Recherche

Sophie Divry

Extraits

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Trois fois la fin du monde

Après un braquage qui tourne mal, Joseph Kamal est envoyé en prison. Une explosion nucléaire lui permet d'échapper à cette brutalité omniprésente : poussé par un désir de solitude absolu, il s'installe dans la zone interdite, avec un mouton et un chat, au coeur d'une nature qui le fascine. Trois fois la fin du monde est une expérience de pensée, une ode envoûtante à la nature, l'histoire revisitée d'un Robinson Crusoé plongé jusqu'à la folie dans son îlot mental.

09/2019

ActuaLitté

Littérature française

Quand le diable sortit de la salle de bains

Le roman se déroule à Lyon, il raconte en trois chapitres et à la première personne l'histoire d'une trentenaire, Sophie, chômeuse en fin de droits, souvent affamée, soucieuse d'écrire son livre et qui, sans crier gare, ne laisse aucun répit à son lecteur. Tout l'intérêt des péripéties hilarantes de Sophie porte bien davantage sur la façon dont l'auteur les racontent que sur les aventures elles-mêmes. Nous embarquons avec fracas et drôlerie dans les turpitudes d'une jeune femme qui subit son isolement de par sa condition d'ascète forcée. Forcée par elle ou par le destin, c'est la sempiternelle question philosophique que soulève également ce roman : la place de l'homme au chômage dans notre société. Tour à tour caustique et désopilante, l'auteure ne laisse rien passer à ses personnages pour faire une critique décapante et cocasse des besoins de l'homme pour se fondre et se valoriser dans la société, la famille et le travail comme constituants indispensables à l'embourgeoisement auquel, tous finalement aspirent. Une fois encore, Sophie Divry nous réveille et nous charme avec ce roman. On jubile de sa dérision et parce qu'elle n'épargne personne, ni elle-même, ni les autres, ce qui met d'autant mieux en relief les mesquineries de la nature humaine. Facétieuse, elle jongle et nous épate avec la langue, les mots, le style, qu'elle manie avec brio et on la laisse faire, ravis de se laisser emporter. "Ce roman raconte une histoire : la recherche d'emploi d'une jeune précaire. Sans prétendre dresser un tableau objectif du chômage, je voulais que ce livre reflète quelque chose de nos misères contemporaines, quelque chose d'à la fois prosaïque et urgent, du ressort de la nécessité économique."

08/2015

ActuaLitté

Littérature française

Curiosity. Suivi de l'Agrandirox

Curiosity est seul sur Mars. Voilà des années que le robot de la Nasa travaille dans le froid, le vent, le rouge et la poussière. Mais Curiosity n'est pas un rover comme les autres. Il a besoin de se faire des amis et de parler à Dieu, cet être étrange qui vit sur Terre et qui, chaque matin, lui donne du travail. En proie à la solitude, Curiosity s'accroche à une conviction : une mission particulière l'attend. Un matin pourtant, il comprend que sa mort est programmée. Désespéré, il commence à écrire son testament. Les trois nuits suivantes seront pleines de révélations...

03/2021

ActuaLitté

Littérature française

Journal d'un recommencement

Journal d'un recommencement est un regard neuf sur une institution vieillissante, regard posé par la jeune narratrice sur l'Eglise catholique. Elle s'interroge sur les rituels qui réunissent les chrétiens tous les dimanches, elle qui perçoit sa propre croyance non pas comme un aveuglement mais comme une énigme. À travers le journal de visites paroissiales, alliant introspection et observations teintées d'humour, Sophie Divry parvient à dresser un tableau tout en subtilité sur la vie d'une communauté de croyants. Sa plume sobre, jamais complaisante, navigue avec bonheur entre différents registres pour nous livrer un récit inhabituel et bouleversant. Après La cote 400, premier roman traduit en cinq langues, Le Journal d'un recommencement est le deuxième livre de Sophie Divry.

04/2013

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Rouvrir le roman

"Ce livre a pour but de discuter quelques idées reçues qui pèsent sur la conscience de l'écrivain français qui, il faut l'avouer, a un lourd héritage. Cette réflexion, si elle relève avant tout de la théorie littéraire, n'a au fond d'autre but que de dire que le roman n'est pas mort". Sophie Divry partage ici ses idées pour une littérature plus exigeante mais surtout plus nécessaire, aux auteurs comme aux lecteurs, et propose des solutions pour refaire du roman un lieu de recherche et d'aventure.

08/2018

ActuaLitté

Actualité et médias

Cinq mains coupées

" Je m'appelle Gabriel, j'ai 22 ans. Je m'appelle Sébastien, j'ai 30 ans. Je m'appelle Antoine, j'ai 27 ans. Je m'appelle Frédéric, j'ai 36 ans. Je m'appelle Ayhan, j'ai 53 ans. C'était le samedi 24 novembre. C'était le 1er décembre. C'était le 8 décembre. C'était à Bordeaux. C'était à Tours. C'était place Pey-Berland. C'était place Jean-Jaurès. C'était sur le boulevard Roosevelt dans le XVIe arrondissement. Ca s'est passé le 9 février devant l'Assemblée nationale, à Paris. " Dans ce livre, pas une phrase n'est de Sophie Divry. Toutes sont issues d'entretiens réalisés entre septembre 2019 et février 2020 avec les cinq manifestants mutilés de la main lors du mouvement des Gilets jaunes. Ils étaient tous droitiers, ils ont tous perdu la main droite. Il travaillait à l'usine, il amarrait des bateaux, ils étaient plombier, étudiant ou apprenti chaudronnier. Un samedi de manifestation, leur main a été arrachée par une grenade bourrée de TNT, et leur vie n'a plus jamais été la même. Chacun a raconté son histoire à l'autrice, qui en a fait un choeur. Parce que c'est une seule et même histoire, celle de manifestants démembrés alors qu'ils formaient un même corps.

Tous les articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté