Recherche

Suzanne Ghersenzon-Spénale

Extraits

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Polina, une Ukrainienne dans la tourmente

Polina n'aspirait qu'à être heureuse, modestement. Elle n'avait pas l'étoffe d'une héroïne, mais la droiture, la verticalité d'une femme et d'une mère. Après une enfance à Odessa, la petite Ukrainienne s'est trouvée catapultée en Bessarabie (la Moldavie actuelle). Cette province, constamment tiraillée entre la Russie et la Roumanie, l'a accueillie, l'a charmée, mais l'a finalement broyée. L'histoire personnelle de Polina (1882-1941) accompagne et éclaire de grands moments de l'Histoire. Après celle de son père, Gricha, dans Celui qui déplaçait les montagnes, Suzanne Ghersenzon-Spénale raconte sa " jeune grand-mère ", Polina. L'autrice ne l'a pas connue, mais elle s'est immiscée dans sa vie à travers ce qu'en disait son propre père. Par les voies de la littérature et d'une mémoire collective des événements, elles se sont enfin rencontrées. Leur dialogue nous touche par cette vérité qui résiste au temps et trouve, encore et toujours, ses racines dans l'actualité.

12/2018

ActuaLitté

Littérature française

Celui qui deplacait les montagnes

"Mais enfin, ma fille, ne t'arrête pas au premier obstacle venu... A ton âge, j'aurais déplacé des montagnes ? ! " Ainsi parlait Gricha, et c'est vrai qu'il a dû en déplacer des montagnes, pour se frayer un chemin entre sa Bessarabie natale et la France. Il aimait raconter des épisodes de son enfance, de sa jeunesse, et il savait si bien captiver son auditoire qu'il se trouvait souvent quelqu'un pour lui dire ? : "Mais ça, Docteur, vous devriez l'écrire". C'est sa fille aînée qui s'y est attachée, avec la complicité de ses frères et soeurs, de leurs souvenirs, des enregistrements qu'ils avaient réalisés et avec une tendresse toute teintée d'humour. Elle nous offre le récit d'une vie hors normes, bousculée par les aléas d'un siècle turbulent. Une vie privée dont le bel exemple de courage et de ténacité méritait d'être public.

06/2013

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Suzanne

Suzanne est ma grand-mère, ou la vôtre. Suzanne est un symbole. Du haut de ses 95 ans, elle en a des choses à dire. Toute une vie bien remplie, dans la guerre ou dans la paix, dans les deuils ou dans la joie. Bébé, petite fille, adolescente, jeune mariée, femme, mère et maintenant vieille dame, elle raconte à son petit-fils ses souvenirs, mais aussi son quotidien. Elle lui dit que jamais elle n'a dérogé à son principe "SQM", Sourire Quand Même. Et ce n'est pas toujours simple. Surtout ces derniers temps. Alors elle veut du champagne, pour trinquer au temps qui passe, et au temps qui reste. Sous la plume de Frédéric Pommier, entre rires et larmes, Suzanne devient une déclaration d'amour, une ode au respect, un plaidoyer pour faire de la vie une fête. SQM.

01/2020

ActuaLitté

Littérature érotique et sentim

Suzanne

Un homme et une femme à l'aube de leurs trente ans. Damien, un professeur déprimé, forcé de quitter son poste. Suzanne, une jeune femme qui, après des années d'errance, pose enfin ses bagages et décroche un travail stable. Un homme au bout du rouleau qui n'ose demander de l'aide et une femme indépendante qui cherche à se construire une identité. Damien et Suzanne sont à la croisée des chemins. Mais que peuvent-ils l'un pour l'autre ?

07/2019

ActuaLitté

Littérature française

Suzanne

Marie Le Gwenn, jolie négociatrice en biens immobiliers, au volant de sa voiture blanche, longe la grève de la côte des légendes en Bretagne à la recherche de " l'oiseau rare ", la grosse affaire, son chiffre de l'année, une maison à vendre en bord de mer avec accès direct à la plage. En visitant l'une d'elles, libre depuis le décès accidentel de la propriétaire, une photo de femme en noir et blanc sur la table de chevet va faire basculer sa vie.

03/2019

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Suzanne

Il y a d'abord Nazaire, au regard gris, charbonnier à Laleu, banlieue ouvrière de La Rochelle. Un homme pur. Il y a Mariette, dite l'Andalouse, à cause de ses cheveux et de ses yeux noirs. Acharnée à détruire. Et Suzanne enfin, leur fille de quatre ans. Suzanne épouse Lucien, juste après la guerre. Elle a seize ans. Il l'appelle " Ma Suz ". Pour horizon, une pièce avec fenêtre au plafond couleur d'anthracite. Une petite chambre avec lucarne. Ils y élèvent le frère et la sœur de Suz et bientôt deux enfants. La misère. Lucien boit. La violence. Elle l'aime. Lui aussi, follement. " Suz, ma Suz... ", tout entière acharnée à construire.

01/1990

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté