Recherche

Sylvain Destephen

Dossiers

Extraits

ActuaLitté

Histoire ancienne

Le voyage impérial dans l'Antiquité tardive. Des Balkans au Proche-Orient

En 324, la fondation de Constantinople sur les rives au Bosphore modifie les voyages impériaux, désormais organisés autour de la nouvelle capitale. Point de départ ou de passage, Constantinople se transforme en lieu de pouvoir. La reconstitution des itinéraires du souverain et de son entourage permet de saisir l'évolution de l'Empire romain dans sa moitié orientale du IVe au Ve siècle, l'Etat et la cour avançant d'un même pas. Suivi de sa famille et de ses familiers, escorté par les hauts fonctionnaires et les officiers supérieurs, l'empereur se déplace sans cesse. La présence de parents et de courtisans, d'officiels et de soldats, montre que les voyages impériaux possèdent une dimension privée et publique, civile et militaire. L'ampleur de la suite et de l'escorte exige de vastes réquisitions pour fournir gîte et couvert, véhicules et attelages. Le système de cour, porté à sa perfection sous la dynastie théodosienne (379-450), circonscrit ensuite les voyages aux environs de Constantinople, devenue le cadre unique du faste impérial.

12/2016

ActuaLitté

Histoire ancienne

L'Empire romain tardif. 235-641 après J.-C.

Durant l'Antiquité tardive, qui s'étend du lie au vue siècle, l'Empire romain connait des évolutions profondes et progressives qui modifient l'organisation du monde méditerranéen antique et posent les fondements des périodes et des civilisations postérieures et limitrophes. Alors que l'autorité de l'Etat monarchique et bureaucratique devient omniprésente par le biais de la loi, de l'impôt et de l'armée, le poids des autorités locales se réduit au profit des capitales administratives et de leur système de cour, le brassage des populations aboutit à leur recomposition et à une fusion des élites, la conversion au christianisme, malgré les divisions confessionnelles, provoque une intégration et une uniformisation culturelle sans précédent des populations par l'adhésion à une même transcendance et l'élaboration d'une esthétique commune.

03/2021

ActuaLitté

BD tout public

Sylvain

Le second roman graphique de Lucie Albrecht raconte le quotidien de la jeune "youtubeuse" Charlotte et de sa grande soeur Romane, amenées à vivre les enthousiasmes et les épreuves de l'adolescence sans leur mère, emportée prématurément par un cancer du sein.

09/2021

ActuaLitté

Musique, danse

Sylvain Groud : un ostéopathe social

L'univers du chorégraphe Sylvain Groud du CCN/Ballet du Nord (Lille) décrypté par les meilleurs spécalistes, critiques de danses, journalistes, artistes et photographes. Celui qui passait au Palais Garnier avec Preljocaj, fait entrer la danse dans la chambre des jeunes ou des hopitaux. - Un approche complète et polyphonique pour analyser la singularité d'un chorégraphe très contemporain, Sylvain Groud, passionné de lien social, d'exploration de l'univers des jeunes, de l'espace de l'hopital. - Le portrait du Directeur du Centre chorégraphique national des hauts de France : Le Ballet du Nord - Un ouvrage dirigé par un spécialiste du sujet : le journaliste critique de danse Philippe Verrièle, - Des contributions de spécialistes, critiques de danse, photographes et dessinateur. - Le septième titre de la collection "L'univers d'un chorégraphe".

10/2021

ActuaLitté

BD jeunesse

Sylvain et Sylvette. La ferme endiablée

Cocorico ! Le matin se lève sur la ferme de Sylvain, mais vaincu par le sommeil, il ne sort pas du lit. Qui va faire sortir les animaux ? Ces derniers se prennent en main, et entament leur journée comme à leur habitude. Le poulailler s'agite, l'âne et la vache forcent la porte de l'étable, le cochon est délivré de sa porcherie par toute la basse-cour réunie. Une journée un peu anarchique commence à la ferme, tandis que les méchants compères rodent à l'affût... A propos de l'auteur : Jean Dupin (1926-1991), diplômé des Arts Décoratifs, professeur de dessin, n'a écrit et illustré que quelques titres dans les diverses collections de Sylvain et Sylvette au début des années 60. Dans ce bref passage, il sait pourtant faire preuve du rythme et de l'humour bon enfant qu'aiment y retrouver les lecteurs.

10/2021

ActuaLitté

Récits de voyage

Terre et ciel. Entretiens avec Sylvain Estibal

Qu'est-ce qui vous attire dans le désert ? Le désert en tant que tel est très émouvant. On ne peut rester insensible à la beauté de pareil paysage. Le désert est beau parce qu'il est propre et ne ment pas. Sa netteté est extraordinaire. On n'est jamais sale au désert. Le vent vous décape en permanence. Lorsqu'on le quitte par le nord ou par le sud, lorsque la terre vient à remplacer le sable, on découvre qu'on commence à se salir. Le désert est presque impudique, le sol ne s'y trouve recouvert d'aucun couvercle végétal. Il montre son anatomie avec une impudeur prodigieuse, pour la plus grande joie du géologue bien entendu, même si les dunes masquent très souvent des contacts dont on aurait besoin pour comprendre la stratigraphie d'une région. On voudrait pouvoir souffler dessus et, pour un moment au moins, savoir ce qu'il y a dessous. (Extrait)

12/1998

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté