Recherche

Seine Saint Denis

Extraits

ActuaLitté

Polars & thrillers

Code 93

Meilleur auteur de polar 2020 par le Times Magazine Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d'autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d'un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire. Et que penser de ces lettres anonymes qui dessinent une première piste : celle d'un mystérieux dossier, le " Code 93 " ? Une piste qui, des cercles huppés parisiens aux quartiers déshérités, fera franchir à Coste les limites du périphérique, et de la raison...

04/2013

ActuaLitté

Littérature

La petite dernière

Je m’appelle Fatima Daas. Je suis la mazoziya, la petite dernière. Celle à laquelle on ne s’est pas préparé. Française d’origine algérienne. Musulmane pratiquante. Clichoise qui passe plus de trois heures par jour dans les transports. Une touriste. Une banlieusarde qui observe les comportements parisiens. Je suis une menteuse, une pécheresse. Adolescente, je suis une élève instable. Adulte, je suis hyper-inadaptée. J’écris des histoires pour éviter de vivre la mienne. J’ai fait quatre ans de thérapie. C’est ma plus longue relation. L’amour, c’était tabou à la maison, les marques de tendresse, la sexualité aussi. Je me croyais polyamoureuse. Lorsque Nina a débarqué dans ma vie, je ne savais plus du tout ce dont j’avais besoin et ce qu’il me manquait. Je m’appelle Fatima Daas. Je ne sais pas si je porte bien mon prénom.« Le monologue de Fatima Daas se construit par fragments, comme si elle updatait Barthes et Mauriac pour Clichy-sous-Bois. Elle creuse un portrait, tel un sculpteur patient et attentif... ou tel un démineur, conscient que chaque mot pourrait tout faire exploser, et qu’on doit les choisir avec un soin infini. Ici l’écriture cherche à inventer l’impossible : comment tout concilier, comment respirer dans la honte, comment danser dans une impasse jusqu’à ouvrir une porte là où se dressait un mur. Ici, l’écriture triomphe en faisant profil bas, sans chercher à faire trop de bruit, dans un élan de tendresse inouïe pour les siens, et c’est par la délicatesse de son style que Fatima Daas ouvre sa brèche. »Virginie DespentesFatima Daas est née en 1995 à Saint-Germain-en-Laye. Ses parents, venus d’Algérie, se sont installés à Clichy-sous-Bois. Elle grandit dans la petite ville de Seine-Saint-Denis, entourée d’une famille nombreuse. Au collège, elle se rebelle, revendique le droit d’exprimer ses idées et écrit ses premiers textes. Elle se définit comme féministe intersectionnelle. La petite dernière est son premier roman. L’email a bien été copié

08/2020

ActuaLitté

Non classé

Sexe, mensonges et banlieues chaudes

Une comédie érotique et romantique... made in France!


Sara vit à Neuilly avec son fiancé, Amaury de Saint-Sauveur. Entre les brunchs avec ses copines futiles et son boulot à la fondation pour les Femmes du monde,
dirigée par sa belle-mère, elle ne se sent pas à sa place et décide de gagner sa liberté. Afin de décrocher le job de reporter TV qui la mènera à l'indépendance professionnelle,- elle se fait passer pour une Marocaine vivant en Seine-Saint-Denis. C'est là que son chemin croise celui du mystérieux Djalil... Et si son salut se trouvait de l'autre côté du périph' ? Peut-elle décemment quitter sa vie confortable à Neuilly pour aller vivre avec ce banlieusard qui ne lui promet rien ?
Avec un ton irrésistible, féminin et drôle, découvrez un Roméo & Juliette version érotico-moderne.

03/2014

ActuaLitté

philosophie textes / critiques / essais / commentaires

Psy de banlieue ; conte périurbain

Dans cette fiction-témoignage où tout est faux mais tout est vrai, l'auteur psychologue raconte l'ordinaire de son travail clinique, tel qu'elle l'exerce au quotidien dans ces zones dites « sensibles ». Elle évoque ainsi les différentes situations auxquelles elle est confrontée à la consultation pluri professionnelle pour femmes enceintes et petits enfants - Rêvedemaison -, ou au domicile de familles dont un bébé est décédé subitement. Dans son récit où se côtoient des gens de tous horizons, elle parle de la ville, de la banlieue, de l'exil, de son métier, de son usage non orthodoxe de la psychanalyse comme pratique et comme théorie, de ses motivations, de son rapport au territoire, à la formation, à son identité professionnelle... Une « clinique incarnée » au sein de la banlieue dans tous ses états. José Morel Cinq Mars est titulaire d'un doctorat en psychanalyse et psychopathologie fondamentale de Paris 7 et travaille pour les services de PMI de Seine-Saint-Denis.

ActuaLitté

litterature francaise romans nouvelles correspondance

Les saisons de Louveplaine

La dernière fois que Nour a vu son mari, Hassan, c’était en août à l’aéroport d’Alger. Il retournait travailler en France. Puis il n’a plus donné de nouvelles et Nour a décidé à son tour de prendre l’avion pour venir voir ce qui se passait. Quand elle arrive à Louveplaine, la ville de Seine-Saint-Denis où Hassan lui a promis qu’ils vivraient un jour avec leur petite fille, au 15e étage de la tour Triolet, l’appartement est vide. Hassan a disparu. Désemparée mais déterminée à retrouver son mari, Nour fait connaissance avec les habitants de la cité, des parents qui triment aux adolescents qui font les quatre-cents coups. Sonny, bon élève au lycée mais mêlé à tous les trafics, s’impose à elle, tantôt amical, tantôt menaçant. Apparemment, il sait, pour Hassan. Mais veut-il aider Nour, la protéger, ou l’embrouiller? Nour avance à tâtons, alors que la sombre renommée de son mari se dessine sur fond d’économie parallèle et de démantèlements urbains qui mettent la cité sous tension. Sur les traces de son héroïne qui déambule dans l’atmosphère gothique d’une ville battue par les vents, et attrapant au vol les rêves turbulents de bandes d’adolescents hors de contrôle, Cloé Korman transforme le béton du 93 en un matériau romanesque puissant, un territoire de la mémoire républicaine, et le creuset d’une langue où se conjuguent la poésie et l’action. Cloé Korman est née en 1983 à Paris. Elle a étudié la littérature, en particulier la littérature anglo-saxonne, ainsi que l’histoire des arts et du cinéma. Son premier roman, Les Hommes-couleurs a été récompensé par le prix du Livre Inter et le prix Valery-Larbaud, et s’est vendu à plus de 30 000 exemplaires.

08/2013

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté