Recherche

Sorbonne

Extraits

ActuaLitté

Sciences & techniques

La Révolution des sciences

L'invention du mètre, la création du cadastre et des départements, le développement des statistiques ou de la chimie moderne, l'éducation des sourds, mais aussi l'ouverture du Muséum d'histoire naturelle ou encore la fondation de l'École polytechnique... Durant la Révolution française, la science a fait des pas de géant.Si le tribunal révolutionnaire a pu considérer que « la République n'a pas besoin de savants », Jean-Luc Chappey, en nous emmenant sur les traces de Condorcet, de Lavoisier et des grands scientifiques de l'époque, nous montre que, sans eux, rien n'aurait été possible. Il a fallu faire la guerre et inventer de nouvelles armes, dresser l'inventaire des richesses de la France (les plantes, les livres, les oeuvres d'art...) et notamment celles saisies aux nobles ou au clergé, recenser la population pour mieux la connaître afin de repenser son éducation, se donner les moyens de forger un homme nouveau... Pour toutes ces tâches, les savants furent en première ligne.Classer, informer, réglementer, combattre, soigner, voyager : les scientifiques, au lendemain de la Révolution, ont à la fois oeuvré à la construction politique et sociale de la France et légué au monde des avancées qui traverseront les siècles. Jean-Luc Chappey est professeur d'histoire des sciences à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches portent sur l'histoire politique, sociale et culturelle des savoirs aux xviiie et xixe siècles, avec une attention privilégiée portée à la période de la Révolution française.

01/2020

ActuaLitté

Non classé

Les Américains t.2 ; les Etats-Unis de 1945 à nos jours

Pendant un demi-siècle, les États-Unis ont mené la guerre froide contre l’Union soviétique, défendu « le monde libre », bâti un Empire. Au monde entier, ils ont proposé un modèle de démocratie et de prospérité. Pourtant cette domination n’est pas allée sans incertitudes. La guerre du Viêt-nam, les conflits raciaux, la contre-culture et le bouleversement des mœurs ont divisé et inquiété. L’affaire du Watergate a porté un rude coup aux institutions politiques. La confiance est revenue avec l’élection de Ronald Reagan. L’effondrement de l’Union soviétique et le retour de la prospérité ont fait des États-Unis la seule superpuissance de la planète. Était-ce « la fin de l’histoire »? Les attentats du 11 septembre 2001 ont démonté le contraire. De George W. Bush à Barack Obama, les États-Unis cherchent désormais leur place dans le nouvel ordre mondial. André KaspiProfesseur émérite à la Sorbonne, il a publié de nombreux ouvrages sur l’histoire et la société des États-Unis. Nouvelle édition augmentée d’un chapitre inédit

ActuaLitté

cinema, television, audiovisuel, presse, medias

Les sciences de l'information et de la communication (2e édition)

Cette nouvelle édition de l’ouvrage Sciences de l’information et de la communication s’adresse à tous ceux (étudiants, enseignants, praticiens) qui souhaitent mieux connaître ces sciences et leurs apports. Sont d’abord présentés les principaux objets sur lesquels portent les travaux de recherche actuels dans le domaine de l’informationcommunication. Les savoirs développés au sein de cette discipline font également l’objet de présentations synthétiques qui les rendent accessibles à un large public. Avec cet ouvrage, le lecteur dispose ainsi d’un vaste ensemble de contributions qui répondent à un double objectif: mettre à sa disposition tous les outils d’analyse nécessaires pour dépasser les préjugés ordinaires sur la communication ; comprendre le rôle qu’elle est amenée à jouer dans notre société.

Ont contribué à cet ouvrage :
Yanita Andonova (U. Paris 13), Christine Barats (U. Paris Descartes), Roger Bautier (U. Paris 13), Simone Bonnafous (UPEC), Robert Boure (U. Toulouse 3), Nicole D’Almeida (U. Paris 4 Sorbonne), Jean-Pierre Esquenazi (U. Lyon 3), Pascal Froissart (U. Paris 8), Michèle Gellereau (U. Lille 3), Jacques Le Bohec (U. Lumière Lyon 2), Guy Lochard (U. Paris 3 – Sorbonne Nouvelle), Jean-Paul Metzger (ENSSIB), Bernard Miège (U. Grenoble 3), Stéphane Olivesi (U. Versailles Saint-Quentin), Caroline Ollivier-Yaniv (UPEC), Isabelle Pailliart (U. Grenoble 3), Alice Krieg-Planque (UPEC), Roselyne Ringoot (IEP de Rennes), Denis Ruellan (U. Rennes 1), Jean-Claude Soulages (U. Lumière Lyon 2)

ActuaLitté

litterature francaise romans nouvelles correspondance

Un garçon flou

'Elle s'appelle Léna, elle me tend une main franche, spontanée, déterminée. Et en même temps délicate. – Moi, c'est Richard. Dick en anglais, j'ai cru bon d'ajouter. Richard Federman. – Ah oui? Pourtant, on ne dit pas Dick Cœur de Lion. La remarque est pertinente, sans conteste. ' Richard Federman, étudiant, traverse Mai 68 à Paris, un peu ahuri, vaguement amoureux, mais de qui? Léna Chevalier? Solange Sarfati? Esther Litvak, sa directrice de thèse? Rosine Dufreynois, à qui il donne des cours de français? À moins que, tel le Frédéric Moreau de Flaubert, Richard ne traverse la Seine, la cour de la Sorbonne, la Révolution, les amours, la vie, sans adhérer, lointain, détaché. Et d'abord de lui-même. Et si résidait là, dans ce trait, son désir d'être un jour écrivain? Henri Raczymow.

ActuaLitté

religion, théologie

Luther et la reforme ; de commentaire de l'epitre aux romains a la messe allemande

L'homme Luther, ses inquiétudes et son désir de refondation avaient fait l'objet, de la part de Lucien Febvre, d'une étude de référence, suivie d'autres analyses du temps long des Réformes. Il manquait encore en français un ouvrage envisageant la formation de la nouvelle doctrine dans ses dimensions simultanément religieuses et institutionnelles, sociales et culturelles. à cette fin, des spécialistes de la recherche historique et théologique, de l'humanisme, du livre et de la médiatisation, de l'iconographie, des lettres et des arts se sont attachés, sur une durée courte (1516-1526), à réinsérer Luther dans le Saint Empire de l'époque, à le réinscrire dans le monde universitaire, à le confronter, à des degrés divers, à d'autres acteurs majeurs des grands bouleversements — Charles Quint et Léon X, érasme et Eck, Hutten et Müntzer, Mélanchthon et Latomus. Cet effort fait aussi apparaître en pleine lumière des textes du Réformateur (le traité Sur les bonnes œuvres, le corpus des lettres, les « sermons »), trop longtemps négligés. Jean-Marie Valentin, Professeur à la Sorbonne et à l'Institut Universitaire de France, membre de la Deutsche Akademie für Sprache und Dichtung, est spécialiste de l'Histoire culturelle du monde germanique, en particulier des rapports entre religion, politique et productions esthétiques en contextes confessionnels. Du même auteur, nous avons publié l'étude sur Les jésuites et le théâtre (2001), consacrée à l'espace catholique du Saint Empire aux XVIe et XVIIe siècles.

ActuaLitté

essais de sociologie

Socialisation des jeunes et éducation aux médias

Ce travail propose une analyse cohérente de l'environnement médiatique, tous supports confondus, avec un éclairage inédit en France, inspiré des recherches internationales en cognition sociale. Il montre comment les représentations mentales et les représentations médiatiques sont en miroir l'une de l'autre. S'appuyant sur des exemples précis de contenus et comportements à risque (violence, pornographie, conduites ordaliques... ) ayant suscité beaucoup d'émoi dans l'opinion publique, l'auteur démonte les mécanismes de la réception et de l'impact des médias. Son approche dynamique de la socialisation des jeunes par les écrans est complétée par des solutions pratiques et constructives pour les parents et les éducateurs qui répondent à leurs inquiétudes et leurs interrogations. Sociologue des médias, Divina FRAU-MEIGS est professeur (Sorbonne nouvelle)

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté