceux-ci, Théodor Bonhiver, échappe à ses investigations : n'empruntant aucun livre, il en consulte beaucoup sur place, ôtant ainsi au bibliothécaire la possibilité de s'immiscer dans ses lectures. Franz n'aura alors de cesse que de découvrir le sujet de l'ample travail de ce lecteur qui ne se laisse pas deviner. Nous sommes en 1932.

06/1998

ActuaLitté

Littérature française

Les forêts tempérées

Quand un certain Biblin, arrivé au soir de sa vie, se décide à apporter sa contribution au progrès de la science, il jette son dévolu sur le Collège d'anthropologie de l'université où il a jadis étudié. L'expérience qu'il veut financer consiste à installer quelques volontaires dans un territoire approprié et à les faire vivre, pendant un an, à la façon d'une tribu de l'âge de la pierre. On s'interrogera longtemps sur ses motivations. S'agit-il simplement d'ouvrir de nouveaux champs d'application à l'archéologie expérimentale ? On sait que celle-ci est à la mode : ateliers de préhistoire en France, reconstitution de la vie au néolithique en Angeleterre, écoles de survie aux Etats-Unis. Le projet suscite l'enthousiasme ou la suspicion, et la discussion s'étend à toutes les facultés : c'est qu'il concerne bien l'homme dans sa totalité. Et déjà les juristes s'attachent à justifier en droit l'existence de la future tribu, les médecins à jouer vis-à-vis d'elle le rôle de la sélection naturelle. Les botanistes dressent le catalogue des espèces végétales comestibles et donnent leurs premières leçons. Quant aux candidats eux-mêmes, tout en se soumettant à un sévère apprentissage, ils déposent sur le bureau des professeurs le cahier de leurs revendications... Enfin, l'on achemine la tribu élue vers ses terres ardennaises. Les savants se retirent ; le travail des saisons peut commencer.

04/1982

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté